28-06-2022 20:58 - Contribution sur les tensions politiques au Sénégal

Contribution sur les tensions politiques au Sénégal

Moussa Aidara - En l'an 628, lors du traité de Hudaybiya, le prophète (PSL) s'est vu refuser qu'il signa sur le parchemin du traité "Mohamed messager de Dieu".

Pour sauver la paix, La Meilleure des créatures avait accepté qu'on remplace "Mohamed messager de Dieu" par "Mohamed fils d'Abdallah". Dans ce climat de tension grandissante au Sénégal, nous sommes de tout cœur avec le peuple sénégalais dans ces moments troubles.

Les conflits d'aujourd'hui sont imbriqués les uns des autres, après les conséquences de la pandémie COVID 19, l'actuelle guerre entre la Russie et l'Ukraine, la cherté des denrées de première nécessité, l'escalade de la violence et de confrontations faisant de nombreuses victimes.

Il est vital d'œuvrer pour l'apaisement du climat social et la pacification des esprits.

Dans cette situation, nous appelons les tenants du pouvoir avec à sa tête Son Excellence Monsieur Macky Sall et les membres de l'opposition à un dialogue franc et inclusif. Nous prions les deux camps d'opter pour la réconciliation et la promotion d'un règlement pacifique pour une paix durable et la stabilité du pays.

Cheikh Moussa Aïdara Khalifa Cheikh Saadna





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : Moussa Aidara
Commentaires : 1
Lus : 1359

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mdmdlemine (H) 28/06/2022 21:15 X

    très sage appel. Le sénégal doit capitaliser sa spécifité d'Etat de droit et de démocratie ainsi de futur Eldorado gazier et pétrolier pour ne pas sombrer dans le chaos pour des intérêts égoistes Justement La Mauritanie a besoin d'un appel identique quoique les échances électorales, principal catalyseur de tension sont encore lointaines comparativement au Sénégal où les legislatives sont proches Je crois que Macky Sall finira par trouvera la raison et ne pas embraser son pays pour le respect de lois dont il doit être le premier à donner l'exemple de la consécration