20-02-2018 13:05 - Sidamine, mon ami, mon frère

Sidamine, mon ami, mon frère

Le Calame - Octobre 2012, quelques mois après l’accession au pouvoir du président Macky Sall au Sénégal, je rentrais tranquillement chez moi, après une séance de sport harassant. Mon téléphone sonne. Un numéro sénégalais s’affiche. « C’est Ould Cheikh ? », m’interroge la voix au bout du fil. « Oui », répondis-je. « C’est Macky Sall », dit-il.

Après les salamalecs d’usage, il enchaine : « Nous avons un ami commun qui est actuellement dans mon bureau et refuse de partir, tant que je ne t’aurai appelé devant lui. Mais il ne sait pas que je vais le mettre en prison, parce qu’il harcèle un chef d’Etat en exercice. » Nous en avons ri de bon cœur. Cet ami, c’était Sidamine Ould Ahmed Challa.

Quelques semaines plus tard, je l’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir, dans la fameuse chambre 105 de l’hôtel El Afifa qu’il avait l’habitude d’occuper, durant ses fréquents séjours dakarois.

Après une discussion à bâtons rompus, ponctuée de ses éclats de rire malicieux, autour de trois verres d’un thé mauritanien très approximatif, préparé par un serveur de l’hôtel, il m’amena à un rendez-vous avec Soumaila Cissé, l’ancien Premier ministre malien et actuel leader de l’opposition, pour me le présenter.

Les deux hommes semblaient avoir beaucoup d’atomes crochus.

Nous déjeunâmes, ensuite, dans la maison d’Ousmane Tanor Dieng dont l'épouse lui avait préparé un bon « Dakhin »* ; avant de poursuivre l’après-midi avec l’ex président malien Toumani Touré; dans la résidence mise à sa disposition par l’Etat sénégalais.

C’est dire combien cet homme disposait d'un impressionnant capital de relations, investi de la Mauritanie à la Côte d'Ivoire, en passant par le Sénégal et le Mali, pour ne parler que de la sous-région.

Que dire d’autre qu’on n’a pas dit à d’autres ? Parfois les mots, même les mieux choisis, n’arrivent pas à exprimer tout ce qu’on ressent. Dès l’annonce de son décès, sa maison à Aleg et ses environs étaient noirs de monde, jusqu’à une heure tardive. Tous pleuraient le fils de cette ville qu’il aimait tant, l’ami, le parent, le mécène, le compagnon.

Proche des pauvres et des nécessiteux, Sidamine avait le don de faire entrer la joie partout où il passait. Parti très tôt et pour toujours, son souvenir restera à jamais vivace. Une perte immense pour sa famille, sa ville, sa région et pour tout le pays.

Qu’il repose en paix et que Mohamed et Toutou, ses frère et sœur éplorés trouvent ici l’expression de mes sincères condoléances. Leur deuil est aussi le nôtre.

Ahmed Ould Cheikh

*Dakhin, plat sénégalais très apprécié composé de riz avec de la viande, des haricots et du poisson séché



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3044

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ziglama (H) 20/02/2018 23:32 X

    @ Kantaki merci pour ton commentaire.Biendit.La communaute´maure,Hal poulard,Soninke´et Wolof pleurent Sidamine,meme la communaute´Bambara du Mali.Sidamine a disparu trop jeune.Ne l´oublions pas.Merci a tous ceux qui ont presente´leurs condoleances,Allahou Akbar.La hawle we ghouwete illa billahi l3alye l3azim

  • Belle Plume (H) 20/02/2018 22:34 X

    Ahmed sait exprimer beaucoup de choses en peu de mots. C'est le cas ici. Bien dit. Que le défunt repose en paix !

  • KANTAKI (H) 20/02/2018 16:56 X

    Oui, c'est une grande perte pour tous ! Occupons nous de ses enfants, encore très jeunes et poursuivons sa tache et son engagement sans failles pour son pays et les siens, tous les siens ! Je demande au Président, notre président de faire quelque chose pour son épouse car elle seule pourra s'occuper des enfants en bas age ...