17-03-2017 09:54 - Scandale: Détection de 800 faux titres fonciers

Scandale: Détection de 800 faux titres fonciers

Adrar Info - Des sources privées ont confirmé l’ouverture d’une enquête sur la gestion du patrimoine et immobiliers de l’Etat après la découverte dune large action de fraude concernant plus de 800 titres fonciers falsifiés délimitant des parcelles de terrain dans les zones résidentielles de Nouakchott.

Les mêmes sources indiquent que les fiabilisateurs de ces actes sont des personnalités proches d’un général influent de l’armée.

Il s’est avéré que les détenteurs de ces titres fonciers truqués ont utilisé les faux papiers pour emprunter des dizaines de millions d’Ouguiyas auprès de certaines banques.

Afin de déterminer les circonstances de cette affaire,il n’a pas été possible à "Essevir" d’obtenir des informations détaillées sur le sujet en raison de son incapacité à contacter la direction du domaine concernée.

Source: http://essevir.mr/node/4783



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3010

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Kène Wahdé (H) 17/03/2017 19:57 X

    Voilà le but du monsieur des domaines qui aimait tant écrire dans les médias faisant les éloges du Chef de l'Etat pour se couvrir tout en faisant ses magouilles louches sur du faux, s'enrichissant,distribuant de gauche à droite des billets de banque malhonnêtement acquis, construisant auberge à Bogué,des villas à Nkchott,à Chami. Toute chose a une fin un jour.

  • Oulamaou (H) 17/03/2017 12:27 X

    INIÈME relent d'une pourriture qui s'auto entretient, comme des microbes dans une étuves qui finira de cesser à défaut de matière consommable. Dans l'atteinte des tréfonds de la l'illicite ce pays n'a pas d'égal sur la planète terre, car il se dit,hélas, République Islamique !

  • Hammejerel (H) 17/03/2017 11:07 X

    Ce scandale n'est que la partie visible de l'ice berg. Il est connu que la conservation foncière en Mauritanie est déliquescente, depuis quelques décennies à l'image des autres pans de l'administration où l'impunité est érigée en règle. C'est bien fait pour ces "banques tribales" au lieu de jouer leur rôle de financement de l'économie, contribuent à financer leurs proches et créent les fossés que nous connaissons aujourd'hui