28-01-2018 21:45 - Dernière-minute : Pénurie d’eau dans les quartiers de "grand" Nouakchott

Dernière-minute : Pénurie d’eau dans les quartiers de

Tawary - Les quartiers de Riaydh, Arafat et El Mina-Sud relevant de Nouakchott-Sud vivent pour la deuxième journée consécutive une coupure d’eau, a-t-on constaté.

Plusieurs familles ont été sommées de parcourir de longues distances à pieds ou en taxis pour se rendre au niveau des bornes fontaines qui se trouvent dans les autres quartiers afin de se procurer de l’eau qui est devenue ces derniers jours un produit rare.

Dans ces quartiers populaires, le prix du baril varient depuis hier, samedi 27 janvier, entre 500 et 600Um. Tandis qu'à Dar-Beidha (El Mina) et Mensiya (Riad), il est fixé à 800Um, selon des sources.

Selon un habitant du quartier de Dar-Naim dans la zone de l’ancien aéroport, cela fait plus d’un mois que les habitants de ce quartier vivent une pénurie d’eau sans précédent.

Ce qui est intolérable, les responsables de la société nationale de l’eau comme leurs collègues de la société nationale de l’électricité ne prennent jamais le soin d’avertir les populations des coupures d’eau, alors qu’ils détiennent les moyens et des cellules de communications (avis, communiqués, sms via les téléphones), martèle-t-il.

Et s’il s'agit de couper l’eau et l’électricité, ils sont meilleurs, ajoute-t-il. « Pour ces responsables, les populations n’ont pas de droit », dit-il.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1318

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ADCRIYADH (H) 29/01/2018 19:31 X

    MALGRE CECI UN PROJET EST ENTREPRIS DANS SES QUARTIERS MAIS JUSQU'A QUAND

  • franklucas (H) 29/01/2018 13:35 X

    Je vous le jure ça fait plus de 4 mois ou 5 mois que nous avons aucune goutte d’eau à Tevragh-Zein plus précisément au Centre-émetteur, que des Citernes d’eau à 15.000 Ouguiyas 10 Tonnes. Ce qui est intolérable, nous recevons toujours des factures de la SNDE. Franchement l’Etat doit trouver une solution pour ce grand problème. L’eau est indispensable.