22-05-2016 13:33 - Libre Expression. Convictions et controversions | Par Mohamed Hanefi

Libre Expression. Convictions et controversions | Par Mohamed Hanefi

Mohamed Hanefi - Ou s'arrêtent les "bédanes" et ou commencent les "harratines"? Voilà une question qui nécessite une réponse urgente et définitive.

Il parait que les événements se précipitent et bousculent toute réflexion et toute initiative. Mais passer au dessus de cette définition risque de réserver de biens pénibles surprises pour les uns et pour les autres.

Un homme est venu chez le prophète (psl), le front sillonné par la permanence de soucis, qui semblent lui avoir ôté totalement le sommeil. Il dit : "O envoyé d'Allah je souffre douloureusement du comportement de mon voisin, qui semble s'être assigné comme tache principale de me rendre la vie difficile.

L'envoyé lui répondit: "Va et essaye de supporter ses mauvais comportements." L'homme s'en retourna chez lui et fit ce qu'il pu. Mais les exactions et les infractions du mauvais voisin n'en redoublèrent que d'avantage. Une autre fois l'homme se reporta au prophète et une autre fois ce dernier lui conseilla la patience et le pardon.

A la troisième plainte de l'homme, le messager lui dit: "Va! Prends tes bagages, ta femme et tes enfants et installe-toi dans la rue. Le malheureux s'exécuta. Cette famille insolite attira la curiosité et la sympathie des passants. Et à chaque fois que quelqu'un lui demandait la raison de son expulsion de chez lui, il répondait" Mon voisin me maltraite et me rend la vie difficile." Et les files interminables de passants de prier les uns après les autres "Qu'Allah le maudisse."

Le mauvais homme ne tarda pas à constater que les foudres du ciel commençaient à s'abattre sur sa tête, dans les moindres détails de sa famille et de ses affaires. Il comprit sa faute et alla s'excuser auprès de son voisin disant "retourne chez toi. Wallahi je ne te ferai plus aucun mal." Le locataire de la rue à son tour pardonna pour l'amour de Dieu et ils vécurent voisins et frères.

Ni les maures n'ont été comme le premier, ni les harratins comme le deuxième. Du moins les harratins "virulents" et les maures "rutilants".

Ces derniers accrochés comme des sangsues à une noblesse, qui frise le ridicule, et à des privilèges qui ne valent pas un cheveu de la patrie, jouent au chat et à la souris avec le destin d'un peuple qui regarde les événements venir en s'en remettant "A la décision de Dieu."

Ils ne prennent ni la peine de savoir (et malgré qu'ils le répètent chaque moment de leur vie) qu'Allah ne change ce qu'il y-a dans une communauté, que si elle change ce qu'il y-a dans ses profondeurs.", ni le temps de s'arrêter un moment pour raisonner. Allah aime la raison.

Ils ont vaguement saisi les règles les paramètres et les lois d'un certain ordre établi, qui "vient" des ancêtres : Ils sont nobles. Ils ne prennent jamais la peine de se demander: Noble par rapport à qui depuis quand et en fonction de quoi?

S'il y-a sort pire que celui des harratins aujourd'hui, c'est bien celui du "maure". Au début il fut manipulé par des forces "intellectuelles" et "militaires", qui le stratifièrent en classes en castes et en nobles et vassaux. Aujourd'hui, pris en otage par une élite politique et intellectuelle, qui occupe les devant de toutes scènes, à défaut de toute concurrence. Ainsi le maure affichera le visage virtuel patibulaire du raciste, de l'esclavagiste et de la bête à abattre.

Aicha la mère des croyants raconte: J'ai entendu l'envoyé d'Allah (psl), dire: "O mon Dieu que celui qui se charge de la responsabilité des affaires de cette communauté et qui les gère par les tourments et les peines, qu'Allah le torture et le supplicie.

Et que celui qui les traite avec longanimité et indulgence, qu'Allah le traite par la douceur de sa miséricorde." Rapporté par Muslim.

Rien qu'a suivre certain groupes sur internet, on réalise aisément l'ampleur de ce cancer viscéral, qui consiste à se faire une noblesse, une priorité, une proximité des gouvernants une importance mesquine et honteuse sur le dos d'une population encore endormie et qui anesthésiée par les fautes et les dogmes du passé, ne peut sentir les dents acérées d'un présent qui la condamne et l'exécute sans essayer de la comprendre.

