22-01-2018 12:12 - Une mission de l’ONU donne à la Mauritanie 60 jours pour répondre à des informations concernant Ould Ghadda

Une mission de l’ONU donne à la Mauritanie 60 jours pour répondre à des informations concernant Ould Ghadda

Adrar-Info - La mission de l’ONU qui séjourne actuellement à Nouakchott , a donné aux autorités mauritaniennes 60 jours, pour répondre aux informations sur les circonstances et les raisons de l’arrestation du sénateur Mohamed Ould Ghadda.

Dans une lettre envoyée aux autorités mauritaniennes, le groupe de travail de l’ONU a décrit l’arrestation d’Ould Ghada d’arbitraire, ajoutant que :

« qu’il avait donné 60 jours au gouvernement Mauritanien, pour répondre à un certain nombre d’informations concernant l’arrestation du sénateur.

Ce délai pourrait être prolongé d’ un mois » si le gouvernement mauritanien en fait une demande justifiée. »



Source : http://alakhbar.info/?q=node/8728

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 3148

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • leguignolm (H) 22/01/2018 17:46 X

    Ne perdons pas le temps même si vous poussez le délais toute l'année 2018,vous n'aurez pas la réponse. La seule chose qu'il faut savoir qu'on est devant un bulldozeur humain qui disait :"qu'il n'est pas fait pour échouer " Ceci dénote que c'est lui le maître du jeu!

  • abma (H) 22/01/2018 16:23 X

    ASSOCIATION MAIN PROPRE (H), vous ferai mieux de faire vos commentaire sous votre propre nom. Vous avez été découvert en flagrant délit. Votre argument de souveraineté, n'a aucun sens lorsqu'on est en présence d'un pouvoir dictatorial et répressif. Malheureusement les mauritaniens font face aujourd'hui à un pouvoir similaire. Donc L'ONU a même le droit d'intervenir physiquement si la situation devait s'empirer.

  • mdmdlemine (H) 22/01/2018 15:53 X

    60 jours est une eternité. Difficile que le détenu arbitraire tienne tout ce temps. L'ONU doit proceder avec tact et diplomatie, autrement dit demander des informations de manière plus intelleigente, de sorte que les pouvoirs publics mauritaniens, trés attachés à l'orgueil, ne se sentent pas frustrés et intimidés Je crois qu'il y a des procedés plus civilisés et plus partagés pour arriver à un terrain d'entente sans que le machin se dérobe de ses responsabilités en matière des droits de l'homme et sans que le Etat se sente menacé de s'executer à défaut de s'exposer à des sanctions

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 22/01/2018 14:08 X

    En raison du principe de souveraineté, l'ONU ne doit pas s'ingérer dans les affaires intérieures de notre pays. Le dossier de mohamed Ould ghadda est entre les mains de la justice mauritanienne. Aujourd’hui, Nous n’entendons que des choses négatives des actions de l’ONU. elle n’a pas pu empêcher la guerre d’Iraq, Syrie ; Libye, Yémen…etc. d’ailleurs, il existe aujourd’hui une grande fracture entre l’ONU et les états membres qui ne croient plus en cette institution, par exemple à cause de la guerre illégale en Iraq ou les exactions au Darfour. La réalité ce que l'ONU ne reflète plus l'évolution de la réalité mondiale. Trump a parfaitement raison d’être virulent envers cette institution agonisante. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • barkhanerim (H) 22/01/2018 13:45 X

    Vous avez beau vouloir exposer des arguments rodés, il restera que la corruption est un comportement pénalement répréhensible dès lors qu'une personne dans l'exercice de ses fonctions accepte un don, une offre, un promesse ou des avantages quelconques en vue d'accomplir, de retarder ou d'omettre d'accomplir un acte relevant de ses responsabilités. Donc quelque soit l'argumentaire utilisé on pourra pas noyer le poisson et les faits sont têtus. La loi doit s'appliquer contre le corrompu et son corrupteur. Les choses sont claires et simples.