15-01-2018 08:12 - Mauritanie: difficultés dans le changement d'unité de la monnaie nationale

Mauritanie: difficultés dans le changement d'unité de la monnaie nationale

RFI - En Mauritanie, le changement d'unité de la monnaie nationale se fait avec difficultés. Depuis le 1er janvier, les ouguiyas ont perdu un zéro.

Les billets de 5 000, 2 000 ou 1 000 ouguiyas etc. sont remplacés par de nouveaux de 500, 200 ou 100. Ce changement d'unité n’a pas d'impact sur la valeur de l'ouguiya sur le marché international ni sur son pouvoir d'achat sur le marché national. Mais la population mauritanienne a du mal à s'habituer à ce changement.

Depuis près de deux semaines, de longues files d'attente s'observent devant les établissements bancaires de Mauritanie. Les Mauritaniens viennent changer leurs anciens ouguiyas pour les nouveaux qui ne plaisent guère.

« Il y a trop de pièces », confie Aminetou Mint el Moctar, présidente de l'Association des femmes chefs de famille. « Déjà qu'il est difficile pour le citoyen lambda de comprendre cette nouvelle monnaie, ces pièces n'ont aucun sens pour nous », conclut-elle.

De fait, la plupart des petits commerçants, les chauffeurs de taxi, les vendeurs de crédit de téléphone refusent la nouvelle monnaie. Ironie du sort, les Mauritaniens se mettent donc à rechercher avidement des anciens ouguiyas pour pouvoir faire leurs courses.

D'autre part, à la faveur de cette confusion, les commerçants en ont profité pour augmenter leurs tarifs. Le sac de 50 kilos de riz par exemple est ainsi passé de 14 000 anciens ouguiyas à 15 000. Le paquet de cigarettes de 800 à 1 000 ouguiyas.

Cette hausse des prix augmente la confusion générale, car les Mauritaniens ont le sentiment qu'en perdant un zéro, leur monnaie a aussi perdu du pouvoir d'achat. Certains parlent même de dévaluation cachée.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 5
Lus : 4255

Commentaires (5)

  • moukhabarat (F) 17/01/2018 13:38 X

    Le changement de monnaie (justifié du reste) est un révélateur de la manière dont la Mauritanie est gouvernée. Un changement de monnaie est une affaire trop sérieuse pour ne pas être conduite par le gouvernement tout entier car cette décision a des conséquences sur tous les aspects de la vie économique et sociale du pays. Or notre gouvernement a été tenu à l'écart du processus et c'est seulement le gouverneur de la BCM (garçon certes intelligent et répute intègre mais ignorant en finances et économie) le Président (connaissant tout ou presque...) qui ont conduit cette réforme en un temps record. La BCM dont le rôle est défendre la valeur de la monnaie n'a pas réagit lorsque les spéculateurs ont attaqué l'Ouguiya dans la foulée du changement de parité de l'ouguiya. Le gouverneur aurait du injecter des dollars et des euros sur le marché à travers les bureaux de change pour stabiliser notre chère ouguiya. Qu'ALLAH protège la Mauritanie...

  • Noirhartani (H) 15/01/2018 18:55 X

    C’est un débat intéressant Foutaoro, voilà quelqu’un comme vous peut débattre de cette situation monétaire qui ne dit pas son nom, je crois que nous n’avons pas encore le courage de poser la question au gouvernement, le pourquoi ce changement monétaire, ma question à Foutatoro est de savoir est ce qu’en matière comptable, on peut écrire un chiffre et lire le contraire, comment on peut dire tout simplement à quelqu’un de prend 50 UM nouveau pour 500 UM ancien, sans aucune raison. La valeur monétaire de l’ouguiya ne peut être évaluée que de l’extérieur, est ce que les autres monnaies prendront 1000 UM nouveau pour 10 000 UM ancien. Le pire des cas est qu’il est écrit sur le billet 50 UM et 1000 UM en lettre et en chiffre. Maintenant on demande aux citoyens de considérer un chiffre non inscrit sur le billet avec un montant plus élevé et ce chiffre non vu ni connu ne lui rapporte rien du tout et ne donne aucune valeur supplémentaire à sa monnaie, c’est-à-dire l’argent reste le même sans rien, mais comment on peut prendre les mauritaniens pour des boucs. Les mauritaniens perdent sur chaque 100 UM 90 UM sans raison, je pourrai expliquer cela dans une longue diatribe monétaire, ce qui est sûr, les mauritaniens sont en train de payer les dettes extérieures de ce pays sans se rendre compte. Un jour plus loin peut être dans 8 mois nous serions obligé de revenir sur l’ancienne méthode, alors que certains et les plus riche auront déjà perdu beaucoup et beaucoup d’argent pour rien.

  • foutatoro (H) 15/01/2018 18:00 X

    Réfléchissons bien. Et si le général et son clan avaient trouver ce subterfuge pour recycler les anciennes ouguiyas une fois récupérées par la BCM ? Nous n'avons aucun moyen de vérifier la destination des anciennes coupures qui peuvent être facilement remises en circulation. Cette technique était courante au temps du sanguinaire Taya.

  • Noirhartani (H) 15/01/2018 17:11 X

    Non seulement les mauritaniens ne comprennent pas ce qui arrive avec ce changement sans impact dans leur vie, mais aussi les mauritaniens ne comprennent pas le pourquoi ce changement insensé, ma seule compréhension est que le gouvernement et Aziz veulent détruire les grands commerçants de ce pays et les réduire à zéro, pour les faire perdre leurs bénéfices, cette comédie dans la monnaie Nationale se s’aura qu’après la rentrée de l’ancienne monnaie en Banque.

  • foutatoro (H) 15/01/2018 16:30 X

    Parfois, je me demande si le General Predator n'a pas décidé de détruire ce malheureux pays avant son départ. Incroyable ! Tous les changements qu'il est en train d'apporter à la fin de son mandat sont d'un flou absolu.