12-05-2017 22:30 - Free Abdallahi Matala Salek et Moussa Bilal Biram

Free Abdallahi Matala Salek et Moussa Bilal Biram

IRA Mauritanie en Belgique - En Mauritanie, au XXIème siècle, on naît esclave ou maître.

Plus de 20% de la population vit en état de servitude, sous la dépendance d’un maître, sans aucun droit, sans rémunération, sans protection, car l’esclavage par ascendance existe toujours et confine ces personnes dans un statut social et une mentalité de dépendance.

Si la Mauritanie a officiellement aboli l’esclavage en 1981, si la pratique a été criminalisée en 207 et considérée en 2015 comme un crime contre l’humanité, ces lois ne sont que poudre aux yeux pour la communauté internationale car dans les faits, l’esclavage persiste et certaines déviances de l’islam vont jusqu’à le légitimer.

La majorité des esclaves sont des femmes et des enfants. Les femmes et les filles sont des objets sexuels pour leurs maîtres, les membres de la famille, les amis, les visiteurs de passage. Les femmes esclaves ignorent qui est le père de leurs enfants. Ces enfants ne sont ni reconnus, ni enregistrés à l’état civil, ils n’ont pas droit à l’éducation de base.

L’Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste IRA, créée en 2008 en Mauritanie par Biram Dah Abeid dénonce ces pratiques dignes d’un autre âge, sensibilise les victimes de l’esclavage à leurs droits et mobilise l’opinion publique internationale sur le non respect des droits humains les plus fondamentaux en Mauritanie.

Le gouvernement mauritanien refuse d’enregistrer l’IRA Mauritanie comme association de défense des droits de l’homme alors que de nombreuses ONG en Europe et aux Etats-Unis soutiennent ce mouvement non violent. Les militants de ce mouvement anti-esclavage sont régulièrement arrêtés, torturés et condamnés à des peines sévères.

SIGNEZ LA PETITION A MOHAMED OULD ABDEL AZIZ, PRESIDENT DE LA MAURITANIE ET A ANTONIO TAJANI, PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPéEN

Moussa Ould Bilal Biram et Abdallahi Matala Salek sont responsables d’une section du mouvement IRA à Nouakchott. Ils ont été arrêtés le 30 juin 2016 lors de la vague d’arrestations visant à réduire au silence les leaders du mouvement. Ils sont condamnés à 15 ans de prison, sentence ensuite ramenée à 3 ans. Lors de leur garde à vue, ils ont été torturés.

Je vous appelle à user de votre pouvoir pour que ces militants anti-esclavage soient immédiatement et inconditionnellement libérés.

Je vous appelle à intervenir pour que cesse le harcèlement contre les militants abolitionnistes en Mauritanie

Je vous appelle à user de votre influence pour que le mouvement non violent de IRA Mauritanie soit officiellement reconnu.

J’appelle les autorités européennes à remettre en cause les subsides alloués par les Fonds européens de Développement à la Mauritanie tant que celle-ci ne respecte pas les conventions internationales relatives au respect des droits humains qu’elle a signées.

J’appelle les instances internationales à prendre d’urgence des mesures afin de mettre fin à la honte d’un esclavage persistant en Mauritanie au XXIème siècle.

IRA Mauritanie en Belgique

Contacter l'auteur de la pétition

Lien : https://www.petitions24.net/free_abdallahi_matala_salek_et_moussa_bilal_biram



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 994

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • foutatoro (H) 13/05/2017 18:21 X

    Les derniers seront les premiers. Loi universelle et historique.

  • YEHESS (H) 13/05/2017 10:59 X

    Que de bêtises et de mensonges de la part de ces soi-disants défenseurs des droits de l'Homme. Comme le truand Balla Touré qui prétend que de nos jours les esclaves sont castrés en Mauritanie pour tenir compagnie sûre aux femmes de leurs maîtres...

  • Bertrand (H) 13/05/2017 10:56 X

    Il n'y a pas d'esclave en Mauritanie, aujourd'hui. Il y a des pauvres et des riches. Il est vrai que la pauvreté est beaucoup plus présente dans les milieux haratines plus que partout ailleurs, en raison du manque de moyens, de la faible éducation que reçoivent les enfants, de la forte natalité dans les mieleiux pauvres. La réalité est que ceux qui ont esclavé le monde pendant 5 siècle veulent le réesclaver encore plus en utlisant leur tactique hérité de satan, diviser pour régner et il y a un petit monde de chercheurs de résidence, de subsides, d'alcool, de dépravation. De toute façon il finiront par ravaler leur rengaine et leur maître sont en train de perdure cette suprématie qui leur a permis d'asservir le monde, de faiure usage repété du nuclaire de décimer des peuples et des civilisation entière pour batir un monde sur leurs tombes.

  • jakuza (H) 13/05/2017 10:12 X

    "Les femmes esclaves ignorent qui est le père de leurs enfants." Une grossière insulte à toute la communauté haratine!

  • jakuza (H) 13/05/2017 00:09 X

    Je propose à ces 2 rigolos de monter un ""tour operator" en offrant au touristes la possibilité de profiter de filles esclaves durant leur séjour! Ces rigolos savent seuls où trouver des maîtres qui voudront marcher dans la combine...

  • jakuza (H) 12/05/2017 23:31 X

    Ces deux là sont vraiment des esclaves! Mais de qui? De leur objectif de tirer profit de la naïveté de certains en occident qui veulent se donnent bonne conscience en offrant leur aide à ces truands!

  • mauritanievive (H) 12/05/2017 23:14 X

    je voudrais bien voir une etude independante qui corrobore ses allegations .il ne suffit pas de jeter des chiffres en l'air ,mais faut il encore les prouver ,il faut prendre la mesure de ces graves assertions .