05-12-2017 08:29 - Mauritanie. Nouveau drapeau, nouvel hymne. Quels enjeux? Eléments d'analyse du journaliste Kissima Diagana

Mauritanie. Nouveau drapeau, nouvel hymne. Quels enjeux? Eléments d'analyse du journaliste Kissima Diagana

La République islamique de Mauritanie a un nouveau drapeau et un nouvel hymne national, à la suite de la révision constitutionnelle.

Le nouvel hymne a été joué lors de la cérémonie de levée des couleurs en présence du président Mohamed Ould Abdel Aziz à Kaédi (sud), capitale de la région du Gorgol, sur le fleuve Sénégal. Le nouveau drapeau a été hissé sur tous les édifices publics du pays.

Il se distingue de l'ancien, représentant un croissant et une étoile jaunes sur fond vert, par l'ajout de deux bandes rouges symbolisant le sang des "martyrs" de la résistance, au début du XXème siècle, à la colonisation française.

Les paroles du nouvel hymne ont été entièrement réécrites par une commission de poètes choisis essentiellement par les autorités pour "insuffler plus d'enthousiasme en faveur de la défense et de l'amour de la patrie", selon ses auteurs.

Ces changements symboliques font partie des mesures approuvées en août lors d'un référendum constitutionnel controversé, boycotté par une partie de l'opposition. L'Assemblée nationale les a définitivement adoptés en novembre.

Par la Rédaction de cridem.org
©Cridem 2017

------



Commentaires : 4
Lus : 1729

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Ibadou (H) 05/12/2017 20:19 X

    Bravo Kisma, toujours cette pertinence dans le verbe avec calme.

  • foutatoro (H) 05/12/2017 18:37 X

    M. Diagana, excuse, j'ai plutôt commenté le texte de la rédaction de cridem. Je viens de voir la vidéo et vos analyses sont claires et constituent de bonnes pistes de compréhension du cerveau flou du Général Predator.

  • foutatoro (H) 05/12/2017 18:11 X

    M. Diagana, au lieu...d'ENJEUX, moi je vois une DESCRIPTION dans le texte.

  • mystere1 (F) 05/12/2017 10:30 X

    Mr Kissima, votre article est bien pertinent, analyser les enjeux des symboles du nouveau drapeau modifié !, mais la plupart des citoyens de ce pays analphabètes n’en connaissent même pas la signification des symboles de ces bandeaux de couleurs, sans parler de manière presque générale que le peuple n’est pas compatible en comportement morale avec la devise du pays, de ce fait si les deux bandes rouges ajoutées symbolisent les martyrs contre la résistance coloniale, ces couleurs rouges symbolisent aussi les martyrs injustement tués, égorgés, pendus durant les évènements sanglants de 88-89 inoubliables dans les cœurs rancuniers, ainsi ces deux rouges symbolisent beaucoup d’injustices commis dans ce pays, mais malheureusement, on n’énumère pas ces faits injustes du passé afin de les inclure symboliquement dans le rouge, cependant Mr kissima, avec ou sans modification du drapeau, le pays est confronté à des enjeux, ce n’est pas une question de couleurs symboliques, mais les mentalités d’abord qui devraient changer, comme base fondamentale afin qu’une nation puisse aller de l’avant.