11-04-2018 09:12 - Circulaire adressée à Mme CHRISTINE LAGARDE signée par 6 membres (les plus influents) du Congrès américain

Circulaire adressée à Mme CHRISTINE LAGARDE signée par 6 membres (les plus influents) du Congrès américain

Chère Directrice Générale Lagarde,

Par la présente, nous venons vous exprimer notre préoccupation face à l'approbation récente par le FMI d'un crédit de 163,9 millions de dollars accordé à la République Islamique de Mauritanie. Suite à votre rencontre avec Abdel Aziz Ould Dahi et El Moctar Ould Djay, vous avez tweeté: "le FMI est disposé à continuer son aide quant à l’amélioration des conditions de vie des populations Mauritaniennes".

Compte tenu de la corruption endémique et du bilan odieux en matière des droits humains en Mauritanie, nous craignons que cet accord ne puisse pas contribuer à améliorer le niveau de vie des Mauritaniens et ne profite qu'aux intérêts du président à vie, Mohamed Ould Abdel Aziz, et de son régime sans scrupule.

Un rapport publié en 2017 par SHERPA, un groupe français de surveillance anti-corruption, a déclaré que «la Mauritanie est actuellement l'un des pays les plus corrompus au monde» et selon Transparency International, elle est classée 142ème sur 176 pays. SHERPA rapporte que «des contrats truqués prolifèrent et avec eux, les pots-de-vin, la corruption et l'évaporation des ressources érodent toute perspective réelle de développement social et d'amélioration du climat des affaires ». A peine un cas de prêt financier massif.

Les conditions des droits de l'homme sous le régime actuel sont également préoccupantes. La Mauritanie a été le dernier pays à bannir l'esclavage et c’est seulement en 2017 que la pratique a été criminalisée. Malheureusement, le fléau de l'esclavage se développe aujourd'hui.

La Central Intelligence Agency estime à 20% la population mauritanienne réduite en esclavage, le taux le plus élevé au monde. Dans son rapport de 2017 sur la traite des personnes, le département d'État Américain a constaté «un manque fondamental d'engagement accompagné d’efforts sérieux et soutenus pour combattre l'esclavage héréditaire». Malgré ces rapports et d'innombrables autres, le régime du président Aziz continue d'ignorer son existence même.

En tant que président, Aziz s’est résolu à dissoudre le sénat. Il a ordonné la détention de militants, a refusé l'entrée au territoire à des groupes de défense des droits de l'homme, a employé la torture et a emprisonné des leaders de l'opposition sans motif. À l'approche de l'expiration de son second et dernier mandat, des rapports révèlent que le président Aziz a l'intention de briser les limites du nombre de mandats prescrites par la constitution pour rester au pouvoir.

Lors de la publication du contrat de crédit, le FMI a déclaré: "La Mauritanie continuera d'améliorer le climat des affaires ainsi que la gouvernance d’entreprise, et cherchera à étendre le filet de sécurité sociale". Il est difficile de comprendre comment un régime, fondé sur la corruption intéressée, le déni des droits humains fondamentaux et le rejet des règles de droit, peut atteindre les objectifs de l'accord. Nous comprenons qu'un montant initial de 23,4 millions de dollars sera immédiatement disponible, le reste devant être réparti sur une période de trois ans.

Sachant que le fonds fait l’objet d’examens semestriels de cet accord, nous vous invitons à utiliser le levier financier de ce crédit pour assurer une véritable amélioration des conditions de vie des Mauritaniens. Si le président Aziz continue de favoriser un environnement non propice au respect des normes internationales, nous vous demandons respectueusement de résilier l'accord pour que le FMI ne devienne pas complice du régime d'Aziz.

Cordialement,

Thomas A. Garret,
Membre du Congrès

Jr. Mark Meadows
Membre du Congrès

Gus Bilirakis
Membre du Congrès

Scott Perry
Membre du Congrès

Jeff Duncan
Membre du Congrès

Lee Zeldin
Membre du Congrès

----

CIRCULAIRE ADRESSÉE A Mme CHRISTINE LAGARDE, DIRECTRICE DU FMI, SIGNEE PAR 6 MEMBRES (LES PLUS INFLUENTS) DU CONGRES AMERICAINS POUR DEMANDER L’ANNULATION DE LA DETTE ACCORDÉE PAR LE FMI A LA MAURITANIE, – ORIGINAL EN PIECE JOINTE

Document traduit de l'original par Thomas Mag

LE CONGRES AMERICAIN

WASHINGTON, DC 20515

Le 05 Mars 2018

Christine Lagarde

Directrice Générale

Fonds Monétaire International

700 19th Street, NW

Washington, DC 20431

----





Commentaires : 10
Lus : 2906

Commentaires (10)

