02-02-2018 08:12 - Augmentation des prix des denrées de base, suivant l’augmentation des taxes douanières

Augmentation des prix des denrées de base, suivant l’augmentation des taxes douanières

Adrar-Info - Les prix des denrées de premières nécessité importées, ont augmenté de façon vertigineuse. Le prix du sac de riz (type Yebreg) dit de 1ère qualité, a atteint 17 000 UM au lieu de 12000, il y’a quelques mois mois. Tandis que le prix de la deuxième catégorie a atteint 15 000 UM.

Le prix d’une caisse de 10 Kg de farine de blé subventionné , est passé à 4000 UM au lieu de 3000 UM . Les commerçants de la rue « Rizgh » à Nouakchott ont déclaré à « mourassiloun.com », que l’augmentation des taxes douanières imposée par l’état aux importateurs est la principale raison de l’augmentation des prix de ces denrées et autres produits importés.

Les services de douane ont déclaré avoir récolté l’année dernière, 186 milliards d’Ouguiyas qui représentent 40% du budget national .

Certains économistes considèrent que l’imposition à outrance, de taxes sur tous les types de produits importés,  se répercute directement ou indirectement sur les citoyens, érode l’économie et conduit à son effondrement.

Source : http://mourassiloun.com/node/3008

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2032

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hachmi (H) 02/02/2018 14:29 X

    Comme disent nos parents Soninké les toilettes (traditionnelles) sont toujours mouillées bien avant la pluie. C'est dire que les prix étaient en augmentation constante depuis la fin de l'hivernage catastrophique, il s'y ajouta le changement de monnaie qui est aussi un alibi imparable des commerçants avant même cette taxe douanière.