09-01-2018 21:45 - Nouakchott : perspective de disparition de certains quartiers

Nouakchott : perspective de disparition de certains quartiers

Les Mauritanies - Nouakchott, ville créée ex nihilo en 1957 entre mer et désert se voit certains hivernages cernés par les eaux. Les habitants de certains quartiers sont obligés d’abandonner leurs maisons.

Les zones dépourvues de digue de protection ou autres mécanismes d’évacuation d’eaux pluviales ou usées sont particulièrement exposées. En cette période, les vagues des pluies accompagnées parfois par la haute marrée viennent détruire des maisons, souvent le fruit de toute une vie.

Les quartiers périphériques sont les plus touchés pour ne citer que les quartiers de Socogim PS et Socogim Plage où l’eau reste très longtemps stagnante dans les rues et dans les maisons, empêchant toute activité professionnelle et sociale.

Devant cette situation, les populations abandonnées à leur sort dénoncent le silence et le laxisme des autorités. Des promesses non tenues pour régler ce phénomène saisonnier.

Certains quartiers de la capitale sont alors voués à la disparition avec le temps et changement climatique. Plus alarmistes, des experts prévoient même la disparition de la ville de Nouakchott située au niveau zéro par rapport à la mer.

C’est dire que l’État est plus que jamais appelé à prendre des mesures et actions pour prévenir le pire.

Diary N’diaye Bâ



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3332

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • abraham (H) 09/01/2018 22:22 X

    Ceux qui comme moi connaissent NKTT savent que SOCOGIM PS se situe là où il y'avait un 'marigot' qui servait de plage aux habitants de la Médina R,3,socim et les blocs. Mais comme le disait mon grand dont je tairais le nom:quand les bédouins se mettent à la pêche ,que les soubalbes se nourissent de ngomu et que les soninkes mangent de la salade ont dit alors que les vaches se mettent à boire avec leurs queues . Tout cela est confus pour le communs de mortels, mais croyez moi beaucoup de vrais nouakchotois comprendront.

  • abraham (H) 09/01/2018 22:12 X

    La seule solution viable consiste à déménager toute la ville et à construire une nouvelle cité mieux pensée et mieux organisée .On n'a pas assez de moyens pour protéger NKTT des futurs assauts de la mer mais on peut déjà commencer à chercher un site assez éloigné de l'océan atlantique avant qu'il ne soit trop tard.