10-01-2018 18:30 - Déclaration de suspension de nos activités de l'UPR

Déclaration de suspension de nos activités de l'UPR

Nourou Ibrahima SAKHANOKHO - Notre groupe est impliqué de manière effective dans le parti de l’Union Pour La République (UPR) depuis les premières heures de la création et a donné le maximum de lui-même dans ses toutes activités.

Durant 24 ans de politique (1993-2017) au sein de différentes mouvances présidentielles qui se sont succédées jusqu'à l’Union Pour La République (UPR) nous travaillons à la recherche du bien être comme toutes les communautés.

Autant d’efforts, de sacrifices sans limite qui n’ont jamais été comptabilisés à notre actif pour nous produire ce que nous méritions dans notre engagement sans faille de militant. La vision politique de tout responsable politique va humainement dans le sens de pouvoir améliorer sont train de vie, influencer progressivement un changement significatif dans sa communauté, tel n’est pas notre cas.

En 24 ans de travail sérieux, discipliné si je peux me le permettre de dire que nous sommes Les Oubliés de cette société Mauritanienne vue que depuis l’Indépendance à ce jour –ci nous n’avons pas eu un seul répondant dans l’administration publique.

Entamant le virage de l’ère de la démocratie dans notre pays après la conférence de Baule, par Démocratie nous entendons ou résumons par l’Egalite, la Justice, l’Équité, le Progrès socioéconomique de la société pour tous, par conséquent notre communauté reste à la marge des effets positifs de la politique nationale.

La démocratie doit entrainer un renouveau pour les peuples opprimés, un changement des statuts et des cadres de vie des peuples.

A savoir que nous incarnions l’élément ou la source fondamentale que recherche par tous politiques intelligents. Conscients de résultats concrets, il revient de valoriser cette base électorale forte, laborieuse disciplinée, plus que stable. Elle a fait ces preuves sur le terrain par sa parfaite participation à la consécration de victoires d’UPR.

Aucun politique ne peut se nourrir de bravoure, sauf aveuglé par la malhonnête pour prouver le contraire. Sachez que ce groupe de Nourou n’est pas dans une passivité absolue, il a tous les temps su Informer, Revendiquer, Défendre sa cause auprès des instances du parti UPR soit par la voix Orale, soit par un Écrit sans aucune suite favorable escomptée.

Les responsables de notre région, de notre communauté soninké sont au courant de notre sujet. Cependant, nos voix sures, victorieuses sont prises en considération et courtisées à travers un langage ou un discours classique des leaders responsables qu’au moment de grandes épreuves, soit des rassemblements populaires, des meetings, des élections.

Cette forte gagnante dont le nombre de chevaux reste démesuré est la cible à vitesses grand V de responsables dont la majeure partie ne dispose pas d’aucune base loyale comme la nôtre. Ses leaders politiques, certains engagés dans des instances jouent le rôle de Croie de transmission entre le Parti UPR et ses bases (militantes) ne sont visibles que par les circonstances.

Face à cette situation dont souffre cruellement toute une communauté fait poser la Question de savoir est-ce que notre sujet, était une fois rapportée au moins via les leaders au président de UP! Ce qui va à la facilitation de résolution.

La logique politique est sensée de connaitre et s’atteler au règlement des difficultés pour toutes les composantes de sa famille politique sans exception. Toutes les composantes du parti doivent jouir de la même considération, de la même valeur ajoutée.

Notre implication totale dans l’UPR n’a aucunement impacté notre groupe. Nous nous sentons être les Oubliés ou du matériel politique à utiliser quand on a besoin puis le ranger dans un coin sans l’entretenir.

Et , réellement cela est inconcevable si toutefois que la vraie fondation d’une relation humaine s’articule autour de l’ Entente , la Solidarité , l’Entraide et le Partage , Pourquoi étant une partie essentielle de la composante militante soninké se trouvait fixer à sa Case de départ après environs 10 ans de militantisme dans UPR chers politiques.

On se pose la question une fois encore de savoir si le Président du parti Nous reconnait outre est au courant de Nous via logiquement la communication de l’un des responsables des structures du parti ou bien les personnes ressources focales de la communauté soninké. Considérant le parti UPR réellement organisé que nous respectons et continue de respecter les voies hiérarchiques chers politiques.

Revenons sur les 10 ans de militantisme dans l’UPR sans aucun changement que nous amène suite à une longue et mure réflexion à la suspension de nos activités. Cette décision ne relève pas de la seule volonté de Mr Nourou Sakhanokho, en qualité de leader, elle émane d’une assemblée générale des cadres et sa base, malgré notre engagement indéfectible.

Nous tirons de cette concertation un bilan tout à fait Nul et un manque de visibilité d’où l’obligation de suspendre ses activités dans le parti UPR. Les Bases de l’union ne nous ont pas encore sourit pour des raisons difficiles à appréhender.

Est-ce que une sanction pour faute lourde ou une partie de plaisir du système. De cette conclusion il s’avère tout juste de se désengager pour voir autrement soit de se pencher à :

- Adhérer dans un autre parti,

- Créer son propre parti, Un mouvement civique, Ou Une association etc. Le souci partagé est de se prendre en charge pour pouvoir et assumer pleinement sa responsabilité devant ses militants,

Répondre à son propre nom sans aucun intermédiaire entre groupe et le parti, Être reconnu officiellement pour valoriser ses efforts, ses sacrifices consentis puis les comptabiliser directement à son actif, Continuer à travailler constamment sur ses bases claires, bénéfiques pour récolter le fruit de son labeur,

Être autonome, ne dépendre de personne,

Prendre part à rédaction des rapports d’activité de travail et disposer d’une copie du rapport.

Cette option de suspension va atterrer certainement les observateurs et les analystes politiques sachant que Mr Nourou Ibrahima Sakhanokho est un passionné de la politique.

Une passion qui l’a poussée à quitter un poste de travail important de l’ambassade des Etats –Unis vu que cela ne lui procure pas beaucoup de temps. Toute l’énergie de notre engagement est déversée au compte du grand ensemble soninké du Gorgol, certes des actes et des actions concrètes, de largesses d’accompagnement sont toujours accordées par le gouvernement mais en aucun moment notre groupe n’a pu en bénéficier.

Comme il a été dit dans le jargon soninké on dit ‘’’ A Goligna A Kaou DA, c'est-à-dire que tu as travaillé pour ton oncle et en poullar on dit ‘’A Ligani Kaou MA’, aujourd’hui on s’autorise de mettre fin à cela et travailler pour soi même sans renier les alliances sérieusement concrètes en politique.

Le temps de la patience a excédé, une raison de décider suivant les règles de procédure de parti, ainsi les contacts effectués ont concerné : - Les Responsables de la communauté Soninké /UPR - les fédéraux -les Maires - le Premier Ministre(PM) - le Président de la Commission Nationale de la Jeunesse (CNJ) - le Président du parti UPR et - toutes les bonnes volontés politiques sur cette situation inconcevable endurée avant de nous retirer du parti. Enfin, l’exposé des faits n’est pas à l’endroit de remettre en cause une personne c’est purement, simplement de montrer la justesse de cette déclaration.

Signé : Mr Aliou Ibrahima Sakhanokho Dit Excellence.

- Cadre au Ministère de l’économie et de Finances(MEF).

- Le Porte- parole de la communauté soninké des Sans Voix.

- Le président de la Coordination de la jeunesse Soninké D’UPR.

- Membre de La commission chargée de l’organisation de La Commission nationale de la jeunesse UPR (CNJ).

- Consultant Études_beAnSa (Création-Suivi évaluation de Microprojets Dynamiques) &Facilitation/Formation des Coopératives Féminines.

- Le secrétaire Général d’Association Mauritanienne pour l’environnement (AME).

- Le Secrétaire Général de l’Association d’Appui des Handicapés Physiques Et Mentaux de Kaédi (AHPM).

- Contact. +222044189037 & 49785903& 36362432 –Elmina-Nouakchott
- E mail:aliousakhanokho@yahoo.fr& associationhandicap5@yahoo.fr
Cordiales salutations

Aliou Sakhanokho 20 h
• Nouakchott le 8/01/2018
Mr Aliou Ibrahima Sakhanokho,
Le Porte –parole Du Groupe Nourou/UPR



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1972

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • soukhana (H) 11/01/2018 19:18 X

    Quand on s’engage dans un combat, il faut avoir les deux pieds dans l’arène.Bizarrement, depuis un certain temps, nous assistons à des hors-jeux flagrants et incessants de la part de certains activistes.

  • medabdul (H) 10/01/2018 23:14 X

    MAIS c'est quoi ce truc, cela fait la deuxième déclaration, être a l'upr n'est pas une fin en soi, en sortir aussi c'est pas la fin du monde, c'est quoi ces idiots incultes?

  • nemahaidara (H) 10/01/2018 20:10 X

    A chacun sa politique ,celle du ventre estampillée du sceau communautaire a bon dos .