12-05-2022 13:21 - Qui pour présider l’UPR ?

Qui pour présider l’UPR ?

Le Calame - Depuis que son président a été nommé ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, l’Union Pour la République (UPR), principal parti de la majorité présidentielle, attend de connaître le nom de celui qui se sera « coopté » pour la diriger.

Comme on le sait, le choix revient au président de la République. Consultera-t-il certains de ses proches conseillers ou portera-t-il seul son choix ? En attendant, les supputations vont bon train. Le futur président sera-t-il issu de l’intérieur du parti ou bien le chef de l’État choisira-t-il un cadre externe aux instances de celui-là ?

Dans tous les cas et en ce contexte guère facile, le président de la République se doit d’opter pour une personnalité d’envergure et d’expérience. Le parti en dispose au sein de ses instances, en particulier parmi ses vice-présidents. Les observateurs avancent le nom du second de ceux-ci, Mohamed Yahya ould Horma ; Hweyatou, pour les intimes.

Cet ancien ministre est en effet un homme d’expérience, il dispose de grandes qualités intellectuelles et humaines, il a vu naître et grandir l’UPR avant d’en devenir vice-président.

Bon nombre d’observateurs et de cadres du parti avaient pensé qu’après la fameuse bataille de la « référence » de Décembre 2019, Mohamed Cheikh Ghazwani allait porter son choix sur cette personnalité pour diriger son parti.

L’homme est incontournable au sein de celui-ci, on le voit sur tous les fronts pour le défendre et soutenir le gouvernement de la République, avec perspicacité mais sans passion, avec pondération. Fidèle aux principes de la démocratie, Ould Horma est bien apprécié des concurrents politiques qu’il respecte bien.

Ce sont là de gros atouts que l’UPR pourrait continuer à capitaliser, à quelques mois d’échéances capitales, notamment les législatives.

Il faut rappeler que les cadres de l’UPR se sont toujours plaints des parachutages à la tête du parti, sources, à chaque élection, de nombreuses grognes au sein de la troupe. L’autre tare de l’UPR reste son manque d’influence sur le gouvernement qu’il est censé soutenir.

Sa direction n’est pas ou peu sollicitée dans la promotion de ses cadres dont beaucoup recourent à d’autres canaux, surtout ceux de la haute hiérarchie militaire, pour se faire entendre.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1583

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 12/05/2022 16:30 X

    l’upr est synonyme de gabegie, de corruption .Ghazouany doit en finir avec cette appellation upr , un nom créé par le clan aziz . ghazouany ne doit pas sous-estimer les entraves que peuvent apporter le nom 'upr ' et en particulier le mot 'etihad ' qui provoque aujourd’hui des réticences. Les connotations négatives des années aziziennes peuvent freiner les électeurs à glisser un bulletin upr dans l’urne lors des prochaines élections législatives, municipales et présidentielle. La refondation de l’upr, c’est le changement de nom. C’est aussi nouer de nouvelles alliances et surtout définir une nouvelle stratégie.

  • hamadel (H) 12/05/2022 16:06 X

    QUI POUR PRÉSIDER LE PARTi PORTA PORTTY (UPR)

  • hamadel (H) 12/05/2022 15:42 X

    L'UPR C'EST DU PORTTA-POTTY il est responsable de toutes la prédation économique et financière du pays.Que de vieux caimans

  • diargua (H) 12/05/2022 15:03 X

    Article purement politique et loin d'être informatif dans le sens de l'objectivité. S'il s'agit de nommer un président pour l'UPR Mr. Ghazouani est bien placé pour cela sans nécessité de passerelle de 'bruits' comme semble l'indiquer le Calame journal connu pour sa rigoureuse déontologie et son sérieux. Attention aux''viens ! j'ai des fruits d'or !!'