18-05-2016 15:10 - La Présidence mauritanienne perd 1,5 millions de dollars dans une tentative d’acquisition du matériel d'espionnage

La Présidence mauritanienne perd 1,5 millions de dollars dans une tentative d’acquisition du matériel d'espionnage

Alakhbar - La Présidence de la Mauritanie a perdu 1,5 million de dollars, à la suite d’une tentative d’acquisition d'un matériel d'espionnage, notamment auprès d’Israël, révèle l’édition tabloïd du journal Alakhbar, en date du mercredi 18 mai courant.

La transaction supervisée par le conseiller du Président Ahmed Ould Bah dit Hmeida, s’est soldée par l’arrestation de deux personnes dont un italien du nom de Christian Brofissyounto.

Le scandale a commencé en octobre 2014 et avait conduit à la prise en otage des deux individus précités en 2015, à la suite d’importants développements survenus dans le cadre de ce marché.

Les deux personnes arrêtées sont toujours en détention à l’Ecole nationale de police alors que la diplomatie italienne s’active sur le sujet. En effet, Rome a convoqué dans ce cadre l’ambassadrice mauritanienne en Italie avant de dépêcher par la suite une délégation à Nouakchott.

C’est la seconde tentative avortée supervisée, à l’insu des autorités habilitées dans ce domaine, à savoir la police et les services de renseignements, par le conseiller présidentiel Hmeida, qui s’est présenté comme un expert dans les NTCI, pour obtenir du matériel d'espionnage.

La première tentative a été découverte, à la suite du piratage de la société italienne Hacking Team en juillet 2015, avec laquelle, le conseiller présidentiel correspondait, dans l’espoir de bénéficier de licences et de programmes d’infiltration.

La nouvelle tentative a commencé quant à elle, par une rencontre organisée en octobre 2014, dans la capitale qatarie Doha entre le Représentant de "Olef Inteligence LTB", dirigés à la fois par l’indien Manich Kumar résident aux Emirats Arabes Unis et le Représentant de la société Kiradman Freeding compagnie LLC, spécialisée dans le domaine de négociation et de médiation et dont le siège se trouve à Dubaï, également gérée par un autre Indien dit "Rohe Cash" et le conseiller du Président, Ahmed Ould Bah Ould Hmeida.

Le journal cite les différentes étapes de la transaction, qui ont permis à la Mauritanie de recevoir certains équipements et 12 sur 13 programmes sollicités. Le retard de remise du dernier programme (13), qui devait provenir d’un expert technique en Israël a conduit à l'échec définitif de l’opération, après le paiement de la Mauritanie, en deux vagues, de 1,5 million de dollars.

Le journal a poursuivi dans ses investigations, toutes les réunions tenues dans le cadre de ce marché, depuis Nouakchott jusqu’à Paris en passant par Dubaï, jusqu'à la date de l’échec total de la transaction en juillet-aout 2015, conduisant à l’arrestation sans procès des deux otages évoqués ci-dessus.

Le journal présente par ailleurs une comparaison établie par un confrère italien de la situation de Christian avec celle de l’étudiant italien tué en Egypte, Julio Regina et rapporte aussi des déclarations faites par la mère de Brofissyounto, relatives aux circonstances de son arrestation en Mauritanie ainsi que des déclarations faites par la délégation diplomatique italienne qui s’est rendue en Mauritanie.

Le tabloïd relate ensuite des propos attribués à l'avocat mauritanien accrédité pour cette affaire, Boumeya Ould Hamoud.

Ce n'est plus son numéro

Contacté sur son numéro pour recueillir son avis sur le sujet (48004040), le conseiller présidentiel Hmeida n’a pas répondu. La personne appelée a affirmé qu’il n’a plus ce numéro, promettant de le fournir au journal au second rappel. Le journal a contacté également le (20000060) que l’opérateur de téléphonie mobile compétent affirme ne plus exister puis le numéro fixe du bureau du conseiller (45252317), qui ne répond pas lui aussi.

Rappelé, le premier numéro, sur lequel alakhbar avait discuté auparavant sur le sujet de découverte de la première tentative d’acquisition du matériel d’espionnage , publiée en juillet 2015 dans ses colonnes, a indiqué ne pas avoir obtenu un autre contact du conseiller.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 7435

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • cheikhou (H) 18/05/2016 21:42 X

    ce Ben Hmeida pense que pendant son séjour comme ambassadeur en Libye, où il a dû cotoyé les barbouzes de Kadafi, il est devenu un expert en coup fourré. Ce type est derrière tous les sales boulots du régime actuel; on le soupçonne même d'être derrière la tentative de meurtre de Ishaq Oulad Leblad à Dakar. Il est dans toutes les sales affaires de la République depuis que Aziz en a fait sa barbouze principale

  • Le pacte (H) 18/05/2016 18:34 X

    Moi ce qui m’étonne c’est ces personnages qui gravitent autour du Président et qui sont chargés de mission ou conseillers alors qu’ils ne sont même pas au niveau. Comment un conseiller fait perdre 1,5 millions US$ a l’état ? Pourquoi on fait ça entre deux ? Il Ya des services spéciaux qui s’occupent de ce type de travail. Le malheur chez nous en Mauritanie les dirigeants ne sont pas clairs ni sincères. Ce Monsieur il est journaliste, il est intermédiaire, il est qui ? Ils veulent espionner qui ?

  • hamadel (H) 18/05/2016 16:59 X

    des trous fusent de partout sous le coque du bateau au grand bonheur des détracteur de ce régime

  • Symaodo (H) 18/05/2016 15:24 X

    TIENS,TIENS,des barbouzes,des espions,j'aime ça.