Cridem

Lancer l'impression
24-11-2021

13:54

Le Maroc et Israël signent un «accord de coopération sécuritaire»

RFI Afrique - Le ministre de la Défense de l’État hébreu Benny Gantz est à Rabat pour une visite historique. Elle intervient quasiment un an après la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. L'occasion pour les deux États de signer « des accords de coopération sécuritaire ».

Un accord de coopération sécuritaire a été signé ce matin entre le Maroc et Israël. À cette occasion, Benny Gantz, en visite à Rabat, a été reçu par le ministre de la Défense nationale marocaine. Après la signature, le ministre de la Défense israélien a pris la parole pour souligner l'importance d'un tel accord.

Cela « nous permettra d'échanger nos opinions, de lancer des projets conjoints et de favoriser les exportations israéliennes jusqu'ici », a-t-il précisé.

La tension régionale attisée par l'accord ?

Un an à peine après la normalisation des relations diplomatiques entre les deux États, cet accord lance formellement leur coopération sécuritaire. Un tel réchauffement des relations entre les États hébreu et chérifien risque d'attiser la tension qui existe déjà dans la région.

En effet, Alger voit cela d'un très mauvais œil pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc s'est fait en échange de la reconnaissance par Washington de la souveraineté du royaume chérifien sur le territoire disputé du Sahara occidental.

Cet échange de bons procédés a été très mal accueilli par Alger qui soutient les indépendantistes sahraouis. Ensuite, l'Algérie apporte un soutien sans faille à la cause palestinienne depuis des décennies.

Si la visite du ministre de la Défense israélien renforce les relations entre Rabat et Tel-Aviv, elle risque de refroidir davantage celles du Maroc et de l’Algérie, qui sont rompues depuis août dernier.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org