05-12-2017 18:00 - La Banque Centrale de Mauritanie(BCM) dévoile la nouvelle Ouguiya : moins de chiffres, même valeur

La Banque Centrale de Mauritanie(BCM) dévoile la nouvelle Ouguiya : moins de chiffres, même valeur

BCM - Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie, notamment l’axe stratégique relatif à la modernisation des moyens de paiement, la Banque Centrale de Mauritanie va mettre en circulation, dès le 1er janvier 2018, une nouvelle gamme de billets et de pièces de notre monnaie nationale, l’Ouguiya.

Avec une inflation stable et des perspectives économiques prometteuses, la nouvelle gamme renforcera davantage le développement des autres moyens de paiement. Cette nouvelle gamme de l’Ouguiya sera caractérisée par deux changements majeurs ; à savoir le changement de base et la généralisation du Polymère pour tous les billets. Ce qui rendra notre monnaie nationale plus forte, plus sûre et plus respectueuse des normes de santé, d’hygiène et d’environnement.

Ainsi, chaque nouveau billet ou pièce comportera un zéro de moins que l’ancien mais la valeur restera inchangée. Il s’agit d’un changement d’étalon qui permettra la circulation de toutes les dénominations de la monnaie fiduciaire.

Lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle gamme, les anciennes et nouvelles séries circuleront en même temps pendant 6 mois. Les anciens billets et pièces peuvent être échangées contre de nouveaux auprès de tous les guichets de la Banque Centrale, des services du Trésor et auprès des agences des banques primaires. Les prix seront affichés en Ouguiya actuelle (MRO) et en Ouguiya améliorée (MRU), et ce pendant une durée de 3 ans.

A compter du 1er juillet 2018, les transactions commerciales ne peuvent être dénouées que par les nouveaux billets et/ou les nouvelles pièces de l’Ouguiya. Cependant, les anciens billets demeureront échangeables contre de nouveaux billets uniquement auprès des guichets de la Banque Centrale.

Cependant, il est d’usage que les auteurs des délits financiers s’activent lors des périodes de changement en profitant de la vulnérabilité des populations. Pour faire face à ce risque, la BCM prendra toutes les mesures nécessaires, en collaboration avec les autorités compétentes, pour mettre la main sur toute tentative de de faux monnayage ou de blanchiment d’argent.

Pour leur part, les citoyens sont priés d’éviter tout échange en dehors des canaux officiels qui leur seront communiqués ultérieurement. Une vaste campagne de communication sera menée sur tout le territoire national et durant une période suffisamment longue pour informer et expliquer la réforme à toute la population. Elle fera usage de tous les supports et moyens de communication : médias, affichage, téléphonie, internet, réseaux sociaux, etc.

Un centre d’appel, une messagerie électronique et un site électronique dédiés à l’opération seront mis en place pour apporter des réponses aux questions du public, et ce dans toutes les langues nationales. Ce dispositif sera communiqué prochainement.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Responsable de Communication de la BCM : commbcm@bcm.mr

- Brochure nouvelle OUGUIYA

- DOSSIER DE PRESSE (Modernisation des moyens de paiement)

- Introduction de la nouvelle OUGUIYA


- Présentation (Conférence de presse)


















































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BCM
Commentaires : 9
Lus : 9813

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • ikslebart (H) 06/12/2017 09:32 X

    On profite : sur les pièces métalliques pas de REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE en français.

  • doudou19 (H) 05/12/2017 21:49 X

    Monnaie bidon tout comme ses initiateurs qui croient nous tromper. L'Ouguiya est dévaluée à 100% par le FMI. Dévaluation qui prendra effet le 31-12-2017. C'est pour cette raison qu'on se précipite pour nous jeter dans la misère et l'incertitude. Adieu la Mauritanie. Sans lendemain meilleurs pour les populations. Président des PAUVRES oui tout le monde sera appauvri. Toutes nos carottes sont cuites. Au revoir l'espoir. Bonjour la guerre pour la survie.

  • citoyendupays (H) 05/12/2017 21:00 X

    merci Mr le président pour cette ère nouvelle de la Mauritanie je dis tout simplement la renaissance de la Mauritanie.unité nationale renforcée,implication de la jeunesse dans le sphère politique a travers la HCJ et bientôt nous deviendrons un pays exemplaire.je lance un appel a tous les citoyens a se donner main main pour soutenir son excellence et a l'accompagner dans sa demarche de redonner une nouvelle image du pays.vive AZIZ vive LA MAURITANIE

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 05/12/2017 19:49 X

    Le peuple Mauritanien a toujours conservé une forte identité nationale et ceci a tout simplement cimenté notre statut. Nous avons notre propre culture et notre propre façon de faire les choses. Nous sommes fiers d'être mauritaniens. Fiers de notre, Religion, de notre langue, de notre President mohamed Ould abdel aziz , de notre histoire et de notre esprit d'ouverture qui à permis à des gens de partout sur la planète de venir s'installer en Mauritanie et d'en faire leur chez-soi. Nous pensons que c'est le temps que nous ayons notre propre drapeau, hymne national et monnaie. VIVE LE NOUVEAU DRAPEAU, VIVE LE NOUVEL HYMNE NATIONAL, VIVE LA NOUVELLE OUGUIYA , VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • bleil (H) 05/12/2017 19:46 X

    Les carottes sont cuites pour la Mauritanie ... la dévaluation et l'appauvrissement graduel du citoyen moyen qui vit dans le maquis ! Et toute cette mise en scène pour que le PR par le biais de son cousin gouverneur de la BCM obtienne une commission substantielle (25%) sur toute l'impression de billets qui se fera au nom du bien être de l'économie du pays ! Les carottes sont cuites avec Aziz, Hademine, Djah, Izidbih comme dirigeants ...

  • sahelien (H) 05/12/2017 18:53 X

    il faut etre politicien (et non-economiste) pour dire d'une reforme que (a) elle resulte sur une monnaie plus forte, et que'en meme temps (b) elle n'a aucun impact sur la valeur d'une monnaie. C'est contradictoire. Et bien sur que changer la denomination d'une monnaie ne la rend ni plus faible ni plus forte. la "force" d'une monnaie etant fonction directe de l'economie sous-jacente, pas du nombre de zero sur un billet. Cette reforme semble etre bien preparee, bien communiquee et la BCM semble s'etre mis au diapason en terme de qualite. Travail bien fait, feliciations.

  • medabdul (H) 05/12/2017 18:52 X

    @moukhabaratt,TOI AUSSI TU NOUS BASSINES AVEC TON ARABITE A DEUX KHOUMSS,nous sommes des amazighs a 99%,et puis chiffres indiens ou chinois, ou mongols ou arabes ou peuhls, c'est pas important, nous ne sommes pas ARABES, loin de la!

  • moukhabarat (F) 05/12/2017 18:25 X

    les chiffres indiens ont été interdits par le conseil des ministres en 1986 ainsi que l'importation des machines à écrire qui ont de tels chiffres. Et le mauritanien moyen ne les connait pas... Pourquoi ne pas généraliser les chiffres arabes...

  • foutatoro (H) 05/12/2017 18:08 X

    1000 auront la valeur de 10 000 ouguiyas actuelles. Mon Dieu, les erreurs du déjà pauvre mauritanien dans les premiers moments de la circulation des nouveaux billets et pièces !