19-10-2017 23:30 - Nouakchott : un enseignant viole une de ses élèves pendant la récréation

Nouakchott : un enseignant viole une de ses élèves pendant la récréation

Saharamedias - L’Association des Femmes Chefs de Familles (AFCF) a enregistré un nouveau cas de viol, commis sur une écolière mineure, née en 2008, par son enseignant de français, pendant la récréation de midi.

Le maître a profité de la sortie des écoliers pour isoler l’enfant et en abuser, indique l’association, très active dans la défense des droits de l’homme, notamment des violences contre les femmes.

La direction de l’établissement a catégoriquement nié le cas de viol, afin de préserver la renommée de l’école, a confié la mère de la victime, laquelle, a fait des examens à l’hôpital de la mère et de l’enfant, en perspective de l’établissement d’un dossier sur ce délit.

Une recrudescence des viols à Nouakchott a été constatée au cours des ces dernières années, conduisant généralement à des fins douloureuses dont des meurtres commis par les criminels afin de rendre complexe toute poursuite policière.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 4977

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • samba el bakar (H) 20/10/2017 10:09 X

    Dommage pour cette gamine qui portera en elle à jamais elle les stigmates de cette violence.Mais je reste dubitatif quant au déroulement des faits tels que rapportés.Ou alors on avait dans cette école un dérangé sexuel qu'il faut interner.Moi-même père et grand-père de gamines de cette âge,je compatis avec la famille de la victime mais demande également une enquête sérieuse pour éviter de réparer une injustice par une autre injustice.