11-12-2017 23:30 - Abdel Kader Ould Mohamed : Une étoile est tombée ! hommage au regretté Cheikh Bellamech

Abdel Kader Ould Mohamed : Une étoile est tombée ! hommage au regretté Cheikh Bellamech

Adrar-Info - Jeune, ingénieur de son état et poète de la jeunesse dans tous ses états, Cheikh Bellamech vient de quitter ce bas monde . Son âme paisible a emprunté, de manière consentante et consentie, le grand chemin du retour pour retrouver son créateur.

Sa mort aura été un message de sainteté dont il fut, de son vivant, un brillant dépositaire. A travers son personnage qui abritait , dans son for intérieur, un tiraillement pathétique entre le poète de la liberté , quelque part, surréaliste et le mystique gardien des valeurs morales , Cheikh Bellamech a, profondément, marqué de son empreinte le débat entre les jeunes de son temps.

Dans ce temps que les uns prennent pour un salutaire printemps d’émancipation tandis que d’autres n’y voient qu’ un terrible hiver de dévastation, il a été l’étoile étincelante dont la position oscillait entre l’enthousiasme romantique et la crainte fondée de la récupération cynique.

Dans ce temps qui s’est accéléré, soudainement et qui est devenu, forcément, virtuel, il a su, rapidement, remplir son époque et occupé les gens de sa génération.

Il fut une énergie débordante qui s’envola vers le ciel, après avoir occupé le terrain abandonné par le cercle dès grands poètes disparus, pour éclairer les étoiles lesquelles , je suppose, ne parlent, actuellement, que de lui.

En effet, telle une étoile filante dont la chute apparente est associée par le commun des mortels à la disparition des saints, le parcours furtif de Cheikh Bellamech se mesure en termes d’années -lumière par son dévouement poétique pour l’intérêt national ainsi que par son comportement exemplaire dans le débat d’idées.

En dépit de l’irrésistible sentiment de l’inachevé, il est permis de penser, sans succomber à la tentation de l’angélisme, que le regretté défunt avait incarné un renouveau de la culture engagée dont notre pays et surtout notre jeunesse avaient bien besoin.

En tout cas au vu de sa prolixe production intellectuelle dont la compilation sous forme de travaux complets est un devoir qui incombe à la nation, l’unique sentiment qui se dégage est celui de » la mission accomplie ».

Ce poète engagé qui avait mis, pratiquement , toutes les questions d’intérêt national d’actualité , au cœur de sa sublime literature savait , à la manière des grands maîtres soufis, tel un Ibn al Farid ou un Ibn Ata Allah, donner aux mots le sens de la beauté universelle.

Ce conservateur de l’art mystique avait su, dans sa production, comment concilier le sens de la justice ainsi que les idées progressistes avec le radicalisme de la foi sincère du croyant.

Ce révolutionnaire , dans l’âme , a de manière subtile injecté dans ses captivantes rêveries poétiques , le goût de la modération ainsi que celui du dialogue pacifique. Ce défenseur des pauvres, ce pourfendeur de l’esclavage et des mentalités rétrogrades qui fut pour la nomination de » la vérité ‘ ce que Paul eluard a été pour celle de la liberté, s’ exprimait , sans le moindre soupçon de haine, avec un style poli qui laisse au final, pour l’histoire le souvenir de l’indispensable moralité.

» on en parlera » incha Allah .,. Je m’arrête sur cette promesse mais je ne saurais terminer ce mot , qui a été écrit je ne sais comment , sans souligner que le message de sainteté ci dessus évoqué a été confirmé , à l’annonce de la mort ( l’ultime vérité )de notre bien aimé Cheikh Bellamech , par la force de la foi de sa famille .

Durement affectée suite au drame qui est venu s’ajouter à d’ autres récentes tragédies , la famille de Cheikh Bellamech rahimahou Allah ,qui a tant enduré , se reconnaît dans la sourate « Le temps pressé » ( Coran sourate Al asr 103):

Je jure par le temps pressé
Que l’humanité est en perdition
A l’exception de ceux qui attestent leur croyance,
Réalisent les bonnes actions
Et se recommandent, entre eux, la vérité et l’endurance ..

اللهم ارحمه واغفر له واكرم نزله انا لله وانا اليه راجعون
Abdel Kader Ould Mohamed
Barcelone le 10 décembre 2017



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1599

Commentaires (0)