20-01-2018 06:45 - Mauritanie: le RFD dénonce le bradage des entreprises publiques

Mauritanie: le RFD dénonce le bradage des entreprises publiques

Le360 - Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), l'un des principaux partis de l'opposition, dénonce «la gabegie, la corruption et le bradage des entreprises publiques» en Mauritanie, dans une déclaration publiée jeudi soir.

Il déplore «un processus de destruction de l’économie nationale, consistant à liquider des sociétés publiques après qu'elles ont servi à enrichir illégalement des proches du chef de l’Etat, comme la Société mauritanienne d’import/export (SONIMEX) et l’Entreprise nationale pour l’entretien routier (ENER)».

Le document du RFD d'Ahmed Ould Daddah se réfère à des sources «évoquant l’intention du régime de faire subir le même sort à la Société nationale industrielle et minière (SNIM) et à l’Imprimerie nationale (IN).

Une campagne de liquidation dont l’objectif est d’éliminer les preuves de gabegie ambiante afin d’échapper aux futures poursuites judiciaires qui n’épargneront nullement ce régime», ajoute le document. Face à cette situation, «le RFD rejette d’une manière ferme et absolue les desseins d’un régime visant à détruire l’économie nationale».

Ce parti «condamne une politique de sabotage délibéré des intérêts publics et une campagne de liquidation des entités propriétés de l’Etat, au mépris des droits des travailleurs. Il attire l’attention des partenaires au développement sur ces actions néfastes pour l’équilibre et le crédit de l’économie nationale».

Parmi les entreprises citées par le document du RFD, évoquant des sources anonymes, figure la SNIM. Une société dont le capital est détenu à hauteur de 74% par l’Etat, qui est le deuxième pourvoyeur d'agents après l’Etat, et dont les recettes d’exportation tirées du minerai de fer contribuent pour plus d’un tiers aux ressources budgétaires de la Mauritanie.

Par ailleurs, le document écrit par les amis d’Ahmed Ould Daddah, opposant historique et plusieurs fois candidat malheureux à une élection présidentielle, tire à boulets rouges sur «un régime de nature profondément autocratique, qui s’attèle à effacer les symboles de l’Etat, approfondit la crise politique et œuvre à créer des tensions entre les différentes composantes nationales».

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 0
Lus : 1439

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)