11-01-2018 07:45 - Le président Ibrahima Moctar SARR reçoit Birame Dah Ould Abeid, président de l’IRA

Le président Ibrahima Moctar SARR reçoit Birame Dah Ould Abeid, président de l’IRA

AJD/MR - Le président de l’AJD/MR Ibrahima Moctar SARR a reçu ce lundi 8 janvier au siège du parti M. Birame Dah Ould Abeid, président du mouvement IRA conduisant une importante délégation.

L’accueillant à la porte du siège du parti, le président a salué le grand combattant. Par la suite, dira-t-il à l’occasion de mots échangés, que M.Birame Dah Ould Abeid a contribué positivement à faire connaître davantage la cause de tous les opprimés de notre pays ; en particulier, les esclaves, les Haratines, les négro-africains, victimes tous d’une exclusion systématique. Le président SARR n’a pas manqué de souligner son courage, tout en lui rappelant que sa lutte est également celle de l’AJD/MR.

Devant les membres du bureau politique du parti présents à cette rencontre et les militants de IRA, le président de IRA à son tour rendra hommage au président de l’AJD/MR pour son combat de toujours, et saluera avec beaucoup de considération le rôle que jouent au quotidien les députés de l’AJD/MR à l’assemblée nationale.

On aura remarqué une parfaite convergence de vues quant à l’analyse faite par l’un et l’autre de la situation du pays dominée depuis toujours par un système raciste, esclavagiste et féodale.

Les deux présidents ont également évoqué la nécessité pour les forces opposées au système de s’unir pour précipiter sa chute définitive par des actions convergentes et déterminantes impliquant toutes les communautés opprimées. Ces forces doivent nécessairement s’entendre sur un programme garantissant pour tous un réel partage du pouvoir politique en Mauritanie, une redéfinition de l’identité du pays, une redistribution équitable des richesses nationales dans un environnement culturel où le droit à la différence constitue le levain, l’éradication systématique de l’esclavage et la solution équitable du problème foncier.

Dans un entretien en tête à tête, les deux leaders ont défini les modalités pratiques de la mise en œuvre de leur collaboration pour les échéances électorales futures.

Le Département de la communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : AJD/MR
Commentaires : 4
Lus : 1689

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Kouleyb (H) 11/01/2018 22:13 X

    Cette rencontre et les commentaires qu’elle suscite m’offre l’occasion de poser une question à chacun des leaders. J’aimerais savoir, à qui, ou à quoi, s’oppose le Parti de Sarr et quel est son camp politique réel ? Pour Biram, pourquoi en veut-il à la féodalité, esclavagiste,« Arabo-berbère » comme il l’appelle, et pas autant à la même féodalité négro-africaine ? Est-ce parce qu’il considère tous les « noirs » comme descendant d’esclaves, y compris la féodalité négro-africaine ? Ou, a-t-il d’autres raisons qu’il ne veut pas avouer publiquement ?

  • SS 2020 (H) 11/01/2018 13:28 X

    Voilà deux extrémistes, deux grands ennemis de la Mauritanie qui n'ont pas hésiter à vendre leur pays à l'étranger surtout Birame qui est aveuglé par son orgueil et qui n'a plus personne avec lui.Sarr aussi ne représente plus rien car il a choisi comme Kane hamidou baba et d'autres le camp des demissionnaires

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 11/01/2018 13:13 X

    AJD/MR et IRA sont au pied du mur, ils n'ont plus d'espace politique, plus de base électorale, et plus d'avenir. AJD/MR et IRA sont dans un état de faiblesse et des contradictions, je ne vois pas sur quoi ces partis pourraient se refonder. Surtout leurs électeurs ont décidé de tourner la page, voire d'organiser un enterrement.

  • mdmdlemine (H) 11/01/2018 09:41 X

    BDA abat un excellent et louable travail économique. L'union fait la force et la concertation est le meilleur moyen pôur s'attirer des sympathies politiques. Si les partis de la majorité voire même l'UPR est démocratique, il aurait sans doute bénéficier de telles visites de courtoisie et de "levée", de l'agrissivité politique insensée et antipluraliste Courage. Certains se sont battus des années et des années pour convaincre. BDA doit s'engager dans cette voie et nous l'encourageons pour avoir pris conscience de l'inefficacité des dscours de diabolisation et de bras de fer face à un système militarisé, "tribalisé", sectarisé", etc...