15-03-2017 11:35 - Mauritanie : l’exfiltration avortée d’un condamné à mort pour blasphème

Mauritanie : l’exfiltration avortée d’un condamné à mort pour blasphème

Mondafrique - Plus de deux ans après les faits, l’affaire du jeune mauritanien Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir condamné à la peine de mort pour blasphème connait de nouveaux rebondissements.

« Ordre social inique »

Arrêté en décembre 2014, ce jeune habitant de Nouadhibou, la deuxième ville du pays, avait été condamné pour apostasie après avoir publié sur internet un billet dans lequel il critiquait certains versets du Coran et leur utilisation en Mauritanie.

Il accusait notamment la société mauritanienne de perpétuer un « ordre social inique » hérité de l’époque des guerres saintes. Un système de caste très inégalitaire perdure en Mauritanie où l’esclavage demeure notamment pratiqué malgré son abolition en 1981.

A l’époque, l’énoncé du verdict avait donné lieu à de bruyantes scènes de joie dans la salle d’audience du tribunal et à travers la ville de Nouadhibou. Dans la capitale Nouakchott plusieurs centaines de manifestants avaient marché vers le palais présidentiel où le chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz avait promis de « prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre l’islam et son prophète ».

Toujours inscrite dans le droit mauritanien, la peine de mort n’a plus été appliquée dans le pays depuis 1987.

En avril 2016, la Cour d’appel de Nouahdhibou avait confirmé la peine de mort et requalifié les faits d’apostasie en « mécréance », une accusation moins lourde prenant en compte le repentir de l’accusé. Le dossier a ensuite été transmis à la Cour Suprême chargée de confirmer ou de casser la décision de la Cour d’appel début 2017.

Accord d’exfiltration

Or, selon des sources diplomatiques, un accord aurait été conclu courant janvier entre des représentants de l’Union européenne et les autorités mauritaniennes dans le but d’obtenir la libération et l’exfiltration de l’accusé vers le Sénégal voisin. De là, toujours selon les mêmes sources, le jeune homme aurait du être pris en charge et transféré vers l’Europe.

Il n’en fut rien. Le 31 janvier, la Cour suprême a décidé de ne pas trancher invoquant un vice de procédure dans l’application de la loi par la Cour d’appel sans pour autant préciser l’erreur commise. L’affaire est alors renvoyée devant une nouvelle Cour d’appel. Une dérobade que plusieurs associations de défense des droits de l’homme attribuent aux violentes réactions de la rue.

Lors de chacune des audiences, des manifestants se sont mobilisés à l’appel d’associations islamistes pour demander l’application de la peine de mort. De quoi provoquer l’intervention de l’exécutif mauritanien dans la procédure judiciaire contre l’accord passé avec les partenaires européens ?



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 8
Lus : 3900

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • Lefrimeur (H) 18/03/2017 12:28 X

    C'est un faux problème! Au lieu de s'attaquer aux problèmes dont souffre tout le peuple mauritanien, les obscurantistes médiévaux veulent nous maintenir dans les périodes sombres de l'histoire de l'humanité. Ce siècle est celui de toutes les libertés, à commencer par celle d'expression et tout est critiquable. Ce monsieur a tout mon respect et ma considération.

  • Askatasuna (F) 16/03/2017 02:32 X

    HOOH! BOOYS! Libérez ce jeune homme pour qu'il puisse rejoindre ses parents en France.

  • leguignolm (H) 15/03/2017 18:45 X

    Ould Mkheitir le pauvre prend ton malheur en patience quand je pense au cas de Biram, en jouant à la singerie, ils avaient mobilisé les ambassadeurs arabes au tour d'eux pour ne raconter des balivernes et par la suite Biram est où à l'état actuel!

  • lagoonga (H) 15/03/2017 17:50 X

    sallabarry, je crois que vous êtes le représentant de Aboubacar Al Baghadadi dans notre pays.

  • lejuste (H) 15/03/2017 13:49 X

    Foutaises, ce minable ne merite que la potence et je me demande sil etait condamne pour autre chose que le blaspheme contre le Prophete(PSL), les Europeens et leurs sbires se seraient mobiliser pour sauver sa tete?????. La guerre que menent les Europeens et leurs sbires nest nullement pour preserver les droits de lhomme mais plutot ils menent une guerre contre la religion musulmane. Mais ce quils ignorent cest qu'Allah(SWT) est plus fort qu'eux et vouera toutes leurs miserables tentatives en echec inchallah.

  • ikslebart (H) 15/03/2017 13:47 X

    A Tous ceux qui demandent la mort de ce monsieur, je souhaite le même chose pour eux et à leurs proches. Bande d'hypocrites (MOUNAFIQINES)

  • Bertrand (H) 15/03/2017 12:42 X

    Menteurs et faussaires :L'esclavage n'a rien avoir avec l'islam qui prône l'égalité et qui a libéré plus d'un peuple. Les pratiques esclavagiste sont hérités des sociétés anté-islamique et du commerce triangulaire mené par l'Europe plusieurs siècles durant. mkhaytir n'a pas critiqué des versets coraniques. tous l'occident païen avec tous ses moyens ses philosophie et ses spécialistes n'a pas pu produire une seule critique objective. COMMENT CRITIQUER LA PAROLE DE SON CREATEUR?

  • sallabarry (H) 15/03/2017 11:49 X

    Ce monstre qui a critiquè le prophète PSL ne peut en aucun cas être exfiltrè des mains du peuple et puis son affaire est devenu longue il faut le supprimer une bonne fois et on en parle plus