15-01-2018 09:54 - Viol collectif d’une mère et ses trois filles à Arafat (détails)

Viol collectif d’une mère et ses trois filles à Arafat (détails)

Adrar-Info - Il y a seulement quatre jours,une femme mauritanienne et ses trois filles ont été violées dans la Wilaya de Nouakchott Sud. Elles ont été amenées à l’hôpital Essadagha (de l’ amitié) a déclaré le journaliste de renom de Saharamédias, Bechir Ould Baba.

Il a écrit sur sa page personnelle : il y a quatre jours, l’hôpital de l’amitié dans la Wilaya de Nouakchott Sud recevait une femme et ses trois filles, qui ont été violées de façon brutale et sans pitié,par des criminels qui ont réussi à prendre la fuite.

À ce jour, les auteurs de ce forfait abominable ne sont pas arrêtés.

Source : http://flash-info.info/2018/01/14/إغتصاب-جماعي-لأم-وبناتها-الثلاثة-في-عر

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 7051

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • Aboulamine (H) 16/01/2018 18:03 X

    Un autre cas : plus d'une dizaine de délinquants ont cambriolé le siégé de l'Eentreprise historique de micro-crédit DJIKKE à quelques mètres de chez moi une semaine après l'attaque de ma maison. Ils ont cassé les mains du gardien qui a fuit pour se rfugier sur la terrasse mais ils l'ont poursuivi et l'ont roué de coups d, heureusement, il est parvenu à sauter du haut du bâtiment et s'en est sorti avec des blessures graves. Ils ont emporté le coffre avec plusieurs millions mais ils ont été retrouvé par la police. La police a un problème, les véhicules des commissriaits circulent souvent dans les rues pour leurs propres missions, mais à chaque fois qu'un citoyen attaqué viens leur demander assistance, ils te disent qu'ils n'ont pas de carburant. Cette situation doit etre reglée d'urgence.

  • Aboulamine (H) 16/01/2018 17:54 X

    Moi je vous confirme que ces délinquants sont en train d'opérer en toute impunité et c'est très grave, nous devons tous nous mobiliser, abandonner ces histoires de politique politicienne pour nous consacrer à notre sécurité. Moi même qui vous parle , habitant à Basra, j'ai été victime de la visite à 4 H du matin d'un groupe de délinquants armées de machettes et couteaux qui ont parvenu à défoncer la porte de ma maison où je dormais tranquillement avec ma famille. j'ai du utiliser un coup de sommation pour les faire fuire. Imaginez ce qui serait passée s'il étaient entrés en mon absence?

  • mohamed w.l (H) 15/01/2018 15:16 X

    Un mensonge le journaliste auteur de cet article doit répondre de cet acte ingrat devant la justice et ses articles interdits dans la presse

  • mdmdlemine (H) 15/01/2018 11:54 X

    un site vient de démentir cette info relative à viol collectif. Vrai ou faux. VOir le lien /////////////// http://atlanticmedia.info/?q=node/26096

  • lass77 (H) 15/01/2018 11:07 X

    En Mauritanie, on ne bouge que si on touche les filles, femmes des hauts dignitaires. Le citoyen lamda doit aller se faire voire, pas d’enquête, pas de justice.

  • mauritanievive (H) 15/01/2018 10:18 X

    il faut deux choses :durcir les peines de viol a 20 ans minimum. de deux etablir un fichier ADN de ces criminels multirécidivistes. IL faut en finir avec cette racaille qui terrorisent les populations. Nous payons des impots qui servent a payer des hommes senser nous securiser ,mais rien n'est mis en place . comme l'a dit le precedent intervenant ,ca risque d'etre la loi du talion et bonjour la pagaille.

  • Bertrand (H) 15/01/2018 10:17 X

    INNA LILLAHI WE INNA ILAYHI RAJIOUN LES CRIMNELS DOIVENT ETRE PENDUS TOUT COURT

  • mdmdlemine (H) 15/01/2018 09:58 X

    C'est le comble de l'inséurité. C'est du terrorisme intérieur, alimentée par l'amateurisme des services sécuritaires et l'acharnement contre les citoyens qui se trouvent contraints d'appliquer la légitime défense, même exagerement Un viol collectif qui touche toute une famille. Mettez à la place des ces malheureux et méditez les profondes douleurs d'une mère et ses trois filles, de leurs parents et de leur communauté