14-02-2018 16:16 - Mauritanie : l’État en position ambivalente pour le traitement du dossier du passif humanitaire (Human Rights Watch)

Mauritanie : l’État en position ambivalente pour le traitement du dossier du passif humanitaire (Human Rights Watch)

Les Mauritanies - Alors que l’Etat parle de règlement définitif du dossier sur le passif humanitaire en procédant à l’indemnisation des victimes militaires et civiles des événements de 1989 -1991 , les autorités continuent à appliquer une loi qui protège les auteurs de crimes.

En tout cas, c’est le constat fait par l’ONG Human Rights Watch dans un rapport, publié lundi 12 février lors de visites à Nouakchott du 23 au 29 mars et du 17 au 23 octobre2017.

Dans ce document intitulé « Ethnicité́, discrimination et autres lignes rouges / Répression à l’encontre de défenseurs des droits humains en Mauritanie », l’ONG a indiqué que les associations de défense des victimes se plaignent de l’attitude du pouvoir qui continue à réprimer les manifestations organisées, pour commémorer les massacres, les exécutions et les disparitions forcées perpétrées pendant cette période.

A noter que depuis son accès au pouvoir en 2009, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a mis le pays dans une voie d’intégration nationale.

Ainsi, le chef de l’Etat s’est résolument engagé à résoudre le problème des réfugiés mauritaniens et le dossier du passif humanitaire.

Dans ce sens, l’Etat a débloqué une enveloppe financière de 3 millions d’euros. Un montant qui sera alloué au passif humanitaire des personnels de l’armée au titre de primes et pensions de retraite aux militaires victimes de purges dans l’armée de 1981 à 2004.

Lire l’intégralité du rapport :

chrome-extension://mhjfbmdgcfjbbpaeojofohoefgiehjai/index.html



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1483

Commentaires (3)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 14/02/2018 20:43 X

    L’ONG Human Rights Watch devrait s’intéresser aux Indiens et noirs d’Amérique qui ont subi un véritable génocide, Ils ont été tués, violés, brûlés, torturés, exploités, massacrés par les plus grandes civilisations occidentales : espagnols, portugais, hollandais, anglais, américains pour permettre le lancement du monde capitaliste qui est né dans un grand bain de sang. Les Occidentaux n’ont pas seulement détruit hommes, femmes et enfants mais des centaines de civilisations différentes, une destruction de richesses humaines inestimables! Donc la Mauritanie n'a de leçons à ne recevoir de personne en Ce qui concerne les droits de l'homme. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • habouss (H) 14/02/2018 17:15 X

    @Bertrand, tu n'es pas loin d'être bête avec ce raisonnement décousu à la con ! Si tu as quelque chose à te reprocher ou cacher à propos du passif humanitaire, tu dois prier et faire autres omra et pèlerinage pour que le Système de Mandela "Vérité et réconciliation" prime dans la future résolution du passif humanitaire qui est inéluctable avec ou sans Ould Abdel Aziz ,

  • Bertrand (H) 14/02/2018 16:46 X

    HRW n'est pas plus qu'une ONG mercenaire et elle semble chercher des noisesca ka 6Mauritanie. Peut être doit elle forger des moyens de pressions sur le gouvernement pour permettre à certains pays usa ou Europe d'avoir des avantages dans lexoloutation du gaz et des autres ressources du pays. HRW est spécialisé dans la création des conflits interethniques et des guerres civil. Elle sert les agendas des pays colonisateurs