13-03-2018 14:10 - La guerre contre la langue française

La guerre contre la langue française

Med Yahya Abdel Wedoud - Les arabophones exagèrent, ils outrepassent toutes les limites.

Leur combat contre la langue française, et partant contre les francophones, qui, à leurs yeux, est une lutte contre les colonisateurs, prend les proportions d'une guerre ouverte et officielle contre leurs frères francophones. Il faut dire qu'en instituant l'arabe comme "SEULE" langue officielle du pays (j'insiste sur ce qualificatif de seule), le législateur mauritanien, renvoie le français des tribunes officielles, pour le confiner au statut de langue "morganatique", de la plèbe des "franchouillards", rabaissés au niveau de citoyens "indignes".

Auparavant, le français était d'usage, tout comme l'arabe. Par exemple, quand un intervenant parle arabe, la réponse lui est faite en cette langue par le conférencier.

S'il le fait en français, la réponse lui est faite en cette langue. Cet usage a disparu, depuis qu'un ministre francophone, en l’occurrence, Kane Ousmane, invité de l’émission "Le gouvernement sur la balance" (al houkouma vi el mizane), Mohamed Taghiyoullah El Ed-hem n'a pas laissé le ministre de l'économie et des finances s'exprimer en français, lui qui est francophone et ne parle pas arabe.

Depuis lors, TOUT se fait en arabe et les francophones sont relégués au second plan. Avec cette affiche, il ne manque plus qu'à les bannir. Le comble, c'est que l'Islam est invoqué pour légitimer et justifier cette infamie.

Med Yahya Abdel Wedoud



"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 7
Lus : 2238

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • MAROU2015 (H) 14/03/2018 06:22 X

    Nos frères arabisants sont jaloux des francophones qui sont bilingues arabe et français alors au eux sont monolingue arabe seulement. Ils savent aussi que la langue des beydanes c est le hassaniya pas l arabe. Ils ne détestent pas le colonisateur puisqu ils mangent ce au il mange et boivent ce au il boit....S ils n aiment pas sa langue c est seulement par jalousie et veulent réduire leurs frères bilingues a une seule langue en sacrifiant leur pays. Mais ils perdent leur temps. Salut.

  • abouth (H) 14/03/2018 06:16 X

    Si seulement ceux qui fustigent le français, maîtrisaient l'arabe ou une tout autre langue! En réalité, les Mairitaniens ont vocation à devenir de brillants spécialistes des langues, en raison d'une excellente tradition d'éducation et d'une position géographique favorable, à cheval sur deux grands espaces culturels. Une "mine" d'emplois peut s'ouvrir devant ces spécialistes: enseignement et recherche, interprétariat (marché national et international), traduction etc. Mais les médiocres ne voudront jamais de cette perspective, mais le président Aziz y travaille avec l'ouverture de nombreuses filières d'excellence pour l'enseignement qualitatif des langues, arabe compris.

  • moukhabarat (F) 13/03/2018 17:30 X

    Les langues nationales (wolof soninké, pular et arabe) doivent avoir la priorité. La langue française ne doit pas arbitrer le débat linguistique en Mauritanie.

  • synthetiseur (H) 13/03/2018 17:11 X

    Faire barrage à une langue n'importe laquelle est une forme d'obscurantisme et de fascisme. Ce ne sont que les autarciques d'esprit, les pusillanimes et les instrospectifs culturels qui le font. Connaitre plusieurts langues à la fois est une garantie de force et de maitrise de soi et de son environnement proche et lointain. Cependant cela ne doit point faire oublier que le colonisateur et tous les imperialistes du monde profitent de cette exigence humaniste et progressiste pour la dévoyer à leur profit et essayer de subjuguer des peuples et des nations. Ce sont ces manoeuvres vécues par le monde depuis l'avénement de la puissance anglo saxonne et les tentatives desespérées des puissances coloniales la France et l'Espagne pour les contrecarrer en occupant le plus longtemps possible culturellement tous les espaces jadis conquis, qui ont créé chez les nations indépendantes cette tendance à se défendre contre l'hégémonosme de ces langues. Malheureusement bien que justifiées ces luttes ont ete le porte ouverte pour certains chauvins pour brimer l'ouverture vers le monde à travers une deuxième langue comme le français en Mauritanie. La faute en incombe à nos Etats qui n'ont aucune stratégie intelligente pour gérer ces contradictions et les transformer en atouts pour leurs peuples.

  • Kemet-Seth88 (H) 13/03/2018 17:06 X

    partout ailleurs; parler plusieurs langues est une richesses mais dans notre pays ou les choses se font a l'envers on essaie de banir toutes les langues au profit de l'arabe. et comble de l'ignorance on y implique la religion.

  • donogaladiegui (H) 13/03/2018 15:43 X

    Ce complexe de langues arabe et français n'existe que dans notre pays. Je suis allé en Tunisie , en Algérie, au Maroc ,en Égypte, au Liban et en Arabie Saoudite je ne l'ai pas rencontrer. Pauvre de nous...

  • hamadel (H) 13/03/2018 15:32 X

    ceux qui qui combattent cette langue NE la detestent pas leurs enfants sont dans des ecoles francaises c'est que ils ne supportent pas dans leurs cœurs un negros qui pour eux incarne le français en Mauritanie raison d'ailleurs du genocide de 1989 .......