07-02-2018 21:00 - Insécurité à Nouakchott ● la présidente de l’Afcf critique la "démission totale" du Ministère de l’Intérieur

Insécurité à Nouakchott ● la présidente de l’Afcf critique la

La présidente de l’Association des Femmes Chefs de Famille (afcf), Aminétou Mint El Moctar, a critiqué mardi "la démission totale" du ministère de l’intérieur et de la décentralisation, face à l’insécurité à Nouakchott.

"Nouakchott vit une insécurité face à une démission totale du Ministère de l'intérieur, plusieurs dizaines des femmes violées et des petites filles enlevées en pleine nuit de leur domicile familial pour être violées et abandonnées dans un coin de la rue", a écrit sur sa Page Facebook, la présidente de l’AFCF.

"Il est clair que cette situation ne dérange pas nos fameux dirigeants, préoccupés par la chasse aux sorcières des militants des droits humains et l'étranglement de la liberté d'expression. La répression bat son plein plus que jamais en Mauritanie ou les jeunes sont raflés chaque nuit dans les quartiers populaires sur une base discriminatoire et raciale", a ajouté Mme Aminétou Mint El Moctar.

L’Association des Femmes Chefs de Famille (afcf) a maintes fois dénoncé les limites de la justice face aux actes de viol. Le code pénal ne contient pas de définition précise de la violence sexuelle.

"Dans notre société, la femme est une proie, elle est considérée sans valeur par rapport à l'homme, aucune loi ne la protège et le seul espoir que les femmes avaient était lié à l'adoption de cette loi criminalisant les violences à l'égard des femmes et des filles de cet abominable crime", a souligné Aminétou Mint Elmoctar, dénonçant le "préjudice irréparable causé à ses innocentes personnes" par les violeurs souvent libérés "sans aucun souci".

La présidente de l’Afcf a appelé à la mobilisation face à "ce mal (le viol) qui frappe à toutes les portes" des familles. "Mobilisons-nous et exigeons l'adoption de cette loi de lutte contre le viol", a-t-elle lancé.

©Cridem / 07 février 2018

------



Commentaires : 3
Lus : 2700

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • bagaby (H) 08/02/2018 17:14 X

    @ association main propre, Quand bien même c'est un pseudo, une association ne dit pas "je".

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 08/02/2018 15:12 X

    Je comprends le cri d'alarme de Madame Aminetou mint ELMOCTAR, Mais madame oublie que l'Etat mobilise à Nouakchott comme dans le reste de la Mauritanie l'essentiel de ses pouvoirs régaliens la police et la justice, pour lutter justement contre l'insécurité et la délinquance, mais il est impossible aussi de mettre un policier derrière chaque individu 24 heures sur 24. Il faut voir ce qui se passe en France et dans les pays les plus riches du monde, surtout dans leurs grandes villes, une croissance étonnante des incivilités, de la délinquance et de la criminalité. Je signale aussi à Madame Aminetou mint ELMOCTAR que le ministre de l'Intérieur n’a rien à se reprocher, parce qu’il fait tout simplement un excellent travail. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • bagaby (H) 08/02/2018 10:00 X

    L'une des personnes les plus justes et courageuses de Mauritanie!