09-03-2017 16:33 - La Tunisie rejoindra le COMESA en octobre 2017

La Tunisie rejoindra le COMESA en octobre 2017

Agence Ecofin - La Tunisie devrait ratifier le traité du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) en octobre 2017 et devenir ainsi le 20ème membre de cet ensemble régional qui compte 19 Etats membres et regroupe une population totale de 490 millions de consommateurs.

Cette annonce a été faite, le 6 mars, par le secrétaire général du Comesa, le Zimbabwéen Sindiso Ngwenya (photo, droite), lors d’une visite à Tunis.

M. Ngwenya était à la tête d’une délégation chargée d’entamer des négociations avec les autorités tunisiennes sur les termes et les conditions d’adhésion au Traité du Comesa.

Les discussions de ce début de semaine ont essentiellement porté sur les étapes prochaines par lesquelles passera l’accession de la Tunisie au statut de membre à part entière du Comesa, dans le cadre d’un engagement unique, c’est-à-dire que «la Tunisie deviendra membre des institutions financières, techniques, semi-autonomes et autonomes du Comesa», a précisé M. Ngwenya.

La première démarche de la Tunisie auprès du Comesa remonte à 2005, lorsque ce pays d’Afrique du Nord avait soumis une requête pour le statut d’observateur, mais cette candidature est restée en suspens. Et ce n’est qu’en février 2016 que le processus d’adhésion s’est sensiblement accéléré et que la Tunisie a déposé auprès du secrétariat général du Comesa une demande d’admission en bonne et due forme.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Agence Ecofin
Commentaires : 9
Lus : 671

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • jamarii (H) 11/03/2017 17:45 X

    Le posting de foutatoro est tres pertinent...Cependant il faut epargner les mecaniciens de ces moqueries...Nous en sommes de VRAIS et avons suivi de vraies formations pour ca.N'est pas mecano qui veut deh!!!

  • Askatasuna (F) 10/03/2017 05:43 X

    HOOH! BOOYS! MAIS OÙ EST DONC OR NI CAR! Aziz qu'attends-tu pour damer le pion à ces pays du Maghreb. On éclipse la Mauritanie de son rôle de trait-d'union en l'Afrique au Nord du Sahara et l'Afrique au Sud du Sahara. Mais quand on a des IDIOTS à la tête de l'État voilà le résultat. Nous sommes à la queue dans tous classements et dans tous les domaines. HOOH!BOOYS!

  • foutatoro (H) 10/03/2017 01:17 X

    Les maghrébins ont beaucoup compté sur le partenariat euro-méditerranéen. Aujourd’hui, force est de constater que cette coopération est en berne. L’Europe vit ses derniers instants comme union. Conséquence : les grands pays du Maghreb, dirigés par des cerveaux complets, jouent le pragmatisme. Pas de mécano comme dirigeant là-bas !!! Le monde entier est impressionné aujourd’hui par les progrès spectaculaires en cours partout en Afrique. Ce continent est devenu de fait celui de tous les superlatifs positifs du 21ème siècle. Malheureusement, le monde arabe vit des tourments terrifiants qui ne se résorberont pas avant plusieurs générations. C’est malheureux ! On comprend alors pourquoi la Tunisie, un pays de moins de 10 millions d’habitants, veut adhérer au Comesa, ce grand ensemble de 490 millions d’habitants constitués des pays africains les plus avancés. Imaginer, les opportunités économiques, rien que pour les dattes tunisiennes qui trouvent des débouchés de 490 millions d’habitants. Sans parler des services dont ce pays a une expertise reconnue et de qualité mondiale. Et pour les pays du Maghreb, il est plus facile de s’implanter en Afrique plutôt qu’en occident, notamment l’Europe, qui vit un déclin majeur dans tous les domaines. Cet occident, lui-même se cherche d’autres relais de croissance en dehors du vieux continent, notamment en Afrique. Pendant, ce temps, dans notre non-Etat, « pays » de l’arabité errante et du complexe assassin, nous avons un bouffon de Ould Mohamed Aicha, bédouin nazillon, chef de parti, créé pour amuser la galerie d’idées les plus saugrenues. Ô Allah, ces moyenâgeux nos ont fait perdre trop de temps. Je n’ai jamais vu des gens aussi peu ouverts, mais surtout aussi hermétique à tout progrès majeur.

  • Yéyé (H) 09/03/2017 23:02 X

    Ndeyssane Mauritanie elle reste seule accrochée à une U M A chimérique depuis sa création. Voilà que la Tunisie, puis l'Algérie à la suite du Maroc s'incrustent dans les marchés communs régionaux africains noirs. Ah complexe quand tu nous tiens?

  • nemahaidara (H) 09/03/2017 18:57 X

    La Mauritanie n'est plus le pont entre les deux parties de l'Afrique .Sous Aziz elle veut être un barrage entre les deux .Barrage que le flots des peuples d'Afrique vers l'unité va balayer.Accrochez vous ou...

  • leguignolm (H) 09/03/2017 18:43 X

    Ironie du sort le pays où l'on considérait le pont entre le Maghreb et l'Afrique noir voile que les choses se passent en face sans se rendre compte. Après le Maroc et L’Algérie voila la Tunisie qui en-boitte les pas. Il vous a foutu dans la gueule du loup le rat du Bagdad!

  • layma (H) 09/03/2017 17:24 X

    Voilà sur quoi devrait se pencher le gouvernement. Qu'Allah nous protège

  • habouss (H) 09/03/2017 17:12 X

    Le petit Roi du Maroc fait des émules au Maghreb, nos petits ignorants et complexés mauritaniens passent de mauvais moments ! Eux qui étaient naturellement au coeur de l'action en Afrique occidentale, où le Père de la Nation avait semé des jalons de coopération, lui qui aimait dire la Mauritanie amie de tout le monde ennemie de personne.

  • Adiekodda (H) 09/03/2017 16:56 X

    Et voilà les 3 grands pays de l'UMA se tournent vers l' Afrique noire car les intérêts économiques obligent . Seule la Mauritanie dont la conscience et la mentalité des dirigeants ne sont pas encore mâtures reste dos tourné vers une illusion d'ancien temps. Cependant les voisins font la course vers le développement ; la Mauritanie à travers ses dirigeants se focalise sur l' inutile à savoir le changement de drapeau , garder l'impunité du président et ses proches etc ... L' intérêt personnel domine largement sur l' intérêt général. Ce général ne voit que sa personne .