08-09-2017 02:00 - Communiqué suite aux intempéries au Brakna et en Assaba

Communiqué suite aux intempéries au Brakna et en Assaba

Kawtal Ngam Ƴellitaare - C’est avec une grande tristesse que nous avons suivi, à l’instar de tout le peuple mauritanien, les malheurs subis par nos compatriotes des départements de Boghé et de Kiffa suite aux intempéries qui ont laissé derrières elles morts d’hommes, de femmes et désolations.

Avant tout, nos condoléances les plus sincères aux défunts, à leurs familles, et à tout le peuple mauritanien, prompt rétablissement aux blessés, et qu’Allah soit le premier assistant dans pareilles circonstances.

Kawtal profite de l’occasion pour lancer un appel pressant à tous les mauritaniens de par le monde, et à toute bonne volonté, pour une campagne de solidarité matérielle et financière au bénéfice des victimes de la tempête.

Nouakchott, le 07 septembre 2017

La cellule de communication.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 730

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Sidikader200 (H) 08/09/2017 09:31 X

    Vous avez raison d'appeler à un élan de solidarité en faveur des victimes de cette terrible catastrophe. Il faut que l'on prenne en charge nos populations dans la mesure où l'Etat a montré un grand mépris pour leur sort , se suffisant de déclarations verbeuses. Le chef de l'Etat pour afficher son mépris des populations éplorées a décidé , le lendemain de la catastrophe de s'envoler avec toute sa famille à Paris pour couler des jours tranquilles aux frais de l'Etat Mauritanian. Pretexte ? Assister à une réunion organisée par le Tchad pour demander des financements pour ses propres projets de développement. Même le president francais Macron, hôte de cette réunion, n'a pas daigné y assister et y a délégué son premier ministre. La centaine de millions d'ouguiyas dépensée dans ce voyage inutile aurait été mieux utilisée pour soulager les souffrances des populations sinistrées .