  • Kouleyb (H) 11/04/2018 20:01 X

    Tout IRA bien, tant que Ould Ejay monte La garde

  • cccom (H) 11/04/2018 13:32 X

    Parmi les multiples solutions de faire notre développement sans l’argent conditionné du FMI et de la BM avec par exemple le montant de 100.000 UM je cite mon appel de ce jour aux cadres du pays publié par http://taqadoum.mr/fr/node/1859 et sur ma page facebook/ cheikhany.ouldsidina

  • dykrim (H) 11/04/2018 12:47 X

    En tous cas pour moi personnellement toutes les organisations, et embrassades qui sont en bonne relation avec le gouvernement de la RIM doivent être accusé de complicité de destruction de la race noir en RIM non assistance de toute une ethnie en danger.

  • jahil (H) 11/04/2018 11:55 X

    Les décisions du FMI sont souverainement prises par son Conseil d’Administration où siège le représentant des USA, sur la base des rapports de sa Direction Générale documentée par ses missions périodiques dans les pays membres, et par ses représentations régionales et locales dont celle en Mauritanie. Le Congrès des USA compte 535 membres élus au suffrage universel direct siégeant dans les deux chambres suivantes : 1/ le Sénat, chambre haute composée de 100 sénateurs (deux par État), 2/ la Chambre des représentants, chambre basse composée de 435 représentants. Ceci dit, les pérégrinations de 6 Congress-men, ne représentant que 1,12 % du Congrès des USA, incapables de situer la Mauritanie sur une carte, et visiblement manipulés par quelques aventuriers, sont insignifiantes et par conséquent sans le moindre intérêt.

  • pyranha (H) 11/04/2018 10:43 X

    Chapeau et merci Mrs les membres du congrès. Au moment où ces courageux membres américains du congrès se démènent pour que notre dictature cesse, nos pauvres opposants qui ne le sont que de nom cherchent à négocier pour que aziz veuille laisser du leste. Au lieu de se sacrifier afin de le jeter pour de bon hors du pouvoir, nos politicards se tiraillent sans cesse pour des prébendes qu’ils n’auront jamais. Ces membres du congrès connaissent plus que quiconque se qui se passe en RIM et réellement ces milliards du FMI ne serviront absolument à rien à la population ,donc continuer à gaver ces criminels c’est vraiment être complice à enfoncer nos pauvres citoyens dans la déchéance et en cela cette vipère de Christine Lagarde est triplement responsable par son incompétence à comprendre où investir , et comment contribuer à arrêter ces dictatures . Les terroristes comme les dictatures ne se pérennisent que parce qu’ils ont des financements pour s’équiper en matériel de répression ou de guerre. Aziz ne connaissant que l’argent, une fois qu’on l’en prive lui et sa cohorte de rapaces, il n’hésiteront pas à s’enfuir de ce pays comme Ben Aly.

  • cccom (H) 11/04/2018 10:19 X

    Pour se développer à grande vitesse la Mauritanie dispose d’une multitude d’opportunités que nous exposons tous les jours et a intérêt de s’éloigner du FMI, de la BM et des fonds juifs. Conditionnés Cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • hamadel (H) 11/04/2018 10:10 X

    LES noirs aussi doivent être et on le droit d’être au premier plan dans la gestion de la Mauritanie arc-en-ciel pays

  • hamadel (H) 11/04/2018 10:04 X

    Nous; Nous voulons participer a la gestion de notre pays personne n'a les compétences de nous'exclure (les noirs) de la gestion de notre pays. vive la Mauritanie democratique

  • Bertrand (H) 11/04/2018 09:54 X

    Combien ont-ils été payés et par qui pour écrire cette lettre et la publier? En Amérique tout se vend. Si vous ne me croyez pas demandez à Trump.

  • Bertrand (H) 11/04/2018 09:47 X

    De petits parvenus. Ils peuvent écrire ce qu'ils veulent à qui ils veulent les américains (US) sont en plein dans un cycle de décadence irréversible. Ils soutiennent toujours les causes injustes, leurs armes sont envoyées et utilisés partout dans le monde, pour assassiner les plus faibles dépossédés les peuples de leurs terres et de leur humanité (Palestine, Irak, Yeman, Syrie, Lybie,Japon, vietnam, corée, afganistant,somalie, afrique, azie, europe .... Ils vivent dans le faux. Toute leur vie est un scénario hollywoodien qui béatifie et glorifie le méchant. Demain quand l'odeur de notre gaz arrivera à leur vilaines narines, ils viendront lécher les bottes de notre président et de nos politiques.