Cridem

Lancer l'impression
13-01-2021

19:22

Emmanuel Macron reçoit le président mauritanien

Le Site Info - La lutte contre les groupes terroristes actifs au Sahel était au centre des discussions du Président français Emmanuel Macron avec son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qu’il a reçu mercredi pour un dîner de travail, a indiqué la présidence française.

L’objectif de cette rencontre était de « faire le bilan des résultats obtenus depuis le sommet de Pau et de préparer le prochain sommet de N’Djaména », selon l’Elysée.

La capitale tchadienne doit accueillir en février un sommet des présidents des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), un peu plus d’un an après celui de Pau (sud de la France), au cours duquel avait été relancée la lutte contre le terrorisme au Sahel.

La réunion Macron-El Ghazouani s'est tenu alors que deux attaques terroristes ont ciblé la force Barkhane au Mali, faisant un total de cinq morts parmi les soldats français.

Suite à ces deux attaques, la ministre des Armées, Florence Parly avait affirmé que la France n’excluait pas la possibilité de réduire les effectifs de Barkhane. « Nous serons très probablement amenés à ajuster ce dispositif : un renfort par définition, c’est temporaire », avait affirmé la ministre dans un entretien au quotidien « Le Parisien ».

La France est engagée dans la région sahélienne aux côtés des pays du G5 Sahel (Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) à travers le déploiement de 5.100 militaires dans le cadre de l’opération Barkhane, lancée le 1er août 2014. Conduite par la France, cette opération est destinée à lutter contre les groupes djihadistes au Sahel, dans le cadre d’un partenariat stratégique avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne.

Selon les médias français, la France pourrait annoncer le retrait de 600 militaires, envoyés en renfort au sein de Barkhane en janvier 2020, portant à 5.100 les effectifs français au Sahel.

Le Président mauritanien a participé lundi à l’Elysée à la conférence One Planet Summit, notamment sur le programme de « Grande muraille verte » qui lutte contre la désertification dans 11 pays d’Afrique subsaharienne.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org