10-08-2017 20:26 - Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 10 Août 2017

Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 10 Août 2017

AMI - Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 10 Août 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et approuvé un projet de loi relative à la lutte contre la pollution de l’air.

Le présent projet de loi a pour objet de définir la nature et les caractéristiques des polluants interdits d’émission dans l’atmosphère et celles dont la quantité d’émission est limitée.

Il fixe les modalités de contrôle des pollutions et les obligations des personnes responsables des pollutions émanant des installations, engins ou autres sources ainsi que des mesures d’incitation pour la conversion aux technologies et aux énergies propres ou moins polluantes.

Le Conseil a examiné et adopté les Projets de décrets suivants :

- Projet de décret accordant un permis d’exploitation n° 2480C2 pour les substances du groupe 2 (or) dans la zone de Tijirit (Wilaya de l’Inchiri) au profit de la Société Tijirit Recherche et Exploration, Tirex SA.

- Projet de décret portant renouvellement du permis de recherche n° 1025 pour les substances du groupe 2 (or) dans la zone d’Akjoujt Nord Est (Wilayas de l’Adrar et de l’Inchiri) au profit de la Société Wafa Mining & Petroleum sa.

- Projet de décret accordant le permis de recherche n° 2481 pour les substances du groupe 1 dans la zone de d’Amlil (Wilaya de l’Adrar) au profit de la Société Wafa Mining & Petroleum (WMP SA).

- Projet de décret portant approbation et déclarant d’utilité publique du plan de lotissement NCE- Nord situé au nord du lotissement NCE Secteur 3(Commune de Tevregh Zeina, Moughataa de Tevregh zeina, Wilaya de Nouakchott Ouest)

- Projet de décret portant création d’un programme national dénommé « RAVAH » pour la promotion de la famille et sa stabilité.

Le présent projet de décret porte sur la création d’un programme national dénommé Ravah pour la promotion de la famille et sa stabilité.

Ledit programme a pour objectifs de promouvoir la stabilité de la famille et de contribuer à l’accélération de la diminution de la mortalité maternelle et infantile.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a présenté le deux communications suivantes :

- Communication relative au contrôle des entreprises bénéficiant d’un agrément en application du Code des Investissements.

Cette communication informe le Gouvernement des résultats des contrôles effectués par les services compétents du Ministère de l’Economie et des Finances pour vérifier le niveau de satisfaction par les entreprises agréées aux différents régimes du Code des Investissements de leurs engagements en termes de réalisation des investissements et de création d’emplois.

- Communication relative à la situation économique et à l’exécution budgétaire du 1er semestre 2017.

Cette communication présente une esquisse succincte de la situation économique et de l’exécution budgétaire au titre du premier semestre de l’année 2017. Elle fait ressortir une amélioration des performances des secteurs productifs et un niveau satisfaisant d’exécution budgétaire réalisé grâce au bon comportement des recettes et à la maitrise des dépenses sans impact négatif ni sur le financement des projets ni sur le fonctionnement de l’Administration.

La Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Aménagement du Territoire a présenté une communication relative à la construction d’un centre de conférences à Nouakchott.

Enfin, le Conseil a pris la mesure individuelle suivante :

Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Etablissements Publics

Office Nationale de l’Assainissement

Directeur Général Adjoint : Abdellahi Ould Ahmed Ould Doua, Titulaire d’une Licence en Gestion, précédemment cadre à la SNDE.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4675

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • président fondateur (H) 10/08/2017 20:47 X

    Le Roi est nu et continue d’être nu, vive le Roi. Jamais un peuple n’a été autant réquisitionné pour un vote ou consultation électorale. Nous sommes la risée du monde. C’est un référendum qui a été organisé par une CENI aux ordres d’un régime aux abois. Cette institution a perdu le peu de crédibilité qui lui restait. Chaque fois qu’elle passait à la télévision c’est pour parler de banalités.

    On n’a jamais su comment le vote était organisé à l’extérieur du pays et pourquoi il n y a pas eu d’observateurs nationaux et internationaux. Aucune élection ou consultation électorale ne se fait aujourd’hui sans observateurs. C’est une faute lourde de la CENI qui décrédibilise pour ne pas dire annule à elle seule ce référendum. C’est comme une justice sans auxiliaires de justice. Quelle image désastreuse elle a laissé.

    S’agissant du déroulement du référendum on peut faire les quelques remarques suivantes :

    1 c’est une défaite pour le régime. Obtenir 53% de taux de participation pour un référendum qui a autant utilisé les moyens de l’Etat (matériels, finances), réquisitionné tous les agents publics, ceux du secteur privé et les forces armées et de sécurités, est une défaite. Le baromètre de cette consultation est Nouakchott et là, le taux de participation ne dépasse guère 15%.

