10-09-2017 07:00 - Prière de Vendredi Interdite !

Prière de Vendredi Interdite !

Le Calame - Le village de Tadreyssa, peuplé essentiellement de Harratines, est situé à plus de vingt cinq kilomètres de l’arrondissement de Sangrava dans le département de Magta lahjar de la wilaya du Brakna.

C’est une bourgade de plusieurs centaines voire milliers d’habitants disposant d’un bureau de vote où sont inscrites 473 personnes. En 2015, la communauté du village décide de construire à ses frais une mosquée pour l’accomplissement des prières.

Après la fin des travaux, sur proposition de leur Imam, les habitants de Tadreyssa décident de commencer à accomplir la prière du Vendredi dont les conditions légales viennent d’être remplies avec la construction du sanctuaire flambant neuf.

Selon Ismaël Ould Ttaleb Mahmoud, un notable de Tadreyssa : « Lorsque nous avons prié un premier vendredi, l’ancien wali Ahmedou Ould Cheikh Bel’ma’ali Ould Cheikh Hadrami est venu chez nous et a tenu une réunion avec un groupe qui lui est proche politiquement chez Abdaim Ould Breika pour laquelle il a convoqué l’Imam Nagi Ould Nagi pour leur déclarer qu’il était capable de fermer la mosquée si jamais ils ne répondaient pas à ses injonctions dont la cessation d’accomplir la prière du vendredi ».

Sans rien écouter, les habitants de Tadreyssa décident de prier le vendredi 1er septembre (jour de la fête). Le vendredi suivant 8 septembre, les gendarmes du poste de Tadreyssa débarquent à la mosquée.

Après quelques explications, la brigade de gendarmerie de Magta lahjar convoque l’Imam de la mosquée de Tadreyssa et quatre autre personnes à qui le commandant de brigade leur déclare qu’il a reçu des instructions de l’administration selon lesquelles ils ne peuvent accomplir dans leur mosquée que les cinq prières quotidiennes et que si jamais ils se permettaient de faire celle du vendredi il va tout simplement "frapper" des cadenas sur la mosquée. Point. Un trait.

Retournez au "Debaye". Selon le commandant de brigade, il faut d’abord que les gens de Tadreyssa aillent chercher une autorisation !! Pour la prière du vendredi. Le village de Tadreyssa a la particularité d’être un village rebelle qui risque de propager l’insoumission aux anciennes féodalités des six autres rassemblements populaires Harratines, notamment Gweiwe 1, 2 et 3, Leweija, Chelkhett Eddar et Ouad Errkayezz.

Selon certaines indiscrétions, une Fatwa prononcée par un prétendu savant des environs prétendrait que la prière du Vendredi n’est pas obligatoire dans ces sept localités peuplées de Harratines (anciens esclaves) !





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 17
Lus : 6577

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (17)

  • lass77 (H) 11/09/2017 21:10 X

    Même les israéliens n'ont jamais interdit aux palestiniens de faire:la prière de vendredi.

  • sambaleeldo (H) 11/09/2017 16:06 X

    oh la Mauritanie,le jour du vendredi a une grande importance en islam, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, comme le rapporte ce hadith, le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : «Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde. » (Rapporté par Mouslim) La prière du vendredi (salat Joumou’a) Du fait de son statut, le vendredi est un jour où il faut multiplier les bonnes œuvres. Ainsi, il est un jour de prière comme l’atteste ce verset : « ô vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! » (Sourate 62 , verset 9) C’est donc un jour où il faut multiplier les invocations, et les prières et laisser les musulmans prier pas fermer les mosquées!

  • mystere1 (F) 11/09/2017 09:25 X

    on est dans quel pays dit "rim" ! cela est grave, voir un délit vis à vis de Dieu, comment empecher des fidèles à ce vendredi, meilleur des jours, le plus sacré dont l'Eternel A Recommandé à tous les hommes d'exécuter la prière obligatoire de ce jour dans les mosquées, ceci est un grave délit, dont tous les musulmans du pays ne devraient pas se taire, on a pas besoin d autorisation de l'etat pour prier en commun dans une mosquée quelque soit les raisons, la religion, c est la religion, tant qu'on éliminera pas ces mentalités tribalistes, ethnicistes, on ne fera que s'enfoncer sur tous les plans, très honteux et scandaleux pour nous qui se disons des musulmans à 100%, le pays devrait incarner l'islamité, puisque qu'il se titre de ce noble et sain nom, on peut jouer et manipuler tout domaine de la vie mondaine, sauf la religion, notemment l'islam, en particulier la prière, l'un des piliers de bases de cette religion, quel triste pays, on l'on vas avec ce racisme barbare qui nous conduira au péché?

  • jakuza (H) 10/09/2017 19:29 X

    La photo est-elle celle de la mosquée en question? J'en doute mais qu'importe! Si ce n'était le Calame connu pour relayer la nuisance j'aurai crié à l'injustice. Mais avec le Calame...prudence!

  • bleil (H) 10/09/2017 18:21 X

    Le département de Magta lahjar est pourtant connu pour ses positions extrémistes en faveur des populations déshérités ! cette fois ce sont les mollahs en action et eux sont aussi puissant que la junte militaire avec qui ils partagent les rôles pour la décrépitude du pays !

  • overview (H) 10/09/2017 17:11 X

    Non, le problème de la mauritanie n'est pas un problème de blanc et noir mais un problème de bien et de mal. si vous êtes du coté du bien alors vous êtes du coté de l’éternel, celui de la justice, de l’équité, de l’égalité des chances, du bon comportement et de l'amour. vos décisions seront donc prises sans tenir compte de la couleur et des origines. si vous êtes du coté du mal, vous êtes donc du coté du diable, celui de l'injustice, de l’inquiété, du racisme, du tribalisme, de l'ethnicisme. vos décisions contribuerons à nourrir ce système qui nous gouverne depuis plus de 50 ans. vous serez responsable de cet anarchie autour de vous, de ces détournements de bien public et des crimes restés impunies. vous serez le bras armé de celui qui appauvrie la classe moyenne, celui qui affame les pauvres et celui abandonne les orphelins sans aides sociaux. et celui qui empêche les fidèles d'accomplir la prière du vendredi et des deux fêtes.

  • Mawdo1960 (F) 10/09/2017 16:26 X

    Le probleme en mauritanie est un probleme de blanc et noir (les haratines sont noirs).

  • medabdul (H) 10/09/2017 14:12 X

    Cela mérite reflexion,c'est loin une journée de 89.90 ou ces mêmes harratines étaient le bras arme pour casser du negre,et ils étaient armes pour casser du peulh (***) pour razzier pour leurs maitres, et jusqu'à présent ces mêmes harratines triplement negres ne veulent pas voir les peuhls et autres toucouleurs, c'est bien fait (***).

  • salloumar (H) 10/09/2017 12:31 X

    C'est ce que on appelle le règne aveugle et sans partage d'une minorité dominante. Il faut tout gratter et surtout ne rien laisser pour les autres. Et maintenant, on s'attaque au dernier rempart de la cohabitation pacifique entre les différentes composantes nationales : la religion. Vivement 2019! Salam. Oumar Débé.

  • Kouleyb (H) 10/09/2017 11:14 X

    Ce n'est qu'un début! Certaines féodalités du pays veulent perpétuer leur rôle d'"intermédiaires" (non agréés!) entre les Haratines et Allah et n'hésiteront pas de faire "disqualifier" tous les Imams et Mouftis Haratines, qui tenteraient de se substituer à eux dans ce rôle. Un grand "chantier" sur lequel les antiesclavagistes Mauritaniens, Haratines ou pas, doivent être très attentifs et vigilants. Le fait que les autorités Administratives soient toujours promptes à faire usage de la force publique pour faire perpétuer une telle pratique en dit long sur la "collusion" entre la féodalité et l'Etat.

  • el makhlough (H) 10/09/2017 10:17 X

    Pourquoi tant de poison déversé quotidiennement sur ce site pour déclencher une guerre entre les hratines et les ...si ça venait a arriver où vas tu te terrer...au Sénégal?

  • damocles (F) 10/09/2017 09:38 X

    Quelle est cette histoire à la mauritanienne

  • mohamed hanefi (H) 10/09/2017 08:41 X

    Voilà pourquoi les oreilles se sont rétrécies. Chaque jour elles entendent ce qu'elles n'ont jamais entendu auparavant. -soit ceci n'est que l'une des nombreuses propagandes pour donner au pays ce visage horrible qu'on veut lui coller, et le mener ou on veut le mener, -soit ceux qui ont agit ainsi lancent un défi, bien audacieux, au Seigneur des mondes. Allah a dit : " "ومن أظلم ممن منع مساجد الله أن يذكر فيها اسمه وسعى في خرابها " "Y a-t-il plus injuste que celui qui s'oppose à l'invocation d'Allah dans Ses mosquées et qui œuvre à leur destruction ?". Quand à vos problèmes de harratins, beïdanes, noirs, blancs, croyez moi après la mort Dieu ne vous demandera ni votre ethnie, ni votre tribu, ni votre couleur.

  • samba el bakar (H) 10/09/2017 08:15 X

    Tout le monde découvrira un jour que l' uniformatisation nationale au nom de la religion n'est que la poudre aux yeux.On utilise l' Islam pour justifier tout acte politique quelqu'en soit la gravité.L' hypocrisie perdra ce pays .On voit plus clairement que la Jahilya ancestrale reste le fondement du mauritanien et le recours à la religion est une stratégie huilée par le pouvoir pour atteindre ses objectifs d' assujettissement de toutes les communautés qui tentent de s' émanciper.Quand il s' est agi du nettoyage ethnique,il y a toujours eu des Uléma pour justifier les opérations en cours et mieux,la plus remarquable vague de déportations en 1989 a eu dans le Tagant sous la houlette d' un wali appartenant à une famille honorable de marabouts vénérés de l' Adrar.Lui-même pousse l' audace jusqu'à se prétendre Saint. Donc cet épisode n'est que la face visible de l' iceberg de la déviation de la religion à des fins politiques personnelles.Aakhir zamane,que Allah nous préserve des agissements de Dajaali...

  • elhousseinou (H) 10/09/2017 07:53 X

    C est ke wali qui décide A Kaedi une mosquée flambant neuf a reçu les mêmes recommandations On y prie sauf la prière du vendredi et des 2 fêtes Personne ne s est offusquée Alors des lois applicables dans le Gorgol et non dans le Brakna Soyons serieux

  • DocteurM (H) 10/09/2017 07:44 X

    De l'entretien delà pauvreté au mépris pure et simple

  • abouth (H) 10/09/2017 07:40 X

    Le Calame, indépendamment du contenu de cet article, "se défend" très mal... En voulant semer la discorde intercommunautaire, Le Calame ne fera pas oublier à l'opinion publique mauritanienne que son directeur est impliqué dans une grave opération de corruption, lui qui se veut "le défenseur de la veuve et de l'orphelin" et le gardien de l'ordre moral... Le talentueux Feu Habib Ould Mahfoudh se retournerait dans sa tombe, s'il apprenait que son "Calame" est tombé à ce point si bas. Le Calame n'a plus aucune crédibilité, aucune...