31-01-2018 11:33 - Mauritanie : l’armée qualifie d’incident regrettable la mort d’un pêcheur sénégalais

Mauritanie : l’armée qualifie d’incident regrettable la mort d’un pêcheur sénégalais

Sahara Medias - L’armée mauritanienne a qualifié « d’incident regrettable » la mort d’un pêcheur sénégalais victime de tirs des gardes côtes mauritaniens que la barque sénégalaise avait provoqué.

Dans un communiqué distribué mardi, l’état major général des armées a dit que l’incident était intervenu lors d’une mission de contrôle effectuée par des gardes côtes samedi 27 janvier près de N’Diago dans la zone 16°06 nord et 16°35 ouest.

Au cours de cette mission la patrouille a croisé une barque sénégalaise qui pêchait illégalement dans la zone. Le communiqué, qui constitue la première réaction officielle mauritanienne, ajoute que la barque, au lieu de se conformer aux ordres qui lui ont été donnés de s’arrêter, a tenté d’accrocher l’embarcation des gardes côtes dans le dessein d’affecter sa structure.

« Face à cette dangereuse situation, ajoute le communiqué, et pour obliger la barque à s’arrêter, la patrouille a été contraint de tirer en direction du moteur de l’embarcation pour découvrir par la suite qu’un blessé parmi les 9 personnes à bord avait perdu la vie quelques instants après. »

L’armée mauritanienne ajoute par ailleurs « que n’eut été l’entêtement de l’équipage de l’embarcation, cet incident regrettable qui a coûté la vie à une personne n’aurait pas eu lieu. »

L’armée a rappelé les opérations effectuées en 2017, plus de 62 au total, qui ont permis d’intercepter 108 embarcations et 930 pêcheurs sans dégâts ni mort d’hommes.

Le communiqué de l’état major général des armées rappelle enfin que l’exploitation des ressources halieutiques est soumise à des lois et des règles que les unités de la marine et les gardes côtes sont chargés d’appliquer en utilisant pour cela tous les moyens dont ils disposent.

La mort du pêcheur sénégalais avait été à l’origine de manifestations de colère dans la ville de Saint Louis au cours desquelles des commerces mauritaniens ont été saccagés.

Les présidents mauritanien et sénégalais, Mohamed O. Abdel Aziz et Macky Sall ont évoqué le sujet lors d’un entretien en marge du sommet de l’UA à Addis Abéba.

Le chef de l’état sénégalais avait déclaré mardi que les gouvernements des deux pays œuvraient à dépasser cet incident et à prendre des mesures communes pour empêcher qu’il ne se renouvelle, appelant les pêcheurs sénégalais à respecter la souveraineté mauritanienne.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3736

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • bagaby (H) 01/02/2018 18:23 X

    C'est plutôt un aveu de culpabilité, non pas de l'armée, mais du régime tout entier, qui a édicté cette règle xénophobe qui a fini par lui échapper. Il est tout aussi déplorable de voir ces justiciers d'un autre âge s'attaquer à de pauvres commerçants, coupables ... d'appartenir à l'ethnie dirigeante, ce qu'un peuple civilisé ne doit jamais se permettre.

  • Mauritweet (H) 01/02/2018 12:19 X

    On tue nos voisin et nos freres dans l'islam pour une poignet de poisson. alors que des millier de tones de nos poisson se font piller legalement par des grandes organisation internationales. C'est vraiment lamentable. Si l'armee regrette vraiment ce geste ils devraient mettre en exament le chef de l'unite concerne

  • foutatoro (H) 31/01/2018 17:43 X

    Rien de surprenant de la part d'une armée qui a déjà massacré des centaines de ses soldats et officiers négro-africains. 1990/1991.

  • bleil (H) 31/01/2018 13:53 X

    Couple ignorant et rustre manipulés par le lugubre PM, un idiot de plus qui se complaît dans la médiocrité absolue évidemment ... Franchement rééditer la réussite macabre du couple Taya-Diouf n'est pas la panacée de la chienlit ambiante et de la pauvreté des citoyens, ni des échecs économiques de tous ordres...

  • mayoukane (H) 31/01/2018 13:32 X

    merci cridem

  • mayoukane (H) 31/01/2018 13:22 X

    Le chef d'état major (***) ne dit pas la verité, (***) Je vois simplement qu Ils preferent laisser les bateaux turcs et chinois que le pirogue senegalais.

  • leguignolm (H) 31/01/2018 11:40 X

    Je suis tout à fait d'accord que l'on protège nos poissons mais j'invite Mr le Président de passer une visite surprise dans nos marché, il y a même pas du poisson mais où sont passés nos "houtes ya khoyti" Je le jure sur la tombe du Prophete Mohamed nos marchés n'ont des poissons où sont ces poissons??? Mon Dieu "un yaboye" qui 150um Aziz, on en a mare, mare, marrrrrrrrrrrrrrrre!

  • KANTAKI (H) 31/01/2018 11:39 X

    Mais écrire que la pirogue a tenté de tamponner le bateau militaire mauritanien est une grossièreté regrettable !