24-01-2014 19:29 - Pourrissement du Lycée de Kaédi - [PhotoReportage]

Pourrissement du Lycée de Kaédi - [PhotoReportage]

Le Lycée de Kaédi, le seul établissement de la ville qui compte le Cycle Secondaire Complet depuis les indépendances, n’est plus à même de gérer le contenu de son effectif, qui ne cesse d’accroitre. A la date du 22 Janvier 2014, il compte en son sein, exactement 2963 élèves.

Il ya de quoi à se poser la question : Pourquoi une telle situation se pose-t-elle à Kaédi et à cet établissement ? La réponse à cette question, ne sera que partielle, car, chacun en trouvera d’autres, peut- être mieux appropriées.

Parmi les causes, on peut noter les conséquences de l’exode rural qui continue de peupler cette ville, de nouveaux arrivants des autres régions qui finissent par s’installer en créant ainsi des quartiers hors norme, notamment, le quartier de Tinza, Inity, Dar Salam, Aéroport, de wandama et des zones dites Gazra qui regorgent de cette catégorie de populations vivant surtout dans des pièces faites de Zinc appelées hangar.

Un autre facteur peut être imputé à nos leaders et dirigeants politiques qui ne revendiquent pas ce qui est du droit des citoyens pour résoudre les problèmes qui leur sont posés dans une ville en perpétuelle extension (besoins en écoles, eau, électricité, marchés et routes, etc.).

Et pourtant, ces soi-disant cadres et responsables politiques sont tous issus du même établissement qui date bien du temps colonial. Alors, un établissement comme le Lycée de Kaédi qui a produit autant de cadres, d’experts de toutes sortes, qui exercent aussi bien sur le plan national qu’international, mérite l’attention de tous ceux qui y ont passé une période très importante de leur existence.

Il n’ya pas un domaine de compétence, de spécialité, de fonction, et surtout d’hommes ressource qui n’y ont pas fait leurs premiers pas : ‘’ Le Lycée de Kaédi’’.

Tous ensemble, collaborons pour sauver ce patrimoine tant précieux ! Je ne saurai citer les causes de surpeuplement de ce Lycée sans parler de son personnel (professeurs, administration), qui, par son dévouement au travail, sa compétence, et par son souci de former les futurs cadres de ce pays, incitent les parents de toutes les régions à y envoyer leurs enfants; car dit-on, le Lycée de Kaédi étant le meilleur !

En plus de cela, s’ajoute une pratique très nuisible qui nécessite d’être soulignée en vue de la bonne marche d’un établissement scolaire, en l’occurrence, il s’agit des réintégrations infinies des élèves renvoyés ou de ceux qui viennent des écoles privées, et ceci existe tout au long de l’année.

Tant qu’il n’est pas mis fin à cette pratique qui ne dit pas son nom et qui consiste à ne plus excuser un élève par une raison quelconque, l’éducation de façon générale n’atteindra l’objectif qui lui est assigné. Ainsi, nous comptons 39 (trente neuf) sections avec 85 à 100 élèves ou plus par section.

Imaginez, enseignants ou parents d’élèves, comment peut –on enseigner dans une salle de classe contenant un tel effectif ? Comment peut-on transmettre le savoir ou se faire comprendre par un apprenant ?

Le comble, c’est pendant les périodes de canicule quand la chaleur des mois de Mars, Avril et Mai pointent à l’horizon ; des élèves assis à 4, dans des salles exiguës, poussiéreuses, salles (dalles cassées et jamais nettoyées), ressemblent à des athlètes sur une piste de course tellement qu’ils mouillent les vêtements. Tout envie d’apprendre et d’enseigner se dissipe !

Comme solutions, nous sollicitons la création d’un second Lycée après avoir étudié l’emplacement par rapport aux populations qui sont le plus dans le besoin Ou bien l’Extension du Lycée de Kaédi par la construction de nouvelles salles équipées répondant aux normes de l’Art.

Ainsi, nos leaders d’opinion, nos élus (Maire, sénateur et députés) sans oubliés nos honorables ressortissants et anciens élèves du Lycée de Kaédi, partout au monde, de bien vouloir s’unir comme un seul homme autour du ‘’Problématique’’ Lycée de Kaédi !

Mohamed B.T


Avec Cridem, comme si vous y étiez...














Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 5231

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • MIRROR2000 (H) 26/01/2014 23:48 X

    Puisque, comme dans toutes les localités à majorité noire,'il n'y a pas d'Etat, je suggère aux femmes de Kaedi de serrer les pagnes et de secouer leurs maris afin de les mettre devant leurs responsabilités : soit se cotiser à faire face aux défis que rencontre cette ville, soit marcher jusqu'à NKTT pour faire plier l'Etat. J'avoue que je ne dis pas vraiment ce que je pense dans la deuxième option pour éviter la censure.

  • Ibiliss (H) 26/01/2014 01:15 X

    Arrêtez d'être hypocrites! Qui vous a dit que l'éducation était une priorité dans ce pays? Chercher de quoi bouffer, oui! Pas l'éducation!

  • soukhana (H) 25/01/2014 08:33 X

    Le Pacificateur
    je suis un Kaédien ,a ma connaissance personne n'aime Kaédi .il ya des grandes gueules ,des trafiquants d'influence ,courir après l'état pour juste avoir des tickets de carburant ou des terrains des agents de renseignements au détriment des parents ....

  • maurebleu (H) 24/01/2014 23:10 X

    Comment ça c'est révoltant de voir ça, alors que l’éducation est une priorité, soit disant du soit disant gouvernement.

  • Le Pacificateur (H) 24/01/2014 22:00 X

    Seuls les fils de Kaédi pourront sortir cette ville de la misère, ne comptez pas sur l'Etat. Si vous restez bras croisés, personne ne viendra changer le visage de votre cité. Soyez conscients de ça.

  • Hamdoulah (H) 24/01/2014 21:29 X

    Et quand je vois et entends votre "ministrion", maintenant député, dans son hassanya brut mais lyrique sur les réalisations de Ould Abdel Aziz, aussi la mobilisation d'un dinosaure comme Moustapha Kane ainsi que les nouveaux politiciens pour leur propre Gueules, je me dis tout ça pour une ville complètement déclassée !

    Il faut ajouter cette mobilisation pour le Silk, très honorable du reste, mais aussi devrait être mis à profit pour, au delà de la Prière, mais aussi profiter pour discuter des choses de la vie d'ici bas, qui manquent cruellement cette ville qui se meurt.

    Pourquoi ne pas copier les communautés du Guidimakha et ailleurs qui construisent et équipent eux mêmes leurs structures vitaux, sans attendre l'Etat failli dans ces zones ???

  • soukhana (H) 24/01/2014 20:28 X

    Mr Tandia ,
    si tu attends les cadres du gorgol venir en aide a cet établissement qui date bien du temps colonial... cela coïncidera a La descente de 'Issa –'alayhi salam- . ils sont certain que leurs enfants ne viendrons jamais étudier au lycée de Kaédi .

  • pyranha (H) 24/01/2014 20:21 X

    je ne suis pas ressortissant de Kaedi, mais je vous assure être angoissé les tripes et les boyaux éclatés de rage à la vue de ces images: Quel mépris pour nos élites de demain !quel sabotage!! Quel sacrifice pour ces jeunes !

    Je demande une seule chose aux ressortissants de cette ville, cessez vos commentaires et vos verbiages revenez voir cette catastrophe. L’état n'existe pas ne continuons pas à rêver. Que faire? Sinon recoloniser ce pays par des blancs comme que nous sommes moins que des riens .Le débat est ouvert.

    Nostalgiques de la rigueur et du sérieux de l'enseignement colonial levez les bras. Oui au retour des colons!!!!

  • Ibadou (H) 24/01/2014 20:02 X

    La honte ! Kaedi une des plus anciennes et des lus peuplées de la Mauritanie, n'a qu'un seul lycée ! Honte d'abord à son maire qui se tue pour un Inième mandant à la tête d'une ville depuis plus de 10 ans, qu'il assiste dans sans brocher dans son agonie et une décente certaine aux enfers.

    Honte aux autorités d'une ville perçue avec sa région comme un nouveau eldorado, pour seulement s'enrichir en détournant ou mal gérant toutes les finances destinées aux projets sociaux de développement.

    Enfin honte au Gouvernement qui à coup de fanfaronnade’, il y a quelques années sur le thème ‘’un table banc pour tout élève mauritanien », ces photos apportent un démenti clair et net au président Ould Abdel Aziz !