04-08-2017 08:00 - Déclaration de l'AVOMM à propos du référendun du 5 Août 2017

Déclaration de l'AVOMM à propos du référendun du 5 Août 2017

AVOMM - Il n’est un secret pour personne que l’objectif du président mauritanien est de se maintenir au pouvoir pour perpétuer, renforcer et consolider un système dont les fondements racistes, esclavagistes et tribalistes n’ont jamais été ébranlés.

Si Ould Abdel AZIZ a un mérite, depuis qu’il a usurpé le pouvoir par la force, c’est d’avoir tenté de légitimer la dictature de l’arbitraire, de l’impunité, des faussaires et des fossoyeurs de la Mauritanie.

Jamais une gouvernance n’a été aussi terne, fade, sectaire, médiocre et sans ambition. Ould Abdel AZIZ a renchéri sur les mécanismes de mise sous tutelle des élites et des forces politiques pour rendre les institutions insignifiantes et piéger l’Opposition et les organisations de la société civile.

Les réseaux mafieux dont il en a l’expertise et le secret ont prospéré sur toute l’étendue du pays comme pour masquer les cruautés et les injustices de l’administration, de l’armée, de la gendarmerie et de la police. La gestion du pays est catastrophique, sans horizon et périlleuse. La Mauritanie est en danger !

En effet Ould Abdel AZIZ a géré le pays d’une main de fer en mettant en place une machine de guerre contre les populations africaines noires mauritaniennes : privation des documents d’état civil, négation de la citoyenneté, confiscation et bradage des terres de la vallée, déscolarisation massive des enfants de la composante noire, mesures dilatoires contre l’esclavage et la condition de la femme, paupérisation massive d’une part, et enrichissement illicite et encouragé d’autre part.

Toute l’intelligence et l’énergie du pouvoir du président mauritanien se sont concentrées sur la volonté de diviser les mauritaniens en attisant la haine raciale, la xénophobie et la violation des droits des étrangers, particulièrement les ressortissants de la CEDEAO et singulièrement la communauté sénégalaise vivant en Mauritanie. Il a également réussi à provoquer des relations tendues entre la Mauritanie et le Maroc.

Afin de justifier son maintien au pouvoir pour des raisons de stabilité et de sécurité du pays, le président mauritanien invente un événement en l’occurrence le référendum pour créer un climat de tensions politiques et sociales. La seule obsession de Ould Abdel AZIZ est de se maintenir au pouvoir pour préserver le système en l’état et ses propres intérêts tribaux et personnels.

Contre la volonté des organisations politiques, de la société civile et de la diaspora, Aziz entend vaille que vaille, organiser son référendum. Face à son entêtement, sa farouche détermination et son aveuglement, l'AVOMM appelle à la responsabilité de la communauté internationale, de l’Union africaine, des organisations arabes, maghrébines et africaines, de l’Union Européenne, de la France, des Etats-Unis, des nations démocratiques du monde pour exiger du président mauritanien de renoncer à ce pseudo référendum qui n’est qu’un prétexte pour modifier la constitution dans le but de se présenter pour la troisième fois à sa propre succession.

Il est temps de faire échec à ces pratiques d’un autre âge qui ont partout fait le malheur des peuples et retardé le développement économique du continent. Ce sont de telles pratiques et méthodes de gouvernance qui envoient des milliers de personnes sur les routes de l’exil et de l’immigration clandestine au péril de leur vie.

Le peuple mauritanien mérite enfin de voir souffler le vent de la démocratie, la vraie, celle qui est fondée sur la justice et l’état de droit.

Pour toutes ces raisons, l'AVOMM dit NON au référendum du 5 août 2017.

Pour l'AVOMM
le porte-parole.
Hamdou Rabby Sy




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : AVOMM
Commentaires : 3
Lus : 916

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • samsdine (H) 04/08/2017 21:27 X

    "Afin de justifier son maintien au pouvoir pour des raisons de stabilité et de sécurité du pays, le président mauritanien invente un événement en l’occurrence le référendum pour créer un climat de tensions politiques et sociales. La seule obsession de Ould Abdel AZIZ est de se maintenir au pouvoir pour préserver le système en l’état et ses propres intérêts tribaux et personnels", merci AVOMM.

  • samsdine (H) 04/08/2017 21:25 X

    Un parti politique est une association, et puis ce sont des mauritaniens qui disent NON au référendum de Aziz.

  • jakuza (H) 04/08/2017 11:10 X

    Quelqu'un peut me dire ce que vient faire cette association dans le débat politique? Ou alors c'est un parti politique...