L'essentiel est que politiquement religieusement des élites prospèrent et font figure de représentants de quelque chose.

Les harratins ne sont pas plus chanceux. Ils se réveillent. Ce qui est une bonne chose. Ils ont aussi leurs élites.

L'Amérique, l'Europe, le monde libre et civilise. Les passants qui maudissent le mauvais voisin. Mais…jusqu'au? Derrière l'Irak? A coté de la Syrie?, aux environs de la Palestine? Au-delà de nulle part? Dieu Seul sait.

Qui s'affiche avec la réalité amère de frères qui cherchent avec une vigueur vicieuse à se faire le mal?

Le ramadan est proche. Tout le monde va s'affamer, s'assoiffer, se retrancher dans les limites de Dieu. Tout le monde vivra sa foi dans la plus profonde conviction, drapé dans cette foi colorée et artificielle. Mais tous ces fervents fidèles traverseront avec leurs controversions cette période sainte, pour continuer pour le reste de jours qu'Allah leur accordera à clamer à haute voix les dires du prophète "Aucun de vous ne sera pieux s'il ne souhaite pour son frère ce qu'il souhaite pour lui-même.", tout en affutant le couteau tranchant pour couper la gorge de son frère.

Allah a dit : "Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents (d'obéir à nos prescriptions.) Mais au contraire ils se livrent à la perversité. Alors la parole prononcée contre elle se réalise et Nous la détruisons entièrement." 17-16.

Aucun maure n'est fautif de ce que le passé a institué avant qu'il n'en fasse sa cause personnelle et ou perpétue ce tort.

Pourquoi n'avons-nous pas des citoyennes mauresques qui défendent la cause de leurs frères harratins? Pourquoi une italienne, une française ou une belge doit-elle sentir nos peines plus que l'une de nos propres filles?

Pourquoi tous ces mouvements harratins ne descendent-ils jamais dans les Adwabas pour cultiver avec les oubliés de la Mauritanie? Ou simplement leur enseigner les règles d'hygiène?

N'est ce pas exploiter la cause et se démarquer de ces hommes-choses? Aucun harratin ou négro-mauritanien n'a le droit, ni l'intérêt à bruler la maison commune.

Mais aucun non plus n'a le droit de se taire, tant qu'il voit dans son pays une injustice susceptible de diviser les mauritaniens.

Si la circulation nécessite un code de la route pour éviter les accidents, nous avons aussi besoin de discuter ou initier un code de la nation pour éviter les conflits et les haines.

Si la trop grande vitesse sur la route est cause d'accidents. La trop lente lenteur de la vitesse n'est pas moins dangereuse. On ne peut entrer dans une autoroute à trente à l'heure sans générer des confusions et des chocs.

Ceux qui veulent tout changer doivent commencer par changer leur propre intérieur. Et ceux qui ne manquent jamais de nous rappeler les paroles de l'envoyé (psl), sur "facebook", doivent commencer par se les rappeler eux-mêmes. Nous sommes peuls, maures, harratins, wolofs et soninkés. Devant Allah nous sommes égaux et frères. Ceux qui veulent nous diviser pour nous jeter les uns contre les autres, doivent au préalables nous tracer les lignes indiquant ou commencent les uns et ou finissent les autres.

La vérité de la vérité est que nous ne voyons que des opportunistes qui une fois la bouche pleine deviennent aphones ou des arrogants instruits par leur maitre Iblis qui leur susurre "Tu l'as crée de boue et tu m'a crée de feu.". Ils pensent comme pense l'âne "Si moi je m'abreuve que le puits s'effondre."

Faites-en une règle: le bien et le mal ne sont pas comparables.

Le véridique n'est pas comparable au menteur. Ceux qui veulent contrôler par la peur et la suspicion ne peuvent être des bienfaisants. Ceux-là, qui en rependant la haine excitent les susceptibilités et les allergies, prétendent distribuer le secours la liberté et la miséricorde. Ils vous programment tout simplement pour faire de vous ce qu'ils veulent.

