Cridem

Lancer l'impression
27-06-2020

14:17

Une nouvelle victime des câbles électriques à Nouakchott

Tawary - Une fille âgée de 10 ans environ a été électrocutée, ce vendredi 26 juin 2020, par un câble électrique qui trainait au sol dans l’un des quartiers de la Cité plage à l'autre côté du carrefour de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique dans la wilaya de Nouakchott-Ouest, apprend-on d’une source.

Les nombreux câbles électriques branchés aux poteaux exposent la vie des populations en danger dans les différents quartiers des trois wilayas de la capitale. Les plus exposés à ces dangers sont les enfants sans chaussures qui jouent dans les rues.

Ces câbles sont la source d’électrification des foyers démunis dans les quartiers périphériques suivant des réseaux "niches" instaurés par des agents de la Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC).

Le phénomène des branchements abusifs et des "niches" qui trainent au sol entre les habitations dans les quartiers périphériques date de longues années et la SOMELEC n'arrive pas à l'éradiquer, semble-t-il.

Selon des sources concordantes, c'est une source de revenus pour les agents non permanents en service dans les agences de la société.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org