25-01-2018 08:12 - En 2017, la guerre des routes a coûté la vie à 443 personnes

En 2017, la guerre des routes a coûté la vie à 443 personnes

Alakhbar - En Mauritanie, la guerre des routes a tué 443 personnes en plus de 2031 blessés et ce dans 660 accidents de la route au cours de l’année 2017, selon un bilan révélé par l’hebdomadaire Alakhbar Info dans son édition de ce mercredi.

Ce bilan de mortalité routière, regrette le journal, est plus élevé à celui de l’année 2016 où ont été enregistrés 128 morts et 1601 blessés dans 526 accidents de la route.

L’hebdomadaire a révélé que ce nombre élevé d’accidents s’est accru pendant la période de vacances scolaires où s’intensifient les voyages entre Nouakchott et les wilayas de l’intérieur et également entre les wilayas de l’intérieur.

Ces conséquences désastreuses, poursuit Alakhbar info, interviennent dans un contexte marqué par l’adoption par le gouvernement depuis 2016 d’une nouvelle stratégie visant à atténuer ce fléau à travers une série de mesures dont la surveillance régulière de l'état de la voiture entre autres mesures.

Pour leur part, les usagers de la route, selon l’hebdomadaire, estiment que la vétusté des routes, l’absence des panneaux de signalisation et la pagaille dans l’attribution des permis de conduire sont pour beaucoup à l’origine de ce fléau.

Plusieurs membres de l’actuel gouvernement se sont succédé à la tête du département de l’équipement et des transports dont le premier ministre, Yahya Ould Haddemenie, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Isselkou Ould Izid Bih, le ministre de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies de l'Information et de la Communication, Seyidna Aly Ould Mohamed Khouna, a constaté l'hebdomadaire.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1556

Commentaires (1)

  • smabdy (H) 26/01/2018 01:59 X

    L'axe routier NDB-NCKTT devient le plus dangereux qui fait le plus d'accident provoquer par les dunes de sable qui se déplacent au moindre vent.Nous alertons les responsables chargés de la maintenance de cet axe ndb/chami d’arrêter ces pertes humaines et materiel.