20-04-2017 08:29 - Scandale: le président de la ZFN Ould Daf sollicite l’aide des fournisseurs de l’autorité pour la réussite de la visite du Président

Scandale: le président de la ZFN Ould Daf sollicite l’aide des fournisseurs de l’autorité pour la réussite de la visite du Président

Taqadoumi - Le président de l’autorité de la Zone Franche de Nouadhibou (ZFN) Mohamed Ould Daf s’est réuni avec les fournisseurs de l’autorité dont le fédéral de la wilaya de l’Inchiri et très controversé bénéficiaire des marchés de la Zone.

L’objet de ce conclave portait pour la ZFN sur la demande d’appui auprès de ses fournisseurs pour assurer un succès à la visite du Président mauritanien dans la capitale économique Nouadhibou, prévue dimanche 23 avril courant.

Une requête très mal accueillie par les interlocuteurs de Ould Daf, qui ont qualifié la demande de résurgence des mentalités dépassées du régime de Ould Taya.

La ZNF est confrontée à d’importants problèmes dont l’anarchie de recrutement des employés avec 500 embauchés, ne sachant même pas où se trouve l’entrée du siège de l’autorité et dont le lien avec la Zone est circonscrit à leurs salaires compris entre 400 et 600 mille Um.

Cette situation reflète une dilapidation de millions d’ouguiyas alors que le Chef de l’Etat mauritanien avait mis en garde à plusieurs reprises contre le recrutement clientéliste et sélectif.

Les excès de Ould Daf ne se sont pas limités uniquement à embaucher les fils des riches et des ministres, mais également à accréditer le fédéral de l’Inchiri, comme premier entrepreneur de l’autorité, avec le droit exclusif d’attribution des marchés.

Ce qui laisse penser que plusieurs autres milliards s’évaporent à travers des sociétés fictives, comme à l’époque de Taya, où des entrepreneurs proches des responsables sont recommandés pour servir de moyen interposé de détournement des biens publics, fondé uniquement sur des documents réglés par le Trésor.

Tous ces facteurs précités suscitent une vive inquiétude d’un retour en arrière et d’un échec de la ZFN après avoir accrédité le fédéral de l’Inchiri, comme fournisseur officiel, provoquant une vague d’indignation et de dénonciation sur les réseaux sociaux.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1677

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • 33medsalem (H) 20/04/2017 18:24 X

    la z n f est un fardeau sur l etat elle n a aucun interet sur le citoyen a n d b depourvu de cadres competant en gestion la z n f et le porte malheur de l economie mauritanien pourquoi le federal de l inchiri et le seul fournisseur de la z n f parcqu il est le proche de aziz

  • Bertrand (H) 20/04/2017 11:43 X

    Je ne sais pas s'il ya une mairie ou une CUN à qui je dois m'adresser ou bien faut-il toujours adresser le message au Président de la République. Au quartier FNord Extention secteur 1 entre la maison de Migharou et celle de l'Ambassadeur du Qatar, il y a un espace occupé par les eaux stagnante leguée au quartier par Sejad abeidna, au temps ou il distribuait les inondations. toujours est-il que dans le cadre de l'assainissement l'Etat a installé des pompes pour dégager les eaux. Mais rien n'a encore était fait. en attendant la place est devenu un dépotoire d'ordure ménagère et de tout venant, avec des anes mort jetés dans lamarre, des coûches bébés, toute la saletée imaginable. le quartier est cernés des charretiers défilent à longueur de journée et de nuit pour déposer leur colis. La maladie sera au rendez vous. Le quartier est voué à l'asphixie. les sociétés chargés de la collecte des ordures ne ramassent que ceux qui sont jetés devant la présidence ou sur les axes principaux. Nous prions le président de donner instruction pour porter secours aux habitants. Quand aux prpriétaires des lots inondés, ils doivent comme les autres les assécher et les cloturer, faute de quoi l'Etat doit les reprendre et les vendre aux enchères avec obligation pour les nouveau propritaires de les assinir. Ils appartiennent majoritairement à ceux à qui le pays a appartenu deux décennies durant. je ne parle pas de tribu, mais plutot de lobby de tout genre.

  • Abdel Jabarr (H) 20/04/2017 10:37 X

    500 embauchés et des salaires compris entre 400 et 600 mille UM Avec quelles taches ? Pour quel produit ? Pour combien de client ? Ou est donc l'IGE ?

  • doudou19 (H) 20/04/2017 09:06 X

    Laissez Ould Taya tranquille. Il est parti sans aucun sous et il n'en a pas laissé encore derrière lui. Il n'a même pas une gazra. Laissez cet homme d'état auquel on ne cesse de lui attribuer tous les maux de ce maudit pays. Pourquoi ne parlez-vous pas de la plus grande gabegie qu'à connu ce pays depuis son indépendance à ce jours? Le vol dans toutes ses couleurs. En voici ici prôné par la zone de tous les vols et malversations. Chers fournisseurs gardez vos sous vous en aurez besoin.

  • habouss (H) 20/04/2017 09:00 X

    Eh oui prenez en encore ! Nous vivons une période aux moeurs de gouvernance pire que Ould Taya qui en fait était un enfant de coeur par rapport à l'homme de la zone franche.