Quand on fait une faute, la plus belle des confessions est de demander pardon. Et quand on est sollicité pour pardonner, la plus noble des attitudes est de dire: "Tout est oublié". L'univers change constamment. Ceux qui ne changent pas sont malhonnêtes et de mauvaise foi.

La vérité n'est pas toujours blessante, comme pensent certains. Le jour ou le mauritanien parlera au mauritanien, les yeux dans les yeux, les cœurs purifiés de toute haine et de toute rancune, il n'y aura plus de place pour les problèmes dans ce pays. Et rappelez-vous: "le bateau ne coule pas à cause des eaux qui le cernent, mais de l'eau qui s'infiltre dans son intérieur.

Mohamed Hanefi. Koweït.



"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : Mohamed Hanefi
Commentaires : 14
Lus : 2290

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • SAF-B.F.L. (F) 25/05/2016 06:39 X

    Le métis est toujours du coté de l'oppresseur et en général l'oppresseur est toujours de type indo-européen ou de type indo-yéménito-juif comme le cas en Mauritanie. Comme le coté paternel de Hanefi est de ce groupe minoritaire, il voudrait que cette situation demeure parce qu'il y trouve son compte. Et comme tu le souligne si bien dans un de tes commentaires "la religion n'est opium que pour le peuple qui la manipule ou qui ne la comprend pas". Mais tu as vu juste c,est le cas de notre pays. C'est ce qui a déclencher l'ire de Biram-IRA, jusqu'à en brûler certains de ces livres sataniques. Dans tous les domaines la religion est manipulée: République islamique de Mauritanie, le drapeau qui est une copie conforme de celui du Pakistan, jauni sous le soleil du désert. En 1989, en plein ramadan on tue d'autres musulmans en scandant Allah ak bar. Qu'Est-ce que c'est sinon de la manipulation! À Moutalli! Aies pitié de ton âme le jour où tu seras seule dans ta tombe! Si les beydanes et les haratines sont inséparables c'est que tu veux qu'on les maintienne dans leurs conditions de malléable et corvéable à sang. Essaie de nous décrire une maison ou une tente où habitent des beydanes et des haratines en donnant la position de chacun. Tu verras que les haratines sont au bas de l'échelle: des "mamdou ou des Mbarka". Je te le conseille encore: il faut accomplir le pèlerinage à la Mecque et à ton retour consacre-toi au chapelet et vu ton âge, éloigne-toi du net.

  • mohamed hanefi (H) 23/05/2016 18:08 X

    zelimkhan2. Je commence à croire que vous n'avez jamais ouvert un mous-haf. Allah a dit "Et si vous avez peur de ne pas être équitable n'en prenez qu'une (femme)" et Allah ajoute "Et vous ne serez jamais équitables." Seriye n'existe pas en islam. Quand aux jouissances des chiites et des pseudos ceci est un signe de la fin des temps.

  • Gorkovitch (H) 23/05/2016 17:37 X

    Notre prédicateur, tel le professeur Occultis dans la BD "Blek Le Roc", agrégé en "ès clivageologie" & "extégristologie" nous présente un plat réchauffé. Également je vais lui rétorquer par un commentaire réchauffé. Vous savez l’avantage du réchauffé, on a toujours deux gratins. Quand on n’a rien, on n’a rien à perdre! Il faut que les freins se cassent et que nous nous dirigions tout droit au MUR à la vitesse de la lumière. Le statuquo n'avantage que moins de10% de la population du Pays. Il y a trop d'injustice et à tous les niveaux. Le racisme, l'exclusion ont engendré deux mondes que tout sépare: (***)Regardez les nominations au sortir d'un conseil des ministres. Le mensonge érigé en ligne politique (l'or dans l'Inchiri), insulte à une frange de la population (discours de Néma)…. Découverte de gaz et/ou de pétrole entre Ndiago et Saint-louis qui feront notre malheur comme l'ont été les barrages de Diama et de Manantali. Que d'injustices: avec ça certains Nous parlent de paix , de pardon et de fraternité. Non! Il ne peut y avoir de paix, d'égalité et de fraternité dans l'INJUSTICE! LA LUTTE CONTINUE!

