Cridem

Lancer l'impression
11-09-2019

08:54

Ce que le nouvel ADG de la SNIM et les délégués des travailleurs se sont dits

Al-akhbar – Fraichement nommé au poste d’ADG de la SNIM, le ministre de l’économie et des finances de l’ex gouvernement de l’ancien Président Aziz, en l’occurrence Moctar Ould Diay, a tenu une réunion avec les délégués des travailleurs de la société à Nouadhibou.

Une réunion qualifiée de marathon, organisée sous une chaleur de plomb. Les délégués ont étalé leurs problèmes devant leur nouveau patron, notamment la précarité des services sanitaires assurés par la clinique de la SNIM, la faiblesse du pouvoir d’achat, l’absence d’avancement des employés, la marginalisation au sein de la société et le manque de vision tenant compte de leur qualité de partenaires au sein de l’entreprise.

Ould Diay a refusé de prendre des engagements, prétextant ne pas être encore au parfum de l’état des lieux de la société, promettant toutefois d’instaurer une confiance et un partenariat réels avec les employés, bâtis sur la franchise et la justice.

Il a rappelé également aux travailleurs que la satisfaction de leurs doléances requiert leur classement en « urgentes » et « moins urgentes », d’où la nécessité de tracer un plan qui prend en compte cette distinction.

A propos de la clinique de la SNIM, l’ADG a souligné que la procédure de son rattachement au ministère de la santé est arrivée à un stade avancé, promettant de déployer tous les efforts et de prendre une série de contacts à ce propos.

Ould Diay a tenu par ailleurs une réunion mardi 10 septembre courant dans l’après-midi avec les Chefs de service de la SNIM à Cansado, la première du genre depuis sa nomination, sans que des problèmes rencontrés par les concernés ne soient posés.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org