19-03-2018 06:30 - Hommage à Ethmane Ould Houeibib

Hommage à Ethmane Ould Houeibib

Elhadj Gueye - Il est venu rendre l’âme dans la cour de radio Mauritanie. Mon ami, mon confrère, mon compagnon de lutte, Ethmane ould Houeibib s’en est allé, le jeudi 15 mars 2018.

Et pourtant deux heures plutôt, nous échangions au téléphone, sa voix était pleine de vie et de projets : rien ne prédisait dans cette correspondance que je l’entendais pour la dernière fois.

Un peu plus tôt dans la matinée, je plaisantais avec un des responsables de Radio-Mauritanie dans son bureau, en ces termes « vous ne connaitriez pas une voie rapide qui puisse nous conduire à rencontrer le premier Ministre, Yahya Ould Hademine afin que nous plaidions le règlement intégral de nos droits à la retraite ? »

Aussitôt un autre collègue m’interpelle, El Hadj, je te suggère de constituer la liste de tous les retraités de 2014 de Radio-Mauritanie, de la Télévision de Mauritanie et de l’Agence Mauritanienne d’Information qui à ce jour cherchent désespérément à empocher leurs indemnités de départ à la retraite.

Mon collègue ajoute, tu te feras accompagner d’un retraité issu de chacune de ces institutions. Ainsi constitué en groupe, vous demandez une audience au Général X : je suis persuadé que ce dernier saisira le président de la République, et ce sera la fin de votre calvaire. J’en suis certain, a-t-il conclu.

Idée géniale ! c’est validé !

Je prends mon téléphone et compose le numéro de mon ami feu Ethmane pour lui en informer. On se donne rendez-vous à 13h au bureau- ce qui signifie dans notre jargon, à l’ombre des arbres sis la cour de la Radio-, pour réfléchir ensemble sur les modalités de mise en pratique de cette nouvelle piste ou idée, née du conseil d’un confrère.

Vers 13h35mn, j’aperçois Ethmane sortir du couloir qui passe devant l'ancien Centre de Formation de la Radio et qui le mène vers notre lieu de rencontre. En l’espace d’une minute, il s’écroule sous nos yeux, comme s’il était poussé par une force invisible.

Les quelques employés de la Radio qui étaient présents, nous avions tenté de le réanimer sous la haima qui sert de lieu de détente dans la cour arrière de la Radio. Mais c’est sans succès. Hélas ! Dans un dernier soupir il rendit l’âme.

Ethmane Ould Houeibib, ce fils du Tagant qui a servi avec loyauté, dévouement et abnégation, plus de trois décennies durant, Radio Mauritanie est parti sans jamais goutter aux fruits de ces années d’âpres labeur : ses indemnités de droits a la retraite.

Pendant quatre ans, il a exploré toutes les voies et s’est battu inlassablement, jusqu’à son dernier souffle pour recouvrer ses droits.

Amertume ! désespoir et désenchantement !

Comme dans un roman surréaliste où le symbole impose la réflexion et une lecture du troisième degré, ce jour-là, Ethmane a parcouru toute la ville de Nouakchott pour venir s’éteindre dans la cour de Radio-Mauritanie, une ’institution pour laquelle il a tout donné.

Puisse Allah l’envelopper dans sa miséricorde et l’accueillir dans son saint paradis.

INA ILLAHI WA INA ILEYHI RAJIOUN.

ELHADJ GUEYE

Ancien chef de service des programmes



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Elhadj Gueye
Commentaires : 6
Lus : 1685

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • machaallah03 (H) 20/03/2018 07:06 X

    l ingratitude, l injustice,le desespoir et le stress tuent beaucoup plus que les maladies de nos jours.

  • machaallah03 (H) 19/03/2018 22:39 X

    la mort reste une certitude mais l injustice, le mepris,le desespoir tuent beaucoup plus que certaines maladies, prions pour le repos de l ame du chevalier de la plumme

  • lelion (H) 19/03/2018 22:13 X

    SVP ne l'oublions jamais, jamais, jamais...

  • lelion (H) 19/03/2018 21:35 X

    J'ai toujours aimé les reportages de feu Ethmane sur la Radio Mauritanie Repose en paix. Ina Lillahi wa Ina Allayhi Rajaoun

  • KANTAKI (H) 19/03/2018 09:04 X

    C'est une grande perte pour son pays et surtout pour les siens et ses amis. On dit que la mort n'attend pas et survient à l'échéance inscrite sur le registre génétique de l'hôte.... Mais que c'est il passé pour que cette crise intempestive vienne prendre la vie du défunt? Le stress, la colère de la non reconnaissance de ses droits, les problèmes du quotidien pour un père qui croule sous les dettes et l'indifférence cruelle de l'employeur... Pas directement RM mais l'état qui laisse ses enfants partir dans la misère et dans l'oubli ! Houeibib vivait simplement, était serviable mais surtout corvéable à merci pour la bonne cause... M. Le Président de la République, doit -ton à chaque fois venir vous solliciter pour régler un problème de routine alors que vous n'avez jamais ordonné que les droits de chaque mauritanien ne soient pas payés? Une famille éplorée vous attend et des centaines de mauritaniens regardent vers votre honorable direction....

  • lhraki (H) 19/03/2018 07:33 X

    Alahoum werhamhou wa aghvir lehou