09-02-2018 12:33 - Vingt-cinq millions de dollars pour l’agriculture irriguée en Mauritanie

Vingt-cinq millions de dollars pour l’agriculture irriguée en Mauritanie

Apanews - L’Agence internationale de développement (AID) qui relève de la Banque mondiale, a accordé à la Mauritanie un appui financier de 25 millions de dollars.

L’accord portant dans ce sens a été signé jeudi à Nouakchott par le ministre mauritanien de l'Economie et des Finances, Moctar Ould Diay, et le représentant résident de la Banque mondiale à Nouakchott, Laurent Mselaty.

Cette enveloppe est destinée au financement de la composante mauritanienne du Projet d’appui régional à l'initiative d'irrigation au Sahel. Ladite initiative correspond à la mise en œuvre, sur le terrain, de l'engagement des dirigeants des Etats du Comité Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), pris au cours de leur sommet tenu à Dakar en 2013 et portant sur l’appui de l'agriculture irriguée dans le Sahel.

En signant l’accord, le ministre Ould Diay a souligné que la Mauritanie dispose de plus de 135.000 ha de terres arables et d’importantes ressources hydrauliques de surface.

Mais, a-t-il relevé, l’apport de ces ressources est resté en deçà des ambitions puisque le pays dépense plus de 300 millions de dollars en devises par an sur dans les importations de produits alimentaires.

Le ministre a expliqué que le Projet d’appui régional à l'initiative d'irrigation au Sahel va appuyer les efforts nationaux déployés au cours des dernières années pour promouvoir le secteur agricole, en particulier la culture irriguée.

Pour lui, le même projet soutiendra aussi la sécurité alimentaire à travers le développement de la résilience chez les populations des zones fragiles relevant du domaine de son intervention.

De son côté, le représentant résident de la Banque mondiale a souligné l'importance de ce projet, « très attendu par les Etats bénéficiaires », et salué le succès de l’atelier technique sur son lancement organisé en Mauritanie.

MOO/cat/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1614

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • doudou19 (H) 09/02/2018 20:57 X

    C'est maintenant que j'ai compris le pourquoi de l'octroi d'une parcelle de terre à certaines personnes proches du P..............

  • medabdul (H) 09/02/2018 12:51 X

    LA BANQUE MONDIALE balance son argent dans des poubelles;ou sont les culture irriguées en Mauritanie? CES COUILLONS sont vraiment naïfs;les gros commerçants et même l’État de ce pays ne veulent de culture qui sont au sud du pays;et tout est importe,le riz sucre thé le blé oignon parce que ça enrichit des voleurs et des loubards au détriment des pauvres agriculteurs de la vallée: