10-01-2018 21:00 - 3ème mandat, une idée qui fait débat

3ème mandat, une idée qui fait débat

Le Calame - Il y a plus de deux ans, Moulaye El Hassen Ould Limam Chrif, dit Lemchacha, lançait l’idée d’une pétition pour recueillir deux millions de signatures en faveur d’un troisième mandat au président Ould Abdel Aziz.

Mais l’essai ne fut pas concluant, Aziz ayant déclaré ouvertement qu’il ne sera pas candidat en 2019. Mais Lemchacha n’abandonna jamais et continua à militer pour atteindre son objectif. Il félicita les ministres de la Justice et de l’Economie lorsqu’ils s’aventurèrent sur cette voie devant l’Assemblée nationale.

Grande fut sa surprise lorsqu’il y a quelques jours, un certain Ould Yahi s’empara de son idée et commença à faire campagne pour la même pétition, sans se référer à lui à aucun moment. Ce n’est qu’à travers la presse qu’il sut qu’il a été détroussé ainsi, en violation des droits d’auteur.

A présent, il veut mettre les choses au point : l’idée est sienne et il ne permettra à personne d’en faire usage.

‘’Si je n’étais pas assez actif ces dernières mois, cela ne veut pas dire que j’ai abandonné mon combat et, à ma connaissance, je n’ai fait de procuration à personne’’, conclut-il.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1660

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Dembunajo (H) 11/01/2018 07:19 X

    Assalamou Aleykoum ! Ces idées rétrogrades, ces débats stériles ne doivent point nous embêter. En effet, notre constitution estime très claire et nette. Les SAFAGA ne nous conduisez pas vers l'inconnu.

  • zombie (H) 11/01/2018 00:15 X

    Association main propres je dirai plutôt mains salles votre association est une association de lèche cul vous faisiez pareil avec Ould taya on dirait qu'on est pas république islamique les plus gros hypocrites du monde se trouvent en Mauritanie

  • medahmedd (H) 10/01/2018 23:46 X

    Je remercie mes amis du Journal le Calame de me donner l'opportunité de mettre en valeur une partie de mon expertise. Expert en droit de la Propriété intellectuelle, j'aimerai préciser ici qu’en matière de droit d’auteur, ce qui est protégé ce n’est pas « l’idée mais l’expression de cette dernière ». A titre d’exemple, n’importe quelle personne qui a un minimum de talent pourrait réaliser un tableau genre « coucher du soleil » ou écrire un roman type « Roméo et Juliette ». Il en existe des milliers à travers le monde. Par contre ce qui interdit, c’est de reprendre le même dénouement, la même histoire et les mêmes personnages d’un roman déjà paru pour en faire un autre. C’est ce qu’on appelle le plagiat. S’agissant de la pétition ce n’est rien d’autre qu’une idée, et elle n’est donc pas protégeable. Cependant, il est interdit au second opportuniste de reprendre les mêmes supports déjà utilisés par le premier. Et là, il lui reste une très grande marge de manœuvre. C’est vous dire qu’en Mauritanie, les opportunistes ont de beaux jours devant eux.

  • bleil (H) 10/01/2018 21:31 X

    Paroles vulgaires, TFOU Lemchacha & Ould Yahi, couple ignorant et rustre ... laissez nous en paix, permettez à cet idiot de soldat de Ould Taya de quitter le palais ocre (***) sans dégâts ... empochez assez de pognon pour virevolter et trinquer à volonté !

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 10/01/2018 21:29 X

    limité le mandat présidentiel à deux présentations est contre l'avis d'une majorité de mauritaniens car vu l’âge du Président Mohamed Ould abdel aziz , il a le potentiel pour être élu 3 voire 4 fois ! Mohamed Ould abdel aziz peut donc postuler pour un nouveau mandat en 2019. C’est possible constitutionnellement et Politiquement. L’opinion publique peut facilement décider de le soutenir en 2019 donc il peut tout à fait briguer un troisième mandat .