Cridem

Lancer l'impression
11-07-2020

20:45

Mauritanie : les fonds de la société de sucre n'ont pas été reçus, dit le Ministre du développement rural

Al-akhbar – "Les financements de la société de sucre que je dirigeais n'ont pas été reçus en raison du recul pris par l'État quant au versement de sa contribution", a affirmé le Ministre du Développement Rural, Dy Ould Zeine, soulignant que des efforts sont entrepris pour attirer de nouveaux investisseurs.

La société du sucre est économiquement très importante, puisqu’elle permet de créer des opportunités d’emploi, a-t-il ajouté, reconnaissant s’être effectivement occupé de la gestion de ce projet et avoir œuvré afin de parachever toutes les études qui s'y rapportent.

Nous avons formé la main-d'œuvre et obtenu des engagements de financement de la part de certaines banques arabes et européennes puis signé un accord avec le Fonds Koweïtien pour le Développement, a-t-il ajouté.

"Ces fonds n'ont pas été reçus en raison du désistement de l'État quant au versement de sa contribution à ce projet estimée à 31 milliards d'ouguiyas dans le capital alloué à la société ; ce qui signifie automatiquement, l’impossibilité de décaisser cet argent, en raison de son caractère intégré et indissociable ainsi que de l'existence d'une obligation écrite de ne fournir aucun financement avant que toutes les contributions ne soient disponibles, ce qui a conduit donc les bailleurs de fonds à revenir sur leurs promesses", a-t-il dit.

M. Ould Zeine s’est étonné des propos évoquant des cas de corruption de fonds qui n’ont pas été réceptionnés dés le début, mettant en exergue les deux visites effectuées à la société de sucre par l’IGE d’une part et la Cour des comptes d’autre, sans enregistrer aucune infraction.

L'État se limitait à fournir un budget de fonctionnement de la pépinière, a-t-il souligné, indiquant que, ce qu’il a appelé "la gestion rationnelle de ce budget" a permis d’économiser 20 millions de dollars des dépenses de constitution.

Il a évoqué enfin les négociations avancées engagées avec des bailleurs intéressés pour relancer le projet de la société de sucre, qualifiant ce dernier de haute portée économique.

M. Ould Zeine s’exprimait au cours de sa participation au programme "Ligha Khass" diffusé par la chaine officielle Al Mouritaniya.

La commission d'enquête parlementaire avait convoqué Ould Zeine pour s’expliquer sur le projet de la société du sucre, parmi les derniers entendus avant la formulation de son rapport final.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org