  • zelimkhan2 (H) 23/05/2016 15:47 X

    @Hanefi, je commence à douter de vos références théologiques. Que je sache la polygamie, le "siriye" sont admis en islam voire même ce que l'on appelle le mariage de jouissance chez les Chiites.

  • mohamed hanefi (H) 23/05/2016 07:28 X

    Pour qui avance sur un fil aussi ténu que le notre, il est préférable d'être "équilibriste" que "déséquilibriste". Il est sur que je raconte parfois des "absurdités" des "foutaises". Mais je me programme pour profiter des "moins-absurdités" d'autrui. La religion n'est "opium" que pour un peuple qui la manipule ou qui refuse de la comprendre. C'est la référence de toutes les références: le Juge de la création et Gouverneur de l'univers. Si quelqu'un a une autre référence que la religion pour exorciser les menaces qui pèsent sur nous, qu'il nous la dise. Pour changer un système, il faut y aller avec intelligence et sagesse. Comme l'islam l'a fait avec le vin, la polygamie, l'esclavage etc… Il vaut mieux trainer un peu, que de se faire casser la figure. Je crois que pour changer la société, nous devons commencer par nous changer nous-mêmes. Et la première chose a faire est de tenir des propos respectables des idées cohérentes et à visage découvert. La lutte est trop fatidique pour la mener caché derrière les buissons de l'anonymat.

  • ngaari aalam (H) 22/05/2016 20:24 X

    ‘’Intellectuels mauritaniens de tous bords’’ ? Trop de démagogies, trop d’équilibrisme qui n’a pas raison d’être. Il n’y a que deux bords, l’oppresseur et l’opprime. Quant au système les régimes d’exceptions l’ont hérité et l’ont aggravé. Notre pratique de la religion est hypocrite. Dieu préfère les mécréants qu’aux hypocrites.

  • emancipation (H) 22/05/2016 18:50 X

    Chers amis, Le systeme en place en Mauritanie est de plus decrie pour les intellectuels Mauritaniens de tous bords et quand je parle du systeme, je me limite a l'ere des regimes d'exception. Toutefois, il importe de faire la part des choses et d'analyser cet etat de maniere objective. S'il est vrai que le systeme ou les systemes ne sont pas des meilleurs , il n'en demeure pas moins vrai, que ses Appartchiks ont toujours ete des differents groupes communautaires, bien entendu, avec un systeme de quota que je trouve absurde parce que tout simplement je ne crois a aucune difference entre tous Mauritaniens que quand il s'agit de reconnaitre a chacun le droit de revendiquer sa specificite.Parmi les postings il y'a quelqu'un qui a cite K. Marx a propos de la religion, pour s'attaquer a M Hanefi qui est du reste , a ce que je vois a partir de ses ecrits, un fils et cadre valeureux de ce pays. La Religion , la notre, n'est pas un opuim elle est egalitaire, mais les hommes ne le sont pas ( Homo Homini Lipus). La Mauritanie a des problemes de serieux problemes que seuls ses fils ont cree et qu'eux seuls peuvent resoudre, mais on ne peut pas soigner une maladie sans passer par un diagnostic et proceder aux examens necessaires pour identifier et prescrire le traitement. Pour ce faire, nous devons avoir ce courage, depassioner toutes les questions pour pouvoir les depasser et repartir sur de bonnes bases.

  • zelimkhan2 (H) 22/05/2016 17:48 X

    Foutaise!!!

  • Askatasuna (F) 22/05/2016 16:42 X

    Vraiment ce texte aurait été la bienvenue dans le site de tawassoul de Jemil Mansour. Comme disait l'autre la religion est l'opium du peuple. On attaque pas les véritables causses du chaos dans lequel sombre le pays et les coupables mais on veut nous amadouer pour que l'injustice demeure. Que pensez-vous d'un pays où il faut parcourir la croix et bannière pour un simple renouvellement de passeport (délit de fasciés ), donc discrimination. Cela n'a pas été le cas pour l'auteur du texte qui a dû activer ses contacts et connaissances dans un temps recors (moins d'une semaine). Alors celui qui n'a pas ces mêmes contacts on te fait baver. quelle injustice! Pour un pays normal le passeport est un droit si tous les documents nécessaires sont au complet ; et tu dois l'avoir en cinq jours ouvrables. Tel n'est pas le cas aujourd'hui au pays. Il faut connaitre quelqu'un, qui a un cousin ou cousine....ainsi de suite pour s'en sortir. Ce marathon est valable dans tous les domaines. Voilà les injustices qu'il faut dénoncer.

  • faanduniamoko (H) 22/05/2016 15:22 X

    Bonjour Comme je l'ai dit précédemment, je lis toujours Md ould Hanefi avec un réel plaisir et un intérêt manifeste.Ses réflexions sont empreintes de retenue et d'attention. Cependant, je pense qu'à un moment donné, il est important d'oser aller au de-là du confort intellectuel que procure la position de "ni...ni...". Ceux qui oppriment ou font le mal s'accommode très bien de vos propos mon cher Hannefi, non pas qu'ils les dédoinent, mais parce qu'ils ne les remettent pas en cause de manière manifeste et exclusive. Ils se consolent alors en se disant, "je ne suis pas seul coupable"! Voilà pourquoi, si j'aime et respecte votre approche, je pense qu'en évoluant pas, elle est à terme contre productive... C'est ce qu'un Oumar ould Beibacar a compris: alors il passe outre ce jeu d'équilibriste quitte à se mettre à dos une partie de sa communauté! Comme un intellectuel courageux, il va au charbon, comme on dit! Vous aussi êtes un intellectuel courageux, mais je sais que la Mauritanie progressiste, celle des vrais patriotes est en droit d'attendre de vous plus d'engagement. Je m'excuse d'avance si je vous ai égratigné, car s'il y a quelqu'un qui vs respecte, croyez-le, j'y suis. Fraternellement!

  • Symaodo (H) 22/05/2016 14:57 X

    HANEFI;a force de philosopher,tu racontes parfois des absurdités,tu sais ou se situe le MAL de ce foutu pays,alors indexe les pervers directement,les haratines et les négros ne font que pleurer leurs malheurs même s'ils y sont pour quelque chose.

  • Symaodo (H) 22/05/2016 14:51 X

    Je me rappelle l'assertion de Ely ould krombole ou ould coulibaly,c'est selon comme vous voulez;il disait que le maure est un métissage entre le NOIR,le BERBERE,et l' ARABE,il n'a pas d’ascendance propre.la couleur blanchâtre ou jaune de la peau ne determine jamais la noblesse.PS EX cne ely krombol

  • foutatoro (H) 22/05/2016 14:39 X

    Je cite Mohamed Hanefi : « N'est-ce pas exploiter la cause et se démarquer de ces hommes-choses? Aucun harratin ou négro-mauritanien n'a le droit, ni l'intérêt à bruler la maison commune. » Mais M Hanefi, qui est en train de brûler ce malheureux pays ? « L’ELITE » économico-politico-militaire maure. Nous victimes, haratines et négro-africains, dès qu’on pleure nos souffrances on crie au scandale. Que nous sommes racismes, anti-patriotes, contre le pays, à la solde d’Israël et de l’occident, etc. Malgré la terrible violence du système à notre égard, il nous est même interdit, tenez – vous bien, de pleurer notre sort. C’est incroyable !!! Hanefi, vous connaissez le cœur du problème, vous savez qui discrimine, qui oppresse, qui réprime, qui emprisonne, qui exclut dans ce pays. Adressez – vous à ceux – la. Mais, c’est terrible, comment pouvons – nous, nous opprimés, rester et subir notre sort sans rien faire alors que selon Hanefi qui cite le coran : «Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents (d'obéir à nos prescriptions.) Mais au contraire ils se livrent à la perversité. Alors la parole prononcée contre elle se réalise et Nous la détruisons entièrement. » 17-16. Trouvez les « opulents » et les responsables de la « perversion économique, politique et militaire » dans ce pays et votre adresse trouvera sa destination de choix... avant que la cité ne soit détruite entièrement. Pas par les Haratines et les négro africains, mais par Allah.

  • korka2016 (H) 22/05/2016 13:55 X

    TOUT SIMPLEMENT MERCI POUR CETTE IMPORTANTE PRODUCTION SOUTENUE PAR DES SAGESSES TIREES DE LA SUNNA.