Cridem

Lancer l'impression
01-09-2020

14:30

Les partisans d’Aziz qualifient sa convocation à nouveau, comme une «entrave aux libertés»

Adrar-Info - Les soutiens de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz ont qualifié sa convocation de ce soir, par la police des crimes économiques, pour la troisième fois, comme: « un recul de la démocratie en général, et un sérieux revers pour les libertés individuelles et collectives en particulier ».

Les partisans d’Ould Abdel Aziz ont publié un communiqué , qu’ils ont partagé sur leurs pages Facebook, que la convocation ramène le pays à ce qu’ils ont décrit comme un « retour au pouvoir despotique », considérant qu’elle est intervenue « après l’échec désastreux que le régime a subi devant l’opinion publique nationale et internationale dans la commercialisation de ses rumeurs malveillantes contre le président ».

Les signataires du communiqué ont dénoncé ,dans les termes les plus vifs, le harcèlement et les attaques continus contre l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ils ont appelé « le régime à libérer Ould Abdel Aziz immédiatement et à lui présenter des excuses» et l’ont également appelé à « prêter sérieusement attention aux promesses faites au peuple mauritanien concernant ses besoins urgents dans les domaines de la sécurité, de la santé, de l’eau potable, de la nourriture, de l’éducation et de l’emploi ».

Source : https://alakhbar.info/?q=node/27733

Traduit par Adrar.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org