    2- un simple calcul montre que alors que le nombre de votants OUI est inférieur à la moitié des inscrits sur la liste électorale. En effet le nombre d’inscrits est de 1 389 092 et la moitié fait 694 546. Par contre le nombre de personnes votants OUI est de 584 084. Ce chiffre est inférieur à la moitié du nombre d’inscrits qui est de 694 546. Ce qui veut dire que le référendum a été approuvé par moins de 50% des inscrits.

    3- 53% de taux de participation justifie à lui seul la défaite. Comment un projet qui tient tant au Chef de l’Etat est seulement consulté par environ la moitié des inscrits ? Il ne faut pas être ridicule. Il fallait au moins 65% de taux de participation pour qu’il soit valide (Dans ce taux de 53% il y a le vote forcé des forces armées et de sécurité qui sont obligées de montrer leur carte d’électeur à leurs supérieurs avec la mention « a voté ». Même RFI a parlé du faible taux de participation, d’autre organes de presse, « d’une victoire au gout amer »).

    4-Dans ces 53% il faut ôter aussi qu’il y a le pourcentagedes gens qui ont voté NON, celui des bulletins neutres et celui des bulletins nuls. Ce qui veut dire que les réformes ont été approuvées par environ 40% des gens inscrits. C’est-à-dire moins de la moitié des gens inscrits. Quelle défaite. En conclusion le référendum a été approuvé par moins de la moitié des personnes inscrites. Il devait tout simplement être annulé.

    5- le référendum a eu lieu sans observateurs nationaux ou internationaux. Aucune élection valable n’a lieu dans le monde sans observateurs. Nous n’avons pas entendu parler d’observateurs durant cette consultation. Nous n’avons pas vu de conférence de presse d’observateurs. S’ils ont existé, on ne les a pas vus. Ceci est aussi un motif d’annulation et de non reconnaissance par a communauté internationale de ce référendum.

    6-nous n’avons pas eu d’information sur l’organisation du référendum à l’étranger comme si elle ne doit pas être divulguée

    En ce qui me concerne, je suis satisfait d’avoir voté et voté NON. J’ai jeté un grand NON au visage de ce régime. J’ai appris que dans certaines localités le NON l’a emporté ce qui m’a surpris. C’est le cas par exemple à Sebkha. Sacré Sebkha toujours égal à lui-même et ne se laisse jamais faire. Chapeau !Je dors tranquille en sachant que j’ai insulté ce régime avec mon NON. Je suis en paix avec moi-même.

    Vous aurez remarquez que je n’ai en aucun moment parlé de fraude car je n’ai aucun moyens de preuve. Je n’ai tenu compte que des chiffres annoncés par la CENI que l’opposition conteste. J’aurai voulu que le parti de la Convergence Démocratique fasse une conférence de presse avec tous les procès-verbaux pour édifier l’opinion nationale et internationale. Mais malheureusement ce parti était seul àappeler à voter NON et ne pouvait être dans tous les bureaux de vote (il y a plus de 3000 bureaux de votes) et surtout que c’est des choses qu’il faut préparer des mois à l’avance. Je félicite ce parti en tout cas car je partage son point de vue mais il faudrait que les partis recourent pour les prochaines élections aux experts électoraux pour plus d’efficacité.

    Conclusion de tout cela, nous avonsun référendum approuvé par moins de la moitié des personnes inscrites sur la liste électorale, un peuple plus divisé que jamais et incertain de son avenir.Aziz n’a pas une culture ou d’ouverture d’esprit pour pouvoir analyser les résultats de ce référendum. Son entourage et ses conseillers ont peur de lui dire la vérité en le laissant se ridiculiser dans son triomphalisme alors que tout analyste ou toute personne faisant un minimum de réflexion sait que c’est un référendum qui s’est soldé par un échec cuisant. Ces partisans et ses conseillers, tout en sachant qu’il se ridiculise, le laisse faire tout en espérant qu’il ne se rendra pas compte de la réalité.

    Le Roi est nu vive le Roi. Le Roi est nu et personne n’ose dire que le Roi est nu.

    Hier déjà, i fait une sortie de troubadour à la fédération de football. Il pense que les gens ont la mémoire courte. N’est-ce pas lui qui a arrêté une finale de coupe nationale le jour même de l’indépendance à la 63ème minute faisant de la Mauritanie la risée du monde ? Pour voir cet événement historique et ses commentaires, voir le lien suivant :

    https://fr.sports.yahoo.com/news/impatient--le-pr%C3%A9sident-de-la-mauritanie-interrompt-un-match-%C3%A0-la-63e-minute-112324238.html

    AZIZ ! VA LABAS !AZIZ ! VA LABAS !AZIZ ! VA LABAS !

    J’autorise ceux qui veulent publier ce commentaire dans les réseaux sociaux de le faire en utilisant mon pseudo.