06-12-2017 18:50 - Mauritanie : la France ne fait pas de diplomatie publique sur les Droits de l’homme (Diplomate)

Mauritanie : la France ne fait pas de diplomatie publique sur les Droits de l’homme (Diplomate)

Alakhbar - « La France ne fait pas de diplomatie publique » sur la situation des Droits de l’homme en Mauritanie. « Ce rôle est porté par l’Union européenne », a déclaré Raphaël Malara (Voir photo), le représentant de l’Ambassade de France au lancement de la 5e édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme de Mauritanie.

Selon Malara qui répondait à une question d'Alakhbar, «il ne s’agit pas pour la France de ne pas dénoncer des violations graves par ce que c‘est un pays ami. On peut le dire franchement mais pas forcement publiquement ou de faire étalage sur la scène publique ».

« Le sujet des Droit d’homme a été toujours au cœur des relations avec la Mauritanie de par nos liens historiques. Mais le message peut être plus fort s’il est porté par l’Union européenne », a expliqué Malara qui est conseiller de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France et directeur de l’Institut Français de Mauritanie.

Raphaël Malara de préciser, dans le domaine des droits de l’homme, la France travaille avec la Mauritanie « sur la durée, sur le fond et pour la professionnalisation des acteurs en offrant aux magistrats et aux avocats des formations en France ou dans la sous-région et en invitant des personnes qui sensibilisent les autorités (mauritaniennes) et les acteurs des droits de l’homme ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 993

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 06/12/2017 20:24 X

    Un notre pacte de non agression!

  • Hartani Intellectuel (H) 06/12/2017 19:59 X

    Allez-y au diable avec vos droits de l’homme à la con qui se cache sous les lits et les fonds de tiroirs, si la France voulait que la Mauritanie règle le problème des droits de l’homme, elle doit tout d’abord parler de l’existence de l’esclavage en Mauritanie avec le président de la république qui n’a pas honte de nier l’esclavage, rien que pour protéger les esclavagistes. Donc que la France aille se faire vacciner contre le mensonge et l’usage du faux en parole politique avant de se faire enterrer au Katanga ou au Sahara Occidental, la France n’a plus de sens en Mauritanie, même le pétrole et le gaz sont confiés au chinois et aux asiatiques, nos côtes sont vidées de leur poisson et envoyés dans les eaux chinoises, les autres ressources qui sont enfouies au sous-sol sont à la disposition d’autres pays qui n’ont jamais fait quoi que ce soit à la Mauritanie depuis son existence, la France n’a rien à dire à part se taire et regarder le pays sombré dans le malheur au gré d’un homme qu’il avait soutenu au coup d’état et cela chaque jour que dieu fait.