05-12-2017 07:45 - Situation en Libye : ce sont les pyromanes qui crient au feu (Mohamed Ould Abdel Aziz)

Situation en Libye : ce sont les pyromanes qui crient au feu (Mohamed Ould Abdel Aziz)

Les Mauritanies - Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a laissé entendre que la situation désastreuse que vit la Libye avec notamment la pratique de l’esclavage est due aux bombardements effectués par les occidentaux dans ce pays.

S’exprimant, samedi 02 décembre, lors d’une rencontre avec la presse à Tichitt à l’occasion du 7e Festival des villes anciennes, le chef de l’Etat, a indiqué que l’amplification de ce phénomène de l’esclavage dans ce pays n’est rien d’autre que le résultat du désordre qui y règne.

« Actuellement, il n’y a plus d’État en Libye et c’est la faute de l’Occident », dénonce-t-il. Par ailleurs, le président s’est indigné de l’attitude de certains droits de l’hommistes et activistes mauritaniens qui profitent de ces genres de situation pour évoquer le cas de l’esclavage en Mauritanie.

« Pourquoi un tel acharnement et des intoxications pour déstabiliser le pays, qui se reconnait par sa diversité », a lancé le président.

« Évidement la Mauritanie a connu l’esclavage, qui a engendré des séquelles et des répercutions sur le plan social », assène-t-il.

Néanmoins , les autorités sont en train de faire des efforts considérables pour lutter fermement contre ce fléau , qui n’honore pas la dignité humaine.

Ainsi , depuis 2015, le gouvernement a mis en place un nouveau texte législatif, qui sanctionnent sévèrement les pratiques esclavagistes, conclut-t-il.

Rappelons qu’en 2016, les statistiques ont révélées qu’ environ 43000 personnes ont été touchées par l’esclavage, soit un pourcentage de 1,06 % de la population.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2120

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • KOUNGLAO (H) 06/12/2017 11:44 X

    Tout à fait d’accord avec notre President, ils mettent le feu en Libye, et parle de crime contre l’humanité Souvenirs Pour deux soulévements populaires, nous avons été témoin, de deux traitements différents -En Tunisie: le renfort français est venu pour réprimander la population, et sauver le président -En Libye : le renfort français est venu pour tuer le president. Et tout le monde a vu l’OTAN et l'armée française distribuer les armes qui étaient dans les casernes libyennes, ces dernieres étaient les plus garnies d’Afrique, à la population, sans même se soucier du reste. Avec les frontieres poreuses que nous avons, ces armes sont distillées aujourd’hui dans toute la sous-region.

  • abarry45 (H) 05/12/2017 11:44 X

    Aziz et Déby ont raison Ils étaient au point de convaincre Khadaffi de quitter quand Sarkozy a décidé avec son philosophe BHLde tout faire pour éliminer Khadaffi et l empêcher de parler Aziz et l UA avaient fait du bon job Déby disait que le "service après vente" n a pas été fait et que c est aux troupes occidentales et celles de l Onu qui doivent rétablir l ordre

  • mohamed hanefi (H) 05/12/2017 11:27 X

    Franchement jumeler ce qui se passe en Lybie avec l'esclavage familial, qui sévissait en Mauritanie, toutes ethnies confondues, relève de la pure instrumentalisation de mauvaise foi, sinon de machination coupable. En Mauritanie, l'esclavage est unique dans son genre, car dans beaucoup de cas, c'est l'esclave, le griot ou le vassal, qui exploite le maitre matériellement. Le second se contentant en général d'une arrogance et d'une vanité naïve, qui lui faire croire bêtement, qu'il est un être supérieur. A comparer impartialement avec les atrocités en Lybie, diffusées dans le monde. Je suis d'accord que jusqu'à présent les efforts consentis par le gouvernement et la société mauritaniens pour parer aux conséquences de ce honteux héritage, ne sont pas à la hauteur du mal consommé, mais de là à nous comparer à tous les crimes du monde est un crime plus odieux et plus pervers que l'initial.

  • mystere1 (F) 05/12/2017 09:13 X

    Pour la 1ère fois, je suis d'accord avec notre général prési ! là je suis d'accord, si la libye est aujourd'hui arrivé à ce stade de situation chaotique, ceci est dû aux conséquences des actes ignobles commis contre son prési assasiné, le guerrier kadafy, qui avait mal terminé hélas, alors qu'il avait un grand rêve comme but, c'est de former les états unis d'afrique, mais comme d'habitude ces occidentaux qui nous ont toujours, monopolisé depuis leurs ancêtres, ont bloqué le passage en cassant le rêve du defunt malheureux kadafy, qui avait bien travaillé sa libye eldoradeuse, en le tuant ils ont cru se libérer des problemes, alors que ces conséquences actuelles, ne sont que le début du commencement, donc là je suis bien d'avis avec notre prési.

  • boubou_kibili (H) 05/12/2017 09:11 X

    Quelle malhonnête que d'attribuer tout à l'occident comme si nous n'avions pas de réfléchir. Cette mauvaise gouvernance sur tous les plans que nous vivons dans ce pays pris en otage par une mafia est aussi le fait de l'occident! Ce discours ne trompe plus que les idiots, prenons nos responsabilités. La situation de la Lybie ne peut justifier en rien cette image que l'on voit sauf sauf si on pense à notre propre situation (Mauritanie) où nous asservissons nos propres compatriotes dans un pays dit musulman à 100%. Parlons de l’esclavage en Mauritanie et des clichés et mensonges de l’establishment. Ils (***) disent aux occidentaux comme si ces gens ne voient pas ni n’entendent pas, que toutes les autres ethnies entendez ( *** ) pratiquent aussi l’esclavage pour se donner bonne conscience à eux-mêmes et à leurs enfants, mais ils savent que ce sont eux les vrais pratiquants de l’esclavage et si on doit parler de séquelles c’est dans une certaine(et je ne suis pas si naif que cela !!) mesure dans les autres ethnie qui en parlent dans leur coutumes sans plus. Faites le Tour de la Mauritanie et trouver nous une seule famille Soninké, Pular ou Wolof qui a des esclaves chez elle et dont même leurs enfants s’en moquent et humilient et piétinent des veilles personnes car leurs parents leur ont fait croire que ce sont des hommes et femmes inferieurs. … appelons un chat un chat (***) et MOAZ derrière les bombardements de l’occident en Lybie est une imposture car à dire vrai l’esclavage existait bien déjà dans ce pays que nous connaissons bien sauf qu’avec le Guide Lybien l’argent qu’il versait au Présidents africains et leur délégations était plus important que de s’indigner et dénoncer. Bien sûr pour tous ces l’argent n’a pas d’odeur et c’est pourquoi ces Présidents africains noirs qui crient doivent se taire et lassez les SOC africaines et les NU se saisir du dossier. Arrêtons de jouer à l’apprenti sorcier car ce discours ne porte plus et fait pitié ….