Cridem

Lancer l'impression
19-06-2017

15:51

Vidéo. Aziz chercherait à "dresser les communautés mauritaniennes les unes contre les autres" (BIRAM)

En Mauritanie, "une faction raciste, esclavagiste et obscurantiste" s'est emparée des rênes du pouvoir, a affirmé à Bruxelles, Biram Dah ABEID dans une nouvelle vidéo postée lundi sur YouTube.

Dans cette vidéo, le président d’IRA-Mauritanie charge le régime du président Ould Abdel Aziz et "sa faction" siégeant à l’assemblée nationale qui vient d’adopter un projet de loi sur la pénalisation de la discrimination, dont l’article 10 expose toute personne qui tiendrait un discours contraire et/ou hostile au rite malékite à des peines de prison allant d’une (1) à cinq (5) années de prison.

"Ould Abdel Aziz et sa faction ne nous font pas peur (…) Nous resterons debout. Mobilisons-nous Le pouvoir de Mohamed Ould Aziz vise à nous diviser pour mieux régner, pour prospérer lui et ses sbires sur nos dissensions orchestrées par eux", a déclaré le président d’IRA-Mauritanie, actuellement en tournée en Belgique pour y rencontrer la diaspora mauritanienne, les ONGs et élus belges.

Pour Biram Dah ABEID, les "criminels du racisme" en allusion à ceux qui sont indexés d’implication dans le dossier du passif humanitaire ne peuvent pas se prévaloir du titre de donneurs de leçons.

Biram Dah Abeid a invité les Mauritaniens à ne pas tomber dans le jeu du pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, ajoutant qu’il ne faudrait pas qu’une communauté de Mauritaniens identifie que sa douleur est causée par une autre communauté.

"Et ceci est la fibre sur laquelle travaille le Gouvernement de Mohamed Ould Abdel Aziz. Nous devons faire échouer cette tentative de faire dresser les communautés mauritaniennes les unes contre les autres et toutes les communautés doivent aller en communion contre ce pouvoir dans l’unité", a déclaré M. Abeid.

Par la Rédaction de cridem.org

©Cridem 2017

-----


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org