16-09-2014 01:52 - Beyond 2015 Africa : Appel aux dirigeants africains à viser plus haut pour l’agenda de développement post-2015

Beyond 2015 Africa : Appel aux dirigeants africains à viser plus haut pour l’agenda de développement post-2015

ADPDH - Pays Mauritanie - Les organisations de la société civile en Afrique appellent leurs dirigeants participants à l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) qui se tiendra à New York du 16 Septembre au 1er Octobre 2014 à être plus ambitieux pour un agenda de développement post-2015 transformatif axé sur les personnes et la planète.

En 2000, les dirigeants du monde sont convenus d'un ensemble de huit objectifs pour réduire la pauvreté et les inégalités avant 2015 : les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

A l’approche de la date d'expiration de ces objectifs, il est clair que le monde est aujourd'hui très différent comparé à l’avant OMD. Les impacts du changement climatique se font ressentir de plus en plus partout dans le monde, les inégalités sont plus visibles et les crises économiques plus accentuées et fréquentes. 

En effet, beaucoup reste à faire pour créer un monde équitable et durable dans lequel toute personne jouit de ses droits humains et vit bien, en sécurité et résilience ; un monde où les systèmes politiques et économiques offrent le bien-être à toutes les personnes dans la limite des ressources planétaires.

L’accès à l'eau et à l'assainissement est l'un des nombreux aspects de la vie où les inégalités sont monnaie courante. En effet, dans le monde, près d'une personne sur dix n'a pas accès à de l'eau potable et une sur trois n’utilise pas de dispositif d'assainissement de base faute d’en avoir.

Au rythme actuel des progrès, 2,4 milliards de personnes n'auront pas accès à des toilettes en 2015. L’agenda de développement post-2015 apparaît donc comme une opportunité unique pour agir sur ces inégalités, mais avant tout, nous devons nous assurer que nos dirigeants s’y impliquent et s’y engagent.

L'Assemblée générale des Nations Unies qui aura lieu durant ce mois, rassemblera les gouvernements du monde entier pour discuter de ce qui devrait être ou pas dans l’agenda de développement post-2015.

Beyond 2015, une coalition de plus de 1000 organisations de la société civile, et l’Association pour le développement et de la promotion des droits humains (ADPDH)  appellent les dirigeants du monde à établir des objectifs qui reflètent la réalité du monde dans lequel nous vivons et concentrent nos efforts sur un monde meilleur pour tous à l'horizon 2030.

Ce mois de septembre 2014, nous avons l’occasion unique de réaliser un changement et relever le niveau d'ambition pour un agenda post-2015 véritablement transformatif axé sur les personnes et notre planète.

Pour apporter des changements significatifs et transformatifs il est non seulement nécessaire que le cadre soit ambitieux, commun, capable de mobiliser les gouvernements, la société civile, les parlementaires, les entreprises, et plus important, les citoyens; mais également crucial que les gouvernements et décideurs s’y engage réellement.

Pendant que les tambours battent nous pouvons nous demander : Qu'est-ce que les citoyens du monde veulent de ces objectifs de développement durable post-2015?

Beyond 2015, une campagne menée par plus de 1000 organisations de la société civile dans plus de 130 pays, dont plus de 300 OSC en Afrique, et notre organisation ; Association pour le développement et de la promotion des droits humains s'est joint à d'autres pour trouver une réponse à cette question pertinente.

Des délibérations locales, nationales, régionales et mondiales, associée à une recherche participative à long terme par les personnes les plus touchées par la pauvreté et l'injustice, nous ont montré qu'il existe un fort consensus à vouloir un cadre solide et légitime qui :

•Est capable de défier vigoureusement la pauvreté, la destruction de l'environnement et le changement climatique;

•Reconnaît que la paix, la stabilité et les droits humains sont essentiels pour atteindre l'égalité et la dignité;

•Ne laisse personne en derrière;

•N’exiger des plus pauvres et des plus vulnérables des choix impossibles;

•Donne de l’espoir;

•Reconnaît et renforce les réseaux qui maintiennent les gens.

Ainsi, Beyond 2015 et L’association pour le développement et de la promotion des droits humains recommande fortement à tous les dirigeants Africains à l'Assemblée générale des Nations Unies de veiller à ce que les populations partout dans le monde aient la capacité d'influencer et d'impact les décisions qui affectent leur vie.

Beyond 2015 appelle également les gouvernements à écouter la voix du peuple et à soutenir son implication dans la conception, la mise en œuvre et le suivi de ces nouveaux objectifs qui façonneront le développement durable de la décennie à venir. Le défi commence maintenant!

Notes aux Editeurs

1."Beyond 2015 Africa" est une campagne de la société civile mondiale, poussant au-delà du cadre fort et légitime des Objectifs du Millénaire pour le développement.

La campagne, créée en 2010, l’a été sur une base diversifiée, globale. Elle part des petits organismes communautaires aux ONG Internationales, en passant par les universitaires et les syndicats. L’un des principes fondateurs de la campagne, c'est qu'il y ait un partenariat entre les organisations de la société civile du «Nord» et du «Sud» - qui réunit des groupes des pays en voie de développement, les pays émergents et ceux développés.

La campagne regroupe plus de 900 organisations de la société civile dans le monde entier. "Beyond 2015 Africa" est composé d’organisations de la société civile à travers l’Afrique, et est une branche de la campagne mondiale "Beyond 2015".

Association pour le développement et de la promotion des droits humains est membre de la campagne Beyond2015. L’Association pour le Développement et de la Promotion des Droits Humains (ADPDH) Pour plus d'informations et interviews, merci de contacter : 0022246413766/ 0022244276959

Nouakchott- Mauritanie



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ADPDH
Commentaires : 0
Lus : 1640

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)