02-04-2018 18:00 - Le Président de la République donne le coup d’envoi du Forum de l’Investissement à Nouadhibou

Le Président de la République donne le coup d’envoi du Forum de l’Investissement à Nouadhibou

AMI - Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a présidé, lundi matin, à Nouadhibou, le lancement de la deuxième édition du Forum « Investit à Nouadhibou en 2018».

Ce Forum est organisé par l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou cette année sous le thème « Rôle des services logistiques des ports dans le développement du secteur de la pêche maritime », après l’éclatant succès qu’a connu la première édition 2017 à travers une présence remarquable des investisseurs et des opérateurs économiques nationaux et internationaux.

Le Président de la République a coupé le ruban symbolique autorisant ainsi le démarrage de cette manifestation avant de se promener dans les différents pavillons de l’exposition dressée à cette occasion écoutant par la suite des explications sur ses composantes, sur la nature des sociétés mondiales opérant dans le domaine des infrastructures portuaires de base et sur les investisseurs participants.

L’annonce par le Président de la République le 24 juin 2013 de la création de la Zone Franche de Nouadhibou est considérée comme le début d’un changement exceptionnel au niveau de la capitale économique.

Dans ce cadre le gouvernement s’est employé à encourager l’investissement dans les secteurs privés au niveau de la ville, à créer de nouvelles opportunités d’emplois dans le cadre général et d’un système global pour accélérer le développement économique et social du pays et à diversifier les sources des recettes à travers le développement de l’industrie, du tourisme, du commerce, des services et des diverses activités économiques et de développement.

La levée des contraintes fiscales et douanières ainsi que la facilitation des procédures administratives offertes par la Zone Franche de Nouadhibou contribuent de façon efficace à la promotion de ce projet économique ambitieux qui vise à mettre en exergue les énormes potentialités que recèle la ville de Nouadhibou.

Avec l’organisation de ce Forum d’investissement, la Zone Franche de Nouadhibou vise à braquer les projecteurs sur les potentialités économiques en vue d’encourager les échanges, de renforcer les opportunités d’investissement, de susciter des partenariats dans les différents domaines à Nouadhibou en sa qualité de nouveau pôle économique par excellence.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le Président de l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou, M. Mohamed Ould Daf, a présenté le bilan de l’action, le développement continu et le dynamisme économique réalisés par la ZFN et sa répartition en pôles économiques durant les dernières années.

Il a ajouté que le bilan enregistré par la ZFN, sous le haut patronage du Président de la République en moins de cinq ans depuis son démarrage et les premières pierres de ce projet ambitieux visant à concrétiser la prospérité de Nouadhibou en faisant d’elle une ville portuaire d’un niveau international, est satisfaisant dans une grande mesure et à tous les niveaux et ceci malgré une conjoncture économique mondiale difficile et les difficultés naturelles qui accompagnent toute réforme structurelle et qualitative.

Il a indiqué que la ZFN, grâce au suivi direct et aux hautes directives du Président de la République, a œuvré sur deux axes essentiels dont le premier est relatif à l’amélioration des conditions offertes pour attirer les investissements étrangers directs et à rehausser la qualité des services conformément aux lois visant à créer une gouvernance adaptée aux exigences de ce grand défi face à la grande concurrence d’autres zones économiques.

Il a ajouté que le second axe concerne la préparation permanente du portefeuille des projets structurels dont la mise en œuvre constitue une condition pour éliminer les handicaps qui entravent le passage de la ville de Nouadhibou en une zone franche internationale.

Le président de l’Autorité ZFN a indiqué que le dynamisme économique et l’urbanisation remarquable que connait la ville de Nouadhibou sont corroborés par les chiffres et les indicateurs enregistrés récemment dont la création de 1200 emplois directs au sein des projets agréés au niveau de la ZFN, le franchissement au mois de septembre 2017 du niveau des investissements privés de la barre des 600 millions de dollars US et l’amélioration constante des chiffres d’affaires des sociétés enregistrées au niveau de la ZFN.

Ce Forum de deux jours, qui a vu la participation de 300 investisseurs de 20 nationalités différentes, va permettre la présentation des opportunités économiques offertes par le programme de développement de la ZFN et ses capacités logistiques compte tenu de sa position de passage privilégié et de plateforme portuaire aux multiples spécialités.

La position géographique de la ZFN offre également des avantages supplémentaires comme le fait d’être un carrefour des voies maritimes situé à proximité de l’Europe et de l’Amérique et dans la presqu’île de Nouadhibou longue de 45 km et disposant d’une façade maritime de 110 Km ouverte sur une riche zone économique d’une superficie 230 km2.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1257

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • epnam2017 (H) 03/04/2018 13:19 X

    tout ca c est beau c est magnifique mais que gagne le peuple qu est ce que les chomeurs y gagnent un ould voulane qui dirige ce projet et recrutete que ses proches la mauritanie est devenu un pays d'une seul tribu il gagne tout et recrute qui il veut mais avec tout ca comment peut on etre content l'envie d'etudier disparait je ne trouve plus les mots mais je vous s invite a faire une introspection

  • Ould Kanigui (H) 03/04/2018 10:51 X

    Aprés la mise en oeuvre des programmes de la zone franche de Nouadhibou, le sud (Rosso) attend sa zone franche du sud pour que ses potentialités économiques soient exploitées en créant la main d'oeuvre nécessaire.

  • cccom (H) 03/04/2018 08:27 X

    A mon avis, il existe deux opportunités d’investissement pour le décollage immédiat de la Mauritanie objet de mes 39 lettres ouvertes au Président. Investir à faibles coûts de temps et d’argent le système éducatif Cerveaux des Oasis de Maaden El Ervane équivaut à assurer en 10 ans gratuitement le Bac scientifique trilingue à 12 ans pour 30.000 jeunes et le doctorat à 18 ans dans 1000 villages ruraux et quartiers urbains et économise à l’Etat 50 milliards d’ UM par an et autant aux parents d’élèves. Investir dans la valorisation du Sahara à faibles coûts de temps et d’argent équivaut à assurer un revenu annuel à l’ha 20 fois plus élevés que celui de l’ha du riz. Sur le fleuve tout en créant 100.00 emplois de jeunes durables par an dans des Projets clés en mains de palmeraies modernes télé irrigués et préserve le secteur minier pour les générations futures de son bradage actuel à vil prix ne servant qu’à enrichir les pays riches. .cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr