Cridem

Lancer l'impression
23-06-2020

09:35

Le président de la République a décidé d’aller au secours des Retraités

L'Authentique - Le président de la République vient en effet d’instruire son gouvernement de travailler au plus vite sur un projet de décret portant amélioration des pensions des retraités mais aussi et surtout, sur l’âge de départ à la retraite.

Les anciens fonctionnaires et autres agents de l’État pourraient bien voir à terme, le bout du tunnel. Abandonnés par les hommes politiques qui n’ont jamais plaidé en leur faveur et laissés-pour-compte par une Assemblée nationale qui ne s’est jamais penchée sur leur précarité, voilà que les Retraités de la Fonction publique voient leur salut provenir du haut de la pyramide administrative.

La semaine dernière, le président de la République a décidé d’améliorer leur situation. Instructions seraient ainsi données au gouvernement, de présenter au plus tôt devant le Parlement, un projet de loi révisant sur statut.

Le texte devrait porter sur deux points : la revalorisation des pensions et le planning de paiement. Le projet de loi qui devrait être présenté à la prochaine session de l’Assemblée nationale, porterait sur une hausse substantielle des pensions de retraite à hauteur de 40% pour les retraités de cycle « C » et « B » et de 30% pour les anciens travailleurs issus du cycle de « A ».

Aussi, les pensions seraient dorénavant versées à la fin de chaque mois au lieu d’une fois par trimestre. Il faut dire que sur ce point précis, la Mauritanie est largement en retard par rapport à tous les pays voisins qui avaient hérité de l’histoire et de la colonisation, le versement des pensions une fois les trois mois.

Aujourd’hui, aussi bien les colonisateurs que les anciennes colonies assurent les versements des pensions de retraite à la fin de chaque mois. Parce que la situation sociale a changé depuis et parce que les retraités ont davantage besoin de soutien pressant et d’assistance.

Manifestement, le président de la République réalise par ce geste, l’un des actes forts de sa mandature quand on sait le haut degré de désolation, de précarité, voire d’extrême pauvreté dans lequel se débattent ces anciens commis de l’Etat dont la majorité ploie toujours sous les charges familiales.

Autre aspect de ce projet de loi, la révision de l’âge de départ à la retraite. Ainsi, après les forces armées et de la Gendarmerie, le corps de la Garde et celui de la police (qui ont tous bénéficié de deux ans supplémentaires de fonction), ce sont les civils qui devraient voir à terme leur statut révisé. En effet, le gouvernement a décidé de présenter au Parlement, dans les plus brefs délais, un projet de loi modifiant l’âge du départ à la retraite des Fonctionnaires. Une révision des textes qui devrait profiter à tous les agents de l’Etat qui devraient partir à la retraite à partir du mois de janvier 2021 !

Il s’agira d’annuler , à partir du 31 décembre 2020, les critères du code de travail limitant la fonction à 35 ans de service pour les fonctionnaires, le cas échéant les 60 ans d’âge requis, et d’instituer la fixation d’un même âge pour tous le départ à la retraite qui serait alors de 63 ans.

Jusque-là, les fonctionnaires faisaient valoir leurs droits de départ à la retraite, une fois les 60 ans requis, le cas échéant, après 35 ans de service. Pour les nouvelles Autorités, ce départ est de nos jours, précoce, puisque nombre d’agents de l’État quittent leurs fonctions alors qu’ils sont encore « solides, valides et capables de servir la Patrie ».

On se rappelle qu’un tel projet avait été déposé, - à sa demande- sur la table de l’ex-président de la République. Après plusieurs mois, le projet a été classé, et Ould Abdel Aziz d’encourager l’emploi des jeunes, faisant très peu fi de la situation misérable des Retraités. Certains diront qu’il « se plaisait bien à les voir souffrir ».

Il faut souligner qu’avec cette nouvelle configuration, la loi, une fois adoptée, pourrait offrir à certains agents de l’État, notamment ceux qui allaient à la retraite après 35 ans de service, près d’une dizaine d’années de plus dans leurs emplois.

NH





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org