13-03-2018 10:29 - Pour la Mauritanie, osons nous parler ! : Déclaration d'IRA-Mauritanie sur l'avenir du pays

Pour la Mauritanie, osons nous parler ! : Déclaration d'IRA-Mauritanie sur l'avenir du pays

IRA-Mauritanie - Une assemblée générale du mouvement IRA a été tenue le 11 mars, chez son leader Biram Dah Abeid. Des prières à la mémoire de nos défunts militants précédaient l’ouverture des travaux. La réunion portait sur l'avenir du pays.

Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz vient de réitérer son départ en 2019, au terme d’un second quinquennat à la tête de l’Etat. Une décennie de pouvoir solitaire ne lui permit d’entamer le règlement des contradictions lancinantes de l'esclavage et de l’inégalité matérielle et morale sur fond de racisme; la problématique de la discrimination reste l’insuffisance majeure de son bilan.

Cependant au cours des dix mois à venir, il garde encore la faculté, s’il le veut, d'instaurer les fondements d’une véritable démocratie, par l'apaisement avec ses adversaires et l’apurement du passif dans le domaine des droits humains.

Des concessions et garanties réciproques consolideraient l’entente sur la base de l’intérêt général, qui est le socle de toute fortune appelée à durer.

En conséquence, IRA – Mauritanie lui recommande, vivement, de libérer l’ensemble des détenus d'opinion, dont les militants internés à Bir Mogrhen, le sénateur Mohamed Ould Gadda et son co-accusé Mohamed ould Mohamd Mbareck ; autant serait-il inspiré de renoncer aux poursuites contre les syndicalistes, les journalistes, les autres élus et d’annuler les mandats d'arrêts visant les opposants Mohamed Bouamatou, Mohamed Dabbagh et Moustapha Limam Chafi.

Le temps semble venu de reconnaître et enregistrer IRA – Mauritanie, le parti Rassemblement pour une Action Globale (RAG), les Forces Progressistes pour le Changement (FPC), Touche Pas à Ma Nationalité (TPMN) et toutes les entités en instance de caution légale, qui souscrivent aux standards internationaux de promotion de la paix par l’équité.

Enfin, pour clore le processus et laisser la Mauritanie porter l’empreinte d’un réformateur dont elle se souviendrait sans regrets, Mohamed Ould Abdelaziz gagnerait à organiser des concertations – publiques ou en toute discrétion – qui déboucheraient sur une alternance paisible ; de la transparence du vote et du consensus entre les acteurs, résulte la légitimité de l’élection.

Bien entendu, IRA – Mauritanie contribue, depuis des mois, au succès de l’effort de concertation inclusive, par delà les clivages de partis et les querelles de préséance. La dynamique se poursuivra, avec le soutien de la société civile et des notables religieux.

Nouakchott le 13/03/2018
La commission de communication

----------

Avec Cridem, comme si vous y étiez...




















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA-Mauritanie
Commentaires : 3
Lus : 2446

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • KANTAKI (H) 17/03/2018 13:04 X

    Je n'ai pas lu ce document, les photos parlent d'elles mêmes, BIRAM lorgne vers l'ANC et considère les maures dits blancs comme des envahisseurs et des occupants...Eh bien l'ANC est un échec lamentable car captif de la règle du genre et de la discrimination pigmentaire... Cela suffit !

  • Ould Kanigui (H) 15/03/2018 08:42 X

    Comment un mouvement pareil, j'allais dire un secte comme ça qui est incapable de réunir toutes les composantes du pays dans son programme de société peut prétendre diriger la Mauritanie? Meme pas un maure dans ces photos. La composante maure, meme si les pouvoirs précédents l'ont privilégié en arrivant à créer les grands déséquilibres socioéconomiques et culturels, fait partie entiére du pays. Mandela est une illustration parfaite de la lutte contre de pareilles situation et son attitude aprés prison mérite d'étre cogitée.

  • hamadel (H) 13/03/2018 15:45 X

    Eskey Biram vous êtes la deuxième personne après le PR Aziz n'en déplaisent vos détracteurs continuer Biram les Mauritaniens sont derrière vous et vous supportent dans leurs